Membres
invité
Bienvenue Anonyme





se connecter automatiquement


Publicité
kingsburg

Kingsburg (2007)

  • 13 notes

  • Complexité
  • Hasard
  • Stratégie
  • Interactivité

Kingsburg (2007)

Culte! Excellent

  • Bluff
  • complexité des règles
  • complexité du jeu
  • diplomatie
  • hasard
  • Interaction
  • Stratégie

Oui, chez nous, c'est un jeu culte, ça pour sur.
On a fait jouer un paquet de gens à Kingsburg, et tout le monde a aimé -voir adoré. C'est devenu notre jeu "gateway" (passerelle), celui qu'on présente aux non-joueurs pour leur ouvrir les yeux sur la grandeur du monde ludique moderne. :D

On ne compte plus nos parties. Elles sont toujours hyper tendues, prenantes et différentes, notamment grâce à l'extension, absolument conseillée (pour les pions soldats mais aussi le reste!).

Ne vous y trompez pas, les dès ne servent qu'à générer du renouveau dans les choix, et non à créer du chaos.
Grâce à ce système Yspahanesque, on doit en permanence s'adapter, rester ouvert, jouer tactique -tout en gardant sa stratégie en ligne de mire.
Finalement on lance souvent les dès mais les scores importent peu si j'ose dire (le tout, c'est de savoir comment s'en servir) parce qu'ils sont modulables et divisibles à merci.

L'avantage c'est qu'on n'est jamais coincé, à ne rien pouvoir jouer. Des petits scores aux dés sont d'ailleurs souvent bien plus intéressants que des gros. Ils permettent de rapporter beaucoup de ressources et de bloquer tout le monde. Et parfois, on est bien content de faire un gros score, on va pouvoir "aller voir la Reine"...

Mais une chose est sûre, il existe plus d'un chemin pour arriver à ses fins. Aucune stratégie n'est gagnante dans l'absolu. Il faut bien sûr garder les points de victoire en tête, et puis après il faut bâtir -ou viser l'aide du roi-, prévoir la guerre -ou pas-...

En bref : excellent jeu de placement et de gestion - avec du très beau matoss' et un thème bien rendu - et qui tourne de 2 à 5 joueurs comme une montre suisse ! !

  • publié le 07/01/2013 |
  • Shanouillette