Vous avez déjà un compte ? Connexion
Accueil / Articles / Les trucs-buildings

Les trucs-buildings

Donald X. Vaccarino a fait très fort quand il a sorti son Dominion il y a quelques années. il a inventé un nouveau système de jeu en s’inspirant fortement d'un jeu de cartes à collectionner. On appelle ça le deck building.

Tout comme dans Magic et ses successeurs, on construit son paquet de cartes (le deck) et on joue avec. Les joueurs disposent d’un panel de cartes autorisées pour faire leur deck. La différence, c’est que dans Dominion, on construit le deck pendant la partie et c’est là que vient le génie de l’auteur.

Depuis 8 ans maintenant, nous avons connu pas mal de déclinaisons de ce mécanisme.

Dans Dominion ou Thunderstone, les cartes sont choisies au hasard en début de partie en divers paquets. Les joueurs sont tous sur un même pied d'égalité.

Une autre déclinaison de ces mécanismes est de faire plein de cartes différentes et de les sortir en file. Là, les joueurs achètent dans ce qui arrive. Ce système permet d'avoir un panel de cartes bien plus varié pendant la partie, mais il a l'inconvénient d'avoir des spoilers qui peuvent sortir au mauvais moment et tuer la partie prématurément. A ma connaissance ce système a été utilisé pour la première fois dans Ascension, mais on le retrouve assez souvent dans Legendary ou des jeux plus récents comme Star Realms.

Le génie étant très inspirant, dès que Vaccarino a publié son mécanisme, les auteurs l'ont utilisé dans leur jeu. Il y a eu la vague des jeux purement Deck building, mais aussi toute une vague qui utilisait ce mécanisme en complément d'autres mécanismes. La partie achat de cartes se révèle alors être une des actions disponibles dans le jeu.

Le premier à avoir sorti ça est Martin Wallace avec l'excellent A few Acres of Snow. Il s'agit d'un wargame où les cartes vont limiter les actions possibles, soit en tant que ressources, soit en tant qu'action. Il faudra acheter des cartes ou s'en débarrasser pour avoir plus de chance de faire l'action que l'on désire faire.

Ensuite, une série de truc building est apparue.

Le bag building est apparu avec Quarriors.

Il était nommé Dice Building à l'époque, mais il fonctionne bien comme un bag building. Les joueurs disposent d'un sac dans lequel ils mettent des pions ou des dés, et les piochent à leur tour. La différence avec le deck building est alors purement matérielle.

Marvel Dice Masters utilise exactement le même principe que Quarriors, mais en version collectionnable (on a alors un jeu de dés à collectionner).

D'autres jeux plus complexes sont alors sortis, avec ce principe du bag building.

Je pense à Hyperboréa et Orléans tous deux sortis en même temps. Dans le premier, on achète des cubes qui vont définir quelles actions on peut réaliser, dans le deuxième ce sont des jetons qui font cet office.

Un autre mécanisme s'est fortement inspiré du deck building, c'est le hand building.

Ici encore, nous sommes proches du deckbuilding puisqu'on construit un paquet de cartes. Mais au lieu de choisir les cartes au hasard, on les choisit dans la main pour réaliser nos actions. Ce mécanisme n'est à ma connaissance utilisé que dans des jeux assez complexes (j'entends par là que ceci est un des mécanismes du jeu et pas forcément le mécanisme central), et il est pour moi ce qui se fait de mieux en ce moment.

On l'a vu sortir dans les excellents Maîtres Couturiers, Concordia, Lewis & Clark ou plus récemment Mombasa et Food Chain Magnat. Quand je parlais d'excellence et de complexité, je ne plaisantais pas, car on a là 4 des meilleurs jeux de format moyen de ces 5 dernières années.

Un nouveau type de truc building fait son entrée cette année, c'est le truc crafting.

Ici, on va plus loin, on agrémente le matériel avec de nouveaux éléments.

Je pense au Dice crafting avec Dice forge qui est prévu pour l'an prochain chez Libellud et à Mystic Vale où ce sont les cartes qu'on modifie. Dans les deux cas, ceci fait appel à un matériel spécial.

Pour Dice forge, il s'agit de dés dont on change les faces. Régis Bonnessée a trouvé son inspiration dans les jeux Légo où on construisait le dé en légo (mais sans jamais changé les faces). Il a trouvé un système de construction qui permet d'être démonté facilement pendant la partie. Ce jeu est annoncé pour le début d'années prochaine.

Pour Mystic Vale, il s'agit de cartes transparentes qu'on glisse dans la pochette. On a là un deck building avec des cartes personnalisées. Cyril nous en avait fait un magnifique article il y a quelques semaines.

Comme l'avait fait William Attia avec Caylus, Donald X. Vaccarino a fortement inspiré le jeu de société moderne et son mécanisme novateur a révolutionné la création. Ceci dit l'effet n'est pas comparable.

La pose d'ouvriers en elle même n'était pas un mécanisme utilisable seul pour en faire un jeu, alors que le simple deck building a su faire des émules dès sa sortie et c'est bien après que les auteurs l'ont incorporé dans leur jeux avec d'autre mécanismes, en gros, le temps de développement.

C'est pour ça qu'après 8 ans, on voit de plus en plus de gros jeux avec des mécanismes inspirés du deck building, et c'est loin à mon avis d'être terminé, sans oublier des deck buildings / pause d'ouvriers:).

Commentaires (12)

cyril83

Merci Blue pour ce bel article permettant à la fois de rendre à Donald ce qui appartient à Donald et de donner un peu de contexte et d'histoire aux mécaniques de nos jeux modernes.

Dans le cas du hand building, je pense qu'il y a encore un ancètre commun différent signé par le non-moins grand (et vert) Friedemann Friese : Famiglia !

limp

Le nom m'échappe, mais il est déjà sorti un jeu avec le principe de dés qui se transforme...

Blue

Le nom m'échappe, mais il est déjà sorti un jeu avec le principe de dés qui se transforme...

- limp

Je suis curieux là.

Tu en sais plus sur ce jeu ?

limp

C'était pas français, américain je crois. Vais un peu fouiller...

Sinon, Lego n'avait pas fait un truc approchant ?

Blue

J'avais regardé pour les légos pour cet article.

On construit les dés la première fois et on n'y touche plus après. En somme ce sont juste des dés avec des faces de couleurs tout à fait normaux, rien à voir avec les modifications en court de partie.

limp

J'avais regardé pour les légos pour cet article.

On construit les dés la première fois et on n'y touche plus après. En somme ce sont juste des dés avec des faces de couleurs tout à fait normaux, rien à voir avec les modifications en court de partie.

- Blue

Exact. C'était juste un prémisse à l'idée...

J'ai cherché hier l'autre jeu (suis sûr de moi là) mais impossible de remettre la main sur le titre...

limp

Ca y est !

Rattlebones, sorti en 2014 !

Du coup, sont bien gentils pour Dice Forge, mais pourraient quand même préciser d'où vient l'idée initiale alors qu'ils parlent d'une innovation.

Mr Bruno Faidutti, par exemple, avait rendu hommage à Verrater pour Citadelles et l'auteur de Dominion à un jeu qu''il avait pas mal pratiqué auparavant : Magic ...

Blue

oui, Vacarino désirait reproduire l'aspect construction de deck de magic dans Dominion.

Ceci dit, la comparaison s'arrête là.

Dans magic, la partie jeu est décorrélée de la partie construction de deck.

C'est un peu la même optique que Fairy tail avec le draft, mais en utilisant un mécanisme légérement différent. Le deck building reste une forme de draft, mais qui a tellement inspiré qu'il est devenue un mécanisme à part entière.

Pour la prochaine version de jedisjeux, nous devons travailler sur la taxonomie des mécanismes, et il est clair que le draf et le deck building seront dans la même famille (tout comme la pose d'ouvrier qui est aussi une forme de draft, le matériel est différent).

Sinon, pour revenir sur le crafting, je pense que card crafting Mystic Vale est bien plus innovant en terme de mécanisme que le dice crafting qui pourrait être représenté par deux paquets de 6 cartes qui changent ou des sacs remplis de 6 cubes. L'innovation de Rattlebones (et dice forge du coup vue qu'il vient d'en perdre la paternité) tiens plus dans la forme que dans le mécanisme au sens ludique du terme. Il est tellement plus agréable de manipuler 1 dé qu'un paquet de 6 cartes (désolé pour les allergiques aux dés) :).

C'est un peut la même différence que la pose d'ouvrier ou le draft : on a la même chose, mais avec une représentation différente et qu'on intègre différemment dans le thème (d'un côté on prend, de l'autre on bloque, l'effet est le même mis le ressenti est différent).

limp

Bien vu !

Idem pour la roue de Tzolkin, qui est juste en fait plusieurs pistes sur lesquelles avancent nos pions. Là, le côté novateur, c'est le principe trouvé pour éviter une manipulation fastidieuse, mais au final, c'est du déjà vu ailleurs.

Ca donne envie en tous cas ce changement.

As-tu lu ce que je proposais concernant la ludo virtuelle ? ;)

Blue

As-tu lu ce que je proposais concernant la ludo virtuelle ? ;)

- limp

Oui, mais le soucis, c'est que je suis complètement à la rue côté développement maintenant.

Loïc a pris des technos qui n'existaient pas à l'époque où j'ai changé de métier, et je n'ai vraiment pas le temps de m'y mettre en dehors du boulot.

Techniquement, ça doit être possible de faire, mais je ne suis pas capable de te dire si ça s’intègre bien dans son modèle de données.

Avec celui d'aujourd'hui, cela demanderai une petite révolution dans les ludothèque : il faut gérer les droits sur les pages qui en parlent (si on parcourt les fiches, on peut voire qui a le jeu, il faudrait y mettre le nombre d'anonymes). En gros, cela demanderai plusieurs heures de tafs pour programmer ça aujourd'hui, et personnellement, je n'ai plus l'énergie pour me remettre dans ce code sachant que ça va être complètement jeté avec la nouvelle version.

Ceci dit, je pense qu'une telle demande est justifiée, si elle ne demande pas trop d’énergie à Loïc, je vais l’encourager à la mettre en place. Elle ne sera certainement pas en place lors de la nouvelle version, ceci dit.

Le Zeptien

En te lisant, je réalise que je suis pas très "truc-building", mais je reconnais qu'un AFAOS et sa version à plus de 2, à savoir Mythotopia, c'est quand même quelques chose.

En revanche, les Dominion et autre Hyperborea... m'ouaip, pas mon truc.

vincelnx

y a le prochain wallace, mythotopia en moins .... en plus.... a few acre of snow pour 4... a handful of stars. J'aurais voulu craquer mais je ne le fais plus pour un wallace en aveugle :cry:

Participer
Commenter l'article
  A propos

Jedisjeux est une association qui rassemble des bénévoles passionnés par les jeux de société. Vous y trouverez des actualités, des critiques, des reportages, des interviews, un forum de discussion, une grande base de données ainsi qu’un calendrier avec les principales dates de sortie des jeux.

  Sorties de jeux
  Nous contacter
  Jedisjeux.net

16 rue DOM François Plaine
35137 Bédée

Contact