Vous avez déjà un compte ? Connexion
Accueil / Articles / Previews / [PROTOTYPE] Les Maîtres de la 6ème dimension

[PROTOTYPE] Les Maîtres de la 6ème dimension

“Les Maîtres de la 6ème dimension” un jeu qui va rendre dingue votre vision de la réalité :p Ce jeu n’a pas encore réellement trouvé d’éditeur, même si certains s’y intéressent de près. En bref, rien d’officiel à l’heure actuelle.

Son auteur, Olivier Grégoire, est belge. Et oui, le peuple le plus brave envahit de plus en plus le monde ludique !

Pourquoi je vais vous parler de ce jeu alors qu’on n’est pas encore sûr qu’un jour il sera édité? Hé bien, tout d’abord parce que je l’aime bien moi ce jeu et que je trouve qu’il mérite de rentrer dans la ronde des multiples sorties. Ensuite, c’est en en parlant qu’on le fait connaître et qu’on lui donne une plus grande chance de voir le jour…

Et puis, il faut quand même souligner que ce jeu a été primé lors du 32ème Concours de créateurs de jeux de Boulogne-Billancourt en 2013.

Donc, accrochez vos ceintures et vos yeux et apprêtez-vous à entrer dans la 6ème dimension ! Cependant, dites-vous bien qu'il est toujours à l'état de prototype et que le gameplay peut encore changer !

“6 dimensions c’est 4 de trop pour vos 2 yeux”

De quoi ça parle ?

Et si l'univers était en régression?

(Pour ceux qui ne suivent pas, l'univers est en expansion à l'heure actuelle)

Nous sommes en 12.345, ère Post-Cosmique. Comme vous le savez peut être notre univers est en 4 dimensions (x, y, z et le temps) et c'est Albert Einstein qui l'a découvert à la fin de l'ère Pré-Cosmique. Depuis lors, les recherches ont continué et la 5ème et 6ème dimension ont été découverte en 4000 et 6000. Imaginez-vous… Vous avez déjà du mal à voir les 4 dimensions de notre univers, alors 6 ! Les manières de penser et de vivre des 345 milliards d'êtres humains qui peuplent dorénavant la Terre ont été entièrement chamboulées.

Suite à ces découvertes, l'Homme peut maintenant voyager dans l'espace en “sautant” d'une dimension à une autre. Cependant, cette technologie va les mener à deux découvertes fondamentales.

Tout d'abord, la Terre est finalement bien le centre de l'univers : “c'est l'Homme qui le fait exister” (en pensant à l'Univers). Jusque-là tout va bien. Par contre… nettement plus inquiétant… l'univers est maintenant en phase de régression accélérée… Le Big Crunch aura donc lieu incessamment sous peu… Comme un élastique arrivé à son point de rupture, l'Univers se rétracte de plus en plus rapidement, menaçant la Terre et la Vie de disparition… Il faut donc faire quelque chose!!

Mais, je vous rassure, la parade a été découverte : en colonisant le cosmos, l'Homme peut recréer des équilibres de vie qui forment des «poches» de résistance énergétiques qui échapperont à la destruction du Big Crunch fatal et sauveront ainsi des milliards de vies humaines… (vous ne suivez pas la physique quantique, bon en gros va falloir coloniser l'espace pour survivre).

Vous allez donc incarner les sauveurs qui sont à la fois leaders politiques légitimes, scientifiques de génie et pilote d'élite. Vous êtes un “Maître de la 6ème dimension”! L'Humanité compte sur vous mais le temps joue contre vous… Le Big Crunch est amorcé et chaque mouvement de vie déséquilibre les flux d'énergie cosmique, accélérant ainsi le processus fatal…

Vous allez donc monter dans votre vaisseau spatial et voyager dans l'univers en sautant de dimension en dimension, afin d'implanter des colonies quantiques qui résisteront au Big Crunch Final.

Mais la concurrence est rude parmi les héros interstellaires ! Arriverez-vous à sauver le monde? Serez-vous le héros le plus méritant?

La visualisation des dimensions

Le plan actif est le plan bleu, dans ce cas

Le plan actif est le plan bleu, dans ce cas

Afin de vous permettre de jouer, le plateau sera bien en deux dimensions! Cependant, grâce à une illusion d'optique vous serez plonger dans cet univers à 6 dimensions. En fait, vous devez regarder le plateau comme un empilement de cubes qui forment un enchevêtrement d'escaliers qui montent et qui descendent.

Vous pourrez vous déplacez sur le plan actif (bleu, jaune ou rouge) de l'Univers. Ce plan correspond à la couleur qui n'est pas recouverte par la tuile “Polarisation” au centre du plateau. Donc, pour vous déplacer, vous suivrez le “haut des marches” et les “murs” de la couleur active.

Si, au cours de la partie, une polarisation de l'Univers à lieu, la tuile “Polarisation” tourne d'un cran (dans le sens des aiguilles d'une montre) et le plan actif change. Les vaisseaux des joueurs se retrouvent alors sur un mur et glissent le long de celui-ci (comme on glisserait le long d'un plancher soudainement devenu un mur… !) pour tomber sur le « haut de la marche » (c'est-à-dire le Plan Actif). Les flèches sur la Tuile Polarisation indiquent le sens de la chute (vers le bas).

Et oui oui, il est possible que vous tombiez dans l'hyperespace, en dehors du plateau!

Et comme qu’on joue ?

Les joueurs, l'un après l'autre, vont pouvoir effectuer une des trois phases suivantes :

  • Voyager : vous allez vous déplacer, explorer, coloniser et combiner des cartes énergie. C'est l'action principale.
  • Réinitialiser : vous remettez tout à zéro pour repartir en voyage
  • Temporiser : vous effectuer l'action repos pour ZzZzzzzzzz

L'action “Voyager” se compose de 4 actions possibles (qui peuvent être faites dans n'importe quel ordre). Tout d'abord, vous pouvez vous déplacer, c'est à dire soit “monter” ou “descendre” dans l'univers, soit vous déplacer “à plat”. Vous ne pouvez effectuer qu'un seul déplacement par tour, mais votre déplacement n'est pas limité en nombre de case (tant que vous pouvez vous déplacer sur cette couleur, vous pouvez le faire). Pour cela, il faudra dépenser un cube d'énergie de la couleur du déplacement souhaité. Mais à chaque utilisation, vos déplacements se limitent car vous ne pouvez pas utiliser un déplacement déjà utilisé précédemment (vous avez un certains nombres de slots “déplacement” disponibles sur votre carte personnage et il ne peux y avoir plus d'un cube énergie par slot).

Ensuite, vous pouvez effectuer une exploration. Pour ce faire vous devez placer un de vos cristaux d'énergie sur la galaxie que vous explorez. Vous pouvez explorer plusieurs fois pendant votre déplacement, mais sachez cependant que vos cristaux d'énergie sont limités… Quand y en plus, y en a plus… Et si y en a plus, vous pouvez plus vous déplacer ou explorer… Cependant, cette exploration n'est pas sans conséquence… vous déséquilibrez l'univers à chaque fois… Vous devez donc piochez 2 cartes énergies et vérifier l'équilibre de la jauge énergétique. Au fur et à mesure des déséquilibres vous pourrez déclencher une régression ou une polarisation de l'univers (je vous en reparlerai plus tard). Par contre, si trois de vos cubes encerclent un des noyaux de l'univers, alors vous placez instantanément une colonie sur ce noyaux. Vous récupérez alors deux des cristaux d'énergie et le troisième est défaussé (il a été consommé pour mettre en place la colonie).

Pendant votre action “Voyager”, vous pourrez également utiliser une carte énergie en votre possession (attention vous ne pouvez pas jouer une carte reçue dans le même tour). Le nombre de cartes que vous pouvez jouer est limité par votre plateau personnage. Ces cartes vont vous permettre d'effectuer différentes choses :

  • un déplacement sans utiliser de cristaux d'énergie
  • un deuxième déplacement
  • déplacer le marqueur énergie (par exemple pour déclencher volontairement une régression ou une polarisation)
  • vous téléporter d'une colonie vers une autre (qu'elles vous appartiennent ou non)
  • vous déplacer sur le plan actif du centre de l'univers
  • vous défendre lors d'une régression ou d'une polarisation (pour empêcher que la tuile où vous êtes disparaisse de l'univers)
  • intervertir, sous certaines conditions, deux colonies se trouvant sur un même noyaux (par exemple pour que votre colonie devienne la colonie principale et celle de votre adversaire une colonie secondaire)
  • effectuer une polarisation inverse
  • installer, sous certaines conditions, une colonie avec 2 cristaux d'énergie au lieu de 3.

Et pour finir, vous allez pouvoir vous réapprovisionner en cristaux d'énergie. Pour ce faire, vous devrez défausser des cartes énergies en votre possession pour récupérer un cristal présent dans l'univers ou un cristal précédemment défaussé.

Vous avez également accès à l'action bonus liée à votre personnage.

Au lieu de voyager et de faire toutes ces actions possibles, vous pouvez choisir d'effectuer une “Réinitialisation”, c'est-à-dire une remise à zéro de votre plateau personnage. C'est cette phase qui vous permet de récupérer vos cristaux d'énergie utilisés pour vous déplacer (et donc libérer les déplacements possibles) et de défausser toutes les cartes énergie en votre possession (pour gagner de la place).

Ou alors, vous pouvez aussi choisir de vous reposer grâce à la phase “Repos”. Dans ce cas, vous piochez seulement une carte énergie et vous vérifiez l'équilibre de la jauge d'énergie.

Voilà, vous en savez un peu plus sur le déroulement du jeu :)

La régression et la polarisation

Lors de la description du jeu, je vous ai parlé de régression et de polarisation. Si un de ses évènements se déclenche, on met en pause la partie et il est résolu immédiatement. Mais de quoi s'agit-il en fait?

Si une régression a lieu, une partie de l'univers se dissout. A la périphérie du plateau on trouve le pion “Régression”. La tuile sur laquelle se trouve ce pion est retiré du jeu ainsi que tout ce qu'il y avait dessus, sauf si une colonie présente. Dans ce dernier cas, la tuile est immunisée. Les cristaux d'énergie retournent dans les réserves respectives et les vaisseaux retournent au centre du plateau (vous êtes tombé dans l'hyperespace). Ensuite, le pion “Régression" se déplace vers sa prochaine tuile cible, suivant différentes règles. L'univers va donc se désagréger au fur et à mesure des régressions…

Si une polarisation a lieu, le plan actif est modifié, c'est-à-dire que la tuile de polarisation au centre du jeu tourne de 120° dans le sens horaire pour montrer la couleur du nouveau plan actif. Les vaisseaux de tous les joueurs “glissent” le long des marches devenues murs, pour prendre pied sur une des nouvelle marche suite au changement de plan actif. Il est possible que suite à cette polarisation, vous vous retrouviez perdu dans l'hyperespace… Mais pas de panic, vous reviendrez dans ce cas au centre de l'univers :) Par contre, la polarisation entraine un effet secondaire… Elle est toujours suivie d'une Régression!

Bien entendu, après cet évènement, la jauge d'énergie est remise à zéro.

Et comment qu’on gagne?

Deux choses peuvent mettre fin à la partie : soit un joueur implémente sa dernière colonie, soit l'univers “tourne fou”, c'est-à-dire que le pion de régression ne peut plus se poser sur une tuile pour la faire disparaître (grâce aux colonies). A ce moment là, on termine le tour, de manière à ce que tous les joueurs aient joué le même nombre de tours.

Ils ne vous restent plus qu'à compter les points :)

Vous gagnerez des points :

- pour vos colonies. Attention avoir une colonie primaire est plus rentable qu'une colonie secondaire ou tertiaire, car vous perdrez une partie de vos points au profit de la colonie primaire

- pour vos différents groupes de colonies. Il est plus rentable d'avoir des colonies éparpillées un peu de partout que de les avoir toutes les unes à côté des autres

- pour votre objectif secret. Cet objectif définit à côté de quelle galaxie (forme et couleur) vos colonies rapporteront des points supplémentaires

- pour votre prise de risque, les colonies primaires construites en périphérie de l'univers rapportent un point supplémentaire

Et voilà, et bien entendu, pour ne pas changer, c'est celui qui a le plus de points qui gagne la partie :)

Et ça donne quoi au final?

Le jeu a pas mal évolué et changé au fur et à mesure des parties que j'ai pu faire ou voir (et je n'ai pas joué à la dernière version), mais le jeu est vraiment très sympathique.

Bon, je vous avoue, la première fois que j'ai vu le plateau, je me suis enfuie en courant… ça m'a donné mal au crâne toutes ces dimensions. Mais en réalité, on apprivoise rapidement l'illusion d'optique. En début de partie, on patauge un peu et puis très vite, on finit par se déplacer de dimension en dimension sans même s'en rendre compte et de façon tout à fait logique. Bref, faut pas hésiter à monter dans son vaisseau et à se lancer à l'assaut de l'univers :p Et puis quel plaisir de pouvoir “faire tourner” l'Univers, au gré de ses envies et pour embêter les autres joueurs (niarc niarc niarc… ohhh tu es tombé dans l'hyperespace… niarc niarc niarc). C'est vraiment la moelle du jeu de maîtriser au mieux ses déplacements.

L'interaction est vraiment très présente dans le jeu. Vous devez suivre les mouvements et les actions de vos adversaire si vous voulez les empêcher d'être le meilleur… Et puis, autant provoquer une régression ou une polarisation à un moment où c'est intéressant pour vous bien sûr, mais aussi où ça va déplaire à vos adversaires ! Et oui, il y a moyen de se faire de sale coup dans ce jeu, donc si vous n'aimez pas ça faites demi-tour immédiatement… ou alors vous risquez d'être le râleur de la partie...

La mécanique peut paraître lourde de prime à bord, avec toutes les actions possibles, mais en réalité les règles s'assimilent assez vide et le jeu est très fluide (enfin si vous ne vous retrouvez pas avec quelqu'un qui réfléchit trois heures et qui fait marche arrière toutes les deux actions). D'ailleurs, le jeu est prévu pour des durées de partie d'environ une heure.

Et pour finir, le thème rend très bien. Je suis vraiment plongée dans mon vaisseau à tenter d'arrêter l'effondrement de l'univers! Bon en même temps, je suis peut-être pas un exemple non plus… Personnellement dans Through the Ages, j'installe ma civilisation en fabriquant des ressources et en construisant des bâtiments et en les envoyant travailler pour augmenter ma science, me défendre contre mes villes adversaires… Je ne vois pas ça comme une feuille Excel où on déplace des cubes :p Le rendu du thème est souvent très subjectif, ça dépend des sensations de chacun, de l'imaginaire et de l'univers…

Voilà, vous en savez plus sur ce prototype. Qui sait, peut-être qu'un éditeur finira pas se lancer dedans… ou peut-être aurez-vous l'occasion de découvrir ce jeu lors d'un salon quelconque ! :)

Commentaires (3)

Blue

Je suis assez curieux de voir ce jeu.

Intriguant tous ça !

cyril83

merci Krissou pour cette preview !!

Ça donne vraiment envie de tester, en espérant qu'il trouve un éditeur !

En tout cas à suivre car moi il me donne vraiment envie !!!

Atanaheim

Je ne vois que 4 dimensions, moi... J'ai pas dû tout comprendre...

Vous allez me dire qu'il y a trois couleurs, je pense. Mais je ne suis pas convaincu.

Pour moi, aux trois dimensions "spatiales" s'ajoute une dimension couleur. Mais on est dans le chipotage ;)

Cela dit, ce projet est assez intriguant.

En revanche faudra changer ce nom si ça sort un jour ;)

Un simple "Dimensions" aurait sans doute suffit.

Participer
Commenter l'article
  A propos

Jedisjeux est une association qui rassemble des bénévoles passionnés par les jeux de société. Vous y trouverez des actualités, des critiques, des reportages, des interviews, un forum de discussion, une grande base de données ainsi qu’un calendrier avec les principales dates de sortie des jeux.

  Sorties de jeux
  Nous contacter
  Jedisjeux.net

16 rue DOM François Plaine
35137 Bédée

Contact