Membres
invité
Bienvenue Anonyme





se connecter automatiquement


Publicité
hare and tortoise

Hare and Tortoise (1974)

  • 9 notes

  • Complexité
  • Hasard
  • Stratégie
  • Interactivité

Matériel

  • 1 plateau de jeu
  • 6 pions
  • 1 dé
  • 112 cartes
  • 1 livret de règles

But du jeu

Il faut arriver le premier en ayant mangé ses 3 salades et en ayant plus que 10 carottes maximum.

Description du jeu

Anciennement paru sous le titre « le lièvre et la tortue » chez Ravensburger voici aujourd'hui « le lièvre et le hérisson ».

Les lièvres vont faire la course sur un circuit en utilisant au mieux les ressource dont ils disposent.

Pour soutenir leurs efforts ils disposent d'un lot de carottes qui leur permettent d'avancer. Chaque case parcourue coûte une carotte de plus que la précédente. Ainsi si vous avancez de 4 cases, vous devrez dépenser 1+2+3+4=10 carottes (une fiche récapitulative vous permets de ne pas avoir à compter durant la partie).
De plus, vous devez impérativement faire quelques poses « salade » sur les cases prévues à cet effet (et qui sont donc très demandées vu qu'on ne peut être qu'un joueur par case).

Certaines cases vous permettent de récupérer des carottes, mais vous devrez y passer votre tour. Vous avez aussi la possibilité de reculer jusqu'à la case hérisson la plus proche qui vous rapportera 10 fois le nombre de cases reculées.

D'autres cases vont vous faire tirer au dé un événement aléatoire. Ces événements peuvent être ou pas favorables suivant le tirage du dé. Mais plus vous êtes en tête plus vous risquez un événement embêtant.

D'autres cases peuvent vous permettre de récupérer des carottes en misant sur votre placement dans la course pour le tour suivant. Là encore, vous gagnerez d'autant plus si vous êtes en queue.

Comme vous pouvez le comprendre, il n'est pas forcément très bon d'être en tête en début de course. C'est là tout le génie de ce jeu. On doit toujours se positionner sur les autres joueurs sinon le carburant carotte risque de manquer.

Ne vous laissez pas berner par les aspects enfantins de ce jeu. Même s'il vous apparaît comme un « jeu de l'oie » amélioré, il est diaboliquement prenant pour tout les âges (à partir de 12).