Vous avez déjà un compte ? Connexion
Accueil / Articles / Critiques / Critique de Die Burgen von Burgund

Critique de Die Burgen von Burgund

Ah la bourgogne... Son vin... Sa moutarde de Dijon... Son poulet de Bress... Ses escargots...

Et bien non ! Ce jeu traite des châteaux et non de gastronomie.

Les joueurs incarnent des (des quoi au fait ?)... nobles (ouais, il s'agit bien de nobles, ça rentre dans les cases) qui vont faire prospérer leur région avec des navires marchands (la bourgogne est bien connue pour ses navires), des pâturages, des bâtiments, des châteaux et des bonus (farpaitement, des bonus, les bonus bourguignons sont mondialement connus).

Enfin... On verra que ce jeu, s'il venait à toucher les étoiles, ne brille pas par la présence de son thème.

Matériel

On remarque que le matériel n'est pas non plus le point fort du jeu. En effet, s'il est correct, il ne propose rien d'exceptionnel pour autant.

Les couleurs sont harmonieuses, mais je crains fort que leur choix soit gênant pour des daltoniens. Toujours est-il qu'il vaut mieux un bon éclairage pour ne pas mélanger les différents verts ou jaunes des pions.

On trouve beaucoup de marqueurs dans ce jeu, et de formes variées. Celles de formes hexagonales sont des paysages, les carrées des marchandises et les autres, des ouvriers pépites d'argent (les mines d'argents de Bourgogne sont très visitées aussi, tiens ;)).

Chaque joueur aura droit à un plateau individuel parmi les 6 disponibles, et choisira la configuration qui lui convient (ce qui fait en tout 9 configurations différentes), les plateaux ayant deux faces distinctes. La configuration est importante car c'est plus ou moins elle qui déterminera la stratégie du joueur. Certaines sont plus souples mais auront un potentiel de points plus limité (il faudra alors chercher les points ailleurs), d'autres sont plus axées sur un type de paysage mais peuvent rapporter gros.

Pour finir, on trouve un plateau central qui contient principalement des emplacements pour sélectionner des tuiles ou des marchandises.

Règles

Nous y voilà, on vient enfin d'atteindre un point fort du jeu.

En effet, il s'agit de la règle elle-même. Elle est claire et relativement simple.

Le principe du jeu est le suivant :

on lance 2 dés, et ces dés, qui vont nous restreindre dans nos actions possibles.

Il existe évidemment des mécanismes pour limiter la part de hasard de ce mécanisme, comme les ouvriers qui permettent de modifier la valeur d'un dé en ajoutant ou soustrayant 1 au résultat, pouvant même passer de 6 à 1. Des tuiles bonus font la même chose lorsqu'on effectue une action bien précise. Certains bâtiments (paysages marrons) ainsi que les châteaux (paysages verts foncés) permettront de faire des actions supplémentaires sans la contrainte imposée par les dés.

Les actions possibles sont :

- prendre une tuile

- poser une tuile (avec les bonus qui s'accompagnent, que ce soit en actions ou en points de victoire)

- vendre des marchandises (une source importante de pépites et de points de victoire)

- récupérer des ouvriers

Durée de vie

Un autre point fort du jeu est qu'il présente de nombreuses stratégies possibles.

Les plateaux nous limitent dans ces stratégies, mais il faudra s'adapter aux tirages et s'arranger pour poser un maximum de tuiles sur le plateau.

Le jeu est très simple. La première partie est un peu difficile car il faut se faire à l'ergonomie qui n'est pas exceptionnelle, mais c'est un vrai plaisir que d'enchaîner les parties.

Ce jeu est un parfait remplaçant pour Sankt Petersburg. Il est aussi simple, aussi riche et aussi "addictif".

Le conseil de Jedisjeux

Stratégiquement, tout paysage peut être bon à prendre. Il reste que se spécialiser dans quelques types de paysages semble une bonne option.

Je doute cependant qu'on puisse gagner sans quelques tuiles bonus qui apportent déjà de la souplesse pour certaines ou de gros points de victoires supplémentaires pour d'autres.

Le jeu à 4 joueurs est un peu plus long qu'à 3 joueurs, mais possède l'intérêt de voir toutes les tuiles apparaître. Le jeu en devient un peu moins opportuniste et plus stratégique.

Avis de la rédaction

Voici un excellent jeu que vient de nous sortir Alea. Après la première partie, on n'a qu'une envie, c'est d'y rejouer. Les deux configurations que j'ai essayé ne se ressemblent pas vraiment. Certes, il y a les même mécanismes, mais à 4 joueurs, le jeu est bien plus stratégique qu'à 3, mais plus long. A 3, il faudra prendre en compte qu'il y a 10 tuiles bâtiments qui n'arriveront pas et 10 tuiles noires seront dans le même cas. Le jeu perd en stratégie, mais gagne en rythme et en vitesse. Stefan Feld nous a produit ici un jeu d'une grande qualité.
Stefan Feld confirme tout son talent avec ici un énième jeu différent des autres, avec des mécanismes simples et efficaces permettant pourtant une richesse de possibilité, une profondeur de jeu agréable. Alea est aussi au meilleur de sa forme, ce jeu me faisant penser au dernier jeu de la gamme que j'ai pratiqué : Glen More, lui aussi très bon, pour les mêmes raisons. Bien entendu, ces deux jeux ne sont pas bien jolis, mais l'efficacité et le prix par rapport au matos rendent la chose négligeante. En voilà un que je pense user, assurément...
Participer
Commenter l'article
  A propos

Jedisjeux est une association qui rassemble des bénévoles passionnés par les jeux de société. Vous y trouverez des actualités, des critiques, des reportages, des interviews, un forum de discussion, une grande base de données ainsi qu’un calendrier avec les principales dates de sortie des jeux.

  Sorties de jeux
  Nous contacter
  Jedisjeux.net

16 rue DOM François Plaine
35137 Bédée

Contact