Membres
invité
Bienvenue Anonyme





se connecter automatiquement


Publicité

Jean-Marc Courtil

par Limp

S'il y a bien un auteur qui se sera démarqué cette année, c'est Jean Marc Courtil.
Le monsieur sort coup sur coup deux jeux et ne compte pas s'arrêter sur ce fait d'arme.
A l'occasion des sorties imminentes de "la soupe à Gertrude" et "Bobby Sitter", Jedisjeux a décidé d'en apprendre un peu plus sur le monsieur...

Voilà 5 ans que vous composez des jeux et que vous les mettez en avant sur votre site "Sunny Games "
Vous êtes donc un auteur depuis un bon moment, mais, malgré cette évidence, vous êtes vous senti "auteur" seulement une fois qu'un de vos jeux allait se faire éditer ?

JMC : 5 ans déjà !
Dans le sens où on passe de "créateur" à "auteur" : oui, bien sûr !
Je me suis toujours qualifié de "pré-auteur" par dérision suite à mes multiples tentatives d'édition avortées... mais je m'étais promis d'insister jusqu'à une première édition; alors maintenant que j'en ai deux d'un coup (l'autre étant "Bobby Sitter" sorti chez "Asyncron Games" ndlr), je vais pouvoir me la jouer...
Plus sérieusement, j'ai ressenti quelque chose d'assez curieux la première fois où on m'a demandé de dédicacer un jeu. Comme si ma signature revêtait d'un coup une importance particulière; j'étais plutôt mal à l'aise mais mon psy travaille dessus... lol !

Puisqu'on parle de signature, comment le contact (et le contrat) s'est-il fait avec Cocktail Games ?

JMC : Je suis la gamme de Matthieu d'Epenoux depuis le début; il m'avait déjà refusé un jeu et ne pouvait donc pas me refuser le second...lol ! D'autant que j'avais remarqué le manque de jeu d'enchères dans la gamme...
En tout cas, j'apprécie très sincèrement et très fortement ce gars qui sait dire "non" ou "oui" très rapidement et sans tourner autour du pot...
Cela aide grandement aux auteurs ! et ce n'est pas le cas de beaucoup de maisons sur le marché du jeu... j'ai eu beaucoup de promesses non tenues....avec des : "on envoie le contrat demain" et des "on bosse dessus en ce moment" ou "le jeu m'intéresse, c'est sûr qu'on le sort dans quelques mois"...
Je préfère maintenant un "NON" clairement argumenté plutôt qu'une promesse...et j'ai un petit faible pour un contrat signé aussi... ;-)...
Tout cela pour dire que je pense que la relation éditeur / auteur n'est pas encore mure et qu'il y a beaucoup de choses à réfléchir des deux cotés.

Je tiens au passage à remercier dame Séli et son compagnon qui ont organisé la protonight à l'interlude café où Matthieu a découvert "La soupe à Gertrude".

Quand un jeu plait à un éditeur, il passe souvent par de nombreux changements avant de nous être livré, tout beau sous son scello.
Quels ont été les différentes étapes et changements avant d'arriver à ce jeu tel qu'il sortira ?

JMC : Concernant "La Soupe à Gertrude" , le jeu était quasiment au point; il restait un équilibrage du nombre de cartes qui s'est poursuivi jusqu'à fin Mai suite à des remarques sur un festival...
Je tiens donc à rassurer ceux qui ont vu tourner le proto qui manquait de cartes "Oseille" à 4 joueurs.
Le jeu reste un jeu d'enchères très rapide (la durée d'une partie varie de 3 à 10 minutes) où on se fait plaisir...sans trop se creuser la tête. J'espère qu'il fera découvrir le plaisir des enchères à beaucoup de NON-joueurs.

Puisque nous soulignons que vous aviez plusieurs jeux sous votre escarcelle dont deux 2 édités , parlons d'un autre qu'on ne peut taire : " Naja ".Comment expliquez-vous que ce dernier soit le plus connu et apprécié par les joueurs et que dans le même temps il n'ai toujours pas trouvé éditeur ?

JMC : C'est simple !
J'ai lancé une offensive " NAJA " il y a un an avec "attaque sur tous les fronts" (notamment une pré-édition artisanale de 20 exemplaires) et je ne lâcherais pas jusqu'à ce qu'il soit édité...
Je suis très content de NAJA qui tourne très bien avec des centaines de parties jouées et un énorme retour positif des joueurs dans l'ensemble...à condition de supporter une pelletée de dés.
Je crois qu'il peut devenir un bon jeu de fond qui rassemble joueurs occasionnels et confirmés.

Donc un jeu assez léger, comme " la Soupe à Gertrude ".
Pourriez-vous néanmoins nous sortir un jour un jeu plus complexe, de l'acabit de Caylus ou Puerto Rico ? Sinon, pourquoi ?

JMC : Les jeux auxquels je joue dépassent rarement une heure et restent accessibles aux non-joueurs (Carcassone, Yspahan, Metropolys, Siam, Land Unter,...)
J'aime donc créer des jeux de ce type mais j'ai maintenant envie de faire un jeu plus épais....reste à faire digeste !

Et l'équilibrage de jeux plus conséquents prend du temps, chose que je n'ai pas toujours d''autant que je mène d'autres projets ludiques, dont certains plus informatiques avec notamment un portail de QCM sur les jeux avec des jeux de société récents à gagner.
Vous pourriez voir ce projet aboutir d'ici un ou deux mois...
J'ouvrirais également un autre site de QCM basé sur ce principe mais dédié à tous types de QCM...

Tout cela est encore à venir mais, sur le moment présent, comment parleriez-vous de ce métier d'auteur à une personne extérieure au monde ludique ? Que tenteriez-vous de mettre en avant ?

JMC : Je lui dirais d'y venir sans prétention et sans penser avoir le meilleur jeu au monde qui va faire des brouzoufs... et que s'il pense à une auto édition, qu'il se jette nu dans des orties et qu'il voit ensuite si l'envie persiste ou pas.
Ce n'est pas véritablement un métier puisque très peu en vivent; mes deux jeux cumulés devraient pouvoir à peine me payer mes baguettes aux céréales pour les dix ans à venir...
L'activité créatrice est simplement quelque chose qu'on a en soit, parfois passionnant, souvent dévorant et obsédant. Le plus intéressant est qu'on progresse toujours en forgeant... je ne fais plus les mêmes jeux qu'il y a 5 ans.

Beaucoup d'auteurs composent en duo.
Pourriez-vous être de ceux là dans l'absolu, dans les 5 prochaines années ?

JMC : J'ai déjà fait un proto avec Nicolas Gengembre, ex-journaliste JsP (... ndlr) avec qui je partage les mêmes goûts et la même facilité de remise en cause des idées.
C'est très important d'écouter l'autre et de renoncer parfois à ses pistes.
Malheureusement le jeu avait eu un mauvais accueil chez un éditeur et j'ai tendance à passer vite à autre chose... mais j'ai beaucoup aimé travailler avec Nicolas et je retravaillerais à deux avec plaisir...
le temps reste toujours le seul problème...

Et merci de consacrer une partie de celui-ci à nous répondre ...
Quand vous créez un jeu, qu'est-ce qui compte le plus : le thème ou la mécanique ?

JMC : Éternelle question !
En fait, cela varie mais j'apprécie beaucoup le fait de commencer par le thème qui me raconte une histoire puis ensuite la mécanique qui s'appuie dessus.

Nous vous remercions pour cet entretien mais avant de vous quitter, il nous faut vous posez une question qui va devenir récurrente dans nos interviews : " Que pensez-vous de Jedisjeux ? "

JMC : C'est le site le plus extraordinaire et le plus beau que j'ai jamais vu avec tous ces gens passionnés qui respirent la franche camaraderie et la bonne humeur...heu !....bon disons simplement que j'ai tendance à n'en fréquenter qu'un seul (son nom commence par un T...) mais que j'aime bien la présentation et le TOP 10 des jeux qui restent les parties que je visite le plus quand je rend visite à Jedisjeux...

Réaction des membres

>> voir les commentaires (0 réponse)

Les Interviews flux_rss Interviews

Dans la tête d'un Président de Festiva...

Dans la tête d'un Président de Festiva...

Pour cet épisode 3 de l'hebdo d’un bénévole, je vous propose en fait un entretien (fleuve) avec monsieur Mathieu Lilla, alias Thieumm, Président du festival du jeu de Montpellier 2016. L’idé...
Lire la suite

Loony Quest : la création du prototype ...

Loony Quest : la création du prototype ...

Avant de nous quitter, les auteurs ont accepté de vous en dire plus sur la création du prototype. Comment en arriver à trouver cette idée de jeu ? Laurent Escoffier et David Franck sont des habitu...
Lire la suite

Interview des acteurs de Boom Booken

Interview des acteurs de Boom Booken

Playad Games, société d'édition rennaise de jeux de société, publie son troisième opus : BOOM BOKKEN, qui vient de sortir en boutique. A cette occasion, nous avons interviewé son auteur Henri K...
Lire la suite

Rencontre avec Nicholas de Mushroom Game...

Rencontre avec Nicholas de Mushroom Game...

MushrooM Games est un éditeur de jeu belge, tout récent, qui est né début 2012. Cette maison d'édition a été créée par Nicholas Bodart et Pierre-Emmanuel Legrain. Jeune éditeur, oui, mais ...
Lire la suite

Petites questions à Manu (Moonster Game...

Petites questions à Manu (Moonster Game...

Aujourd'hui Minivilles, la version Moonster Games du fameux Machi Koro définit par Cathala comme un mélange "entre Dominion et Catane", débarque sur nos étals et c'est pour moi l'occasion rêvée ...
Lire la suite

Interview : Playad games

Interview : Playad games

Février dernier, juste avant le festival de Cannes, je contacte Playad Games pour une interview avec Monsieur Arnaud Ladagnous à l'occasion de la sortie d'Agents secrets, leur deuxième jeu. Faut di...
Lire la suite