Membres
invité
Bienvenue Anonyme





se connecter automatiquement


Publicité

Pandémie : In vitro

par Krissou

Nous vous en avions déjà parlé, suite à la réédition de Pandémie et de son extension, une deuxième extension est prévue prochainement : « Pandémie : In Vitro » !

Cette extension apporte de nouveaux rôles, de nouveaux évènements et de nouvelles manières de jouer à Pandémie, dont le « défi In Vitro ».

Le site américain BoardGameGeek a publié récemment une « preview » très complète de cette extension et comme je sais que tout le monde ne parle pas anglais, je vous propose de voir cela d'un peu plus près que dans la langue de Shakespeare. Il se peut donc, que le nom des personnages ou de certaines cartes ne correspondent pas tout à fait à la version française… mais au moins vous en saurez plus !

« Le destin de l'humanité est entre vos mains »

Carte du Directeur de Campagne

Les nouvelles cartes

Quatre nouveaux rôles seront disponibles dans cette extension :

- Le Directeur de Campagne : Vous pouvez traiter les maladies dans une ville connectée à la ville ou vous vous trouvez. Une fois par tour, déplacez le pion d'un autre joueur dans votre ville ou une ville connectée à votre ville (avec sa permission), en utilisant l'action « vol charter » ou « vol navette ». Faire cette action est une action bonus gratuite pour vous.

- L'Opérateur de Liaison : Une fois pendant votre tour, comme une action, vous pouvez donner une carte « Ville » de la couleur de la ville où vous êtes, à un joueur sur une ville de la même couleur.

- Le Pilote : Vous ne pouvez pas effectuer des actions de mouvement (vol direct, vol charter,vol navette), ni construire de station de recherche. Vous pouvez, comme action, voler vers n'importe quelle ville citée à maximum 3 connexions de la ville où vous vous trouvez (en évitant les villes à travers lesquelles vous passez). Vous pouvez prendre un autre pion avec vous (avec sa permission)

- Le Virologue : Quand vous découvrez un remède, vous pouvez défausser deux cartes « Ville » de la même couleur pour remplacer une carte « Ville » de la couleur du remède. Comme action, défaussez une carte « Ville » pour retirer un cube de la même couleur de n'importe quelle ville, en le renvoyant dans la réserve.

Carte Evènement

De plus, il y aura 3 nouveaux évènements.

Par exemple, Assainissement amélioré : Traiter une maladie retire un cube de plus de la même couleur, s'il y en a, jusqu'à ce que commence le prochain tour du joueur.


Ces nouvelles cartes peuvent être ajoutées simplement au jeu de base (à condition d'avoir la nouvelle version du jeu ou le kit de conversion du jeu de base...)

Le Challenge "In Vitro"

Le défi « In Vitro » est la pièce maitresse de cette extension. Dans ce défi, chaque fois qu'un joueur traite une maladie dans une ville, il devra envoyer un cube maladie comme échantillon sur le nouveau plateau « le laboratoire ».

Plateau du « Laboratoire »

Quand des cubes sont dans le laboratoire, les joueurs peuvent, dans n'importe quel laboratoire de recherche, dépenser des actions « laboratoire » pour les traiter, pour les caractériser et séquencer la maladie, pour tester un remède et, une fois qu'une maladie est entièrement séquencée (carte de séquence remplie avec les cubes correspondant), découvrir un remède en défaussant 3 cartes (au lieu de 5) de cette couleur. Le scientifique ne devra défausser que 2 cartes, au lieu de 3. Jusqu'à deux différents remèdes peuvent être étudiés en même temps, dans les parties supérieures et inférieures du côté droit du plateau.

Cartes de séquence

Les auteurs de Pandémie « In Vitro » (Thomas Lehmann et Matt Leacock) voulaient un concept nouveau pour cette extension, d'où l'idée de prélever des échantillons et de les séquencer dans le cadre d'un remède. Thomas Lehmann s'est renseigné auprès de plusieurs biologistes et a visité une installation de « bio-technologie » afin de mieux comprendre les étapes à suivre. Et c'est de là que sont nées les phases de traitement, de caractérisation et les étapes de test.

Comme le but n'est pas de faire un jeu de simulation, Thomas Lehmann a simplifié les choses. Par exemple, il raccourcit le passage du séquençage au vaccin et rajoute quelques artifices pour une meilleure tension de jeu (Dans la réalité, vous n'avez pas à envoyer un lot complet d'échantillon pour effectuer une centrifugation ou une séparation). Toutes les erreurs et les simplifications par rapport à la réalité ont été voulues par les auteurs.

Des Flacons de remèdes sont utilisés pour marquer des maladies caractérisées et indiquer la couleur du remède sur une « carte de séquence ». Ceux-ci remplacent les marqueurs de remède pour les maladies guéries.

Pour le défi « In Vitro », cinq cartes « Ville » de la couleur du remède sont toujours utilisées, mais les cartes « Ville » utilisées pour caractériser et tester une maladie peuvent provenir d'autres joueurs que celui qui découvre le remède. Cela a plusieurs effets.

Tout d'abord, les joueurs n'ont plus besoin de dépenser beaucoup d'actions de coordination pour transférer des cartes entre eux. Ceci est équilibré par la nécessité de faire des actions de laboratoire dans les stations de recherche à la place.

Ensuite, certains rôles comme le Chercheur, l'Epidémiologiste, ainsi que le nouveau rôle de l'Opérateur de Liaison sont plus faible dans ce défi. Pour compenser ceci, de nouveaux pouvoirs ont été donné à ces rôles, qui peuvent être utilisés uniquement dans le défi. De cette manière, tous les rôles de « Pandémie » sauf l'Opérateur de Terrain de l'extension « Au seuil de la catastrophe », peuvent être utilisés dans le défi « In Vitro ».

Carte du Chercheur et de l'Opérateur de Liaison

Le Chercheur - Action Défi « In Vitro » : Une fois par tour, dans un laboratoire de recherche, vous pouvez séquencer une maladie comme une action bonus gratuite.

L'Opérateur de Liaison - Action Défi « In Vitro » : Une fois par tour, dans un laboratoire de recherche, vous pouvez soit caractériser une maladie soit tester un remède comme une action bonus gratuite.

Et pour finir, le principe de « joueur dirigeant », c'est-à-dire qu'un joueur prend la tête du jeu et dirige les autres, semble atténué.

Thomas Lehmann a pu observer pendant les tests que les joueurs étaient plus apte à « prendre part » à un remède dans le défi « In Vitro », en disant par exemple « Je vais traiter les cubes bleus à Milan, mais je passe par le laboratoire de recherche à Paris. Je vais utiliser ma quatrième action pour envoyer les cubes dans l'échantillon du haut dans la centrifugeuse ». Ou encore, « J'ai une carte jaune et rien de vital à faire au prochain tour, pourquoi ne pas aller au laboratoire de recherche pour tester le remède jaune, ce qui nous permettra de retirer un cube à Santiago sans y aller ? »

Bien sûr, certains joueurs préfèrent continuer d'échanger des cartes pour obtenir le remède. Pour eux, il y a plein d'autres choses dans cette extension à côté de ce challenge.

L'extension "Au Seuil de la Catastrophe"

« In Vitro » nécessite l'extension « Au Seuil de la Catastrophe » (afin que vous ayez suffisamment de cartes « Evènement ») et étend sa souche virulente et le défi de « Mutation ». Deux nouvelles cartes « Epidémie Souches Virulentes » sont fournies pour augmenter la diversité des effets dans ce défi.

Carte « Epidémie Souche Virulente »

Exemple de carte : Résistance au traitement : Jusqu'à ce que la souche virulente soit guérie, prenez deux actions dans 1 tours.

Douze cubes mauves supplémentaires et un scénario « Worldwide Panic » (panique mondiale) sont ajoutés pour pimenter le défi de « Mutation ». Avant, dans ce défi, la cinquième maladie mauve était « une bombe à retardement », dont la menace augmentait lentement pendant que les joueurs traitaient les quatre maladies. Maintenant, dans le scénario « Worldwide Panic », les joueurs doivent composer avec la maladie mauve dès le début de la partie.

La maladie mauve est maintenant une maladie complète de 24 cubes, avec 6 cubes mauves qui sont placés sur le plateau, en début de partie (en plus de 18 autres maladies). Chaque carte « Mutation » rajoute 2 cubes mauves (au lieu de 1) et 2 (au lieu de 1) des 5 cartes « Ville » utilisées pour créer le remède de la maladie mauve doivent être des villes où la maladie mauve est présente.

Si votre groupe combine les défis « Mutation » et « Souche Virulente », la maladie mauve peut maintenant devenir la maladie de la souche virulente...

Avec un peu d'aide du CDC

Beaucoup de joueurs aiment jouer en « solo » à « Pandémie ». « In Vitro » inclus également des règles pour jouer seul, dans lesquelles le joueur joue un seul rôle, mais il reçoit de l'aide du Centre de Contrôle pour Maladie (CDC en anglais). Le CDC commence avec quatre cartes face visible et ne possède pas de pion. Il n'infecte pas les villes, ne pèche pas automatiquement des cartes « Joueurs » et peut seulement effectuer une action par tour.

Carte "Centre de Contrôle Maladie" pour les parties en mode « solo »

Donc, après chaque infection, il peut effectuer une des 5 actions suivantes :

  • Bouger le joueur : Le CDC déplace le joueur d'une case supplémentaire
  • Réassigner le rôle : Le CDC réassigne le rôle du joueur.
  • Echange de données : Si le joueur est sur un laboratoire de recherche, le CDC échange une carte « Ville » avec le joueur
  • Pioche une carte : Le CDC pioche une carte « Joueur »
  • Découvrir un remède : Le CDC découvre un remède avec 5 cartes « Ville » de la même couleur.

La difficulté dans le défi solo est définie par le nombre de cartes « Ville » défaussées aléatoirement au départ (8, 12, 14 ou 16 cartes). Il ne peut pas y avoir plus de 6 cartes de la même couleur. De cette manière, on crée une pression par le temps pour le joueur « solo ».

Le jeu seul est compatible avec les défis « In Vitro », « Mutation » et « Souche Virulente ». Pour le défi « In Vitro », le CDC peut également effectuer une action « Laboratoire ».

Faites équipes avec un partenaire

Les parties par équipe entrainent une coopération à l'intérieur des équipes et une compétition entre les équipes. Qu'est-ce que cette dynamique apporte à Pandémie ? Voici la réponse de Thomas Lehnann qui se concentre sur l'éradication des maladies, en plus de les soigner.

« Beaucoup de joueurs ont dit à Matt et à moi comme c'était agréable de ne pas seulement trouver des remèdes, mais également d'éradiquer les maladies. Le problème en mettant en place un objectif d'éradication dans une partie standard c'est que :

A) Une fois que les remèdes sont découverts, la tension du jeu tend à disparaitre vu que le jeu ne risque plus de s'achever à cause des épidémies ou d'un manque de cubes dans la réserve

B) Généralement, il n'y a pas assez de temps pour éradiquer toutes les maladies

L'ajout de points de victoire par équipe pour les remèdes et les éradications résout le premier problème. Alors que la tension de savoir si le jeu va battre les joueurs s'évanouit, une nouvelle tension apparait pour compléter des éradications commencées par d'autres joueurs afin de gagner des points.

Le jeu par équipe, pour 4 ou 6 joueurs, donne donc 2 ou 3 équipes de 2 qui s'affrontent. Les équipiers se mettent l'un à côté de l'autre et jouent 6 actions combinées (divisée en 2-4, 3-3 ou 4-2 entre eux) avant d'ensuite piocher chacun une carte « Infection » et de faire l'infection des villes pour l'équipe. »

Cartes « Objectif » pour le jeu par équipe

Chaque équipe commence avec le choix de deux rôles sur trois, une carte « Objectif » et un laboratoire de recherche spécifique à l'équipe qu'ils vont placer (leur point de départ). (Le laboratoire de recherche habituel peut être utilisé par toutes les équipes). Chaque objectif d'équipe est gardé secret des autres équipes. Une fois que les joueurs sont expérimentés dans le jeu par équipe, ils peuvent éventuellement choisir leur objectif parmi deux.

Les équipes peuvent espionner les autres équipes et tenter de deviner et de déjouer leurs plans. Cela conduit à une certaine interaction intéressante vu que les coéquipiers pointent leurs cartes, font des gestes sur la carte et chuchotent leurs plans à l'autre.

Pour s'assurer d'une tension initiale élevée, le taux d'infection commence sur la case « 2 » la plus à droite (de façon à ce que la première augmentation suite à une épidémie donne un taux d'infection de 3). De plus, il y a des bonus à gagner pour être le premier à trouver un remède ou à avoir éradiqué une maladie.

Pour augmenter un peu la durée des parties, beaucoup de cartes « Epidémies » et « Bonus » sont ajoutées au deck « Joueur ». Chaque carte « Bonus » non utilisée à la fin de la partie rapporte 1 point de victoire. Les joueurs doivent donc équilibrer utilisation/garder des cartes (et donc réduire la taille de leur main)

Le jeu se termine soit par une défaite (comme dans le jeu normale) soit par la victoire d'un joueur qui a découvert les quatre remèdes ou obtenu un total de trois remèdes et éradications. Avoir deux conditions de victoire différentes empêche une équipe qui pense perdre de saboter le jeu (par exemple, en s'accaparrant des cartes pour le remède final sans jamais le faire) Si les joueurs gagnent, ils révèlent leurs cartes « Objectif », additionnent leurs points et regardent quelle équipe a gagné.

Le jeu en équipe n'est pas compatible avec le défi "In Vitro », mais il peut être combinné avec les défis "Mutation » et "Souche Virulente ».

Tout comme le défi du « Bio-Terroriste » proposé dans l'extension « Au seuil de la Catastrophe », le jeu en équipe est conçu pour « un changement d'air » par rapport au jeu normal et non pour les joueurs qui préfèrent fortement « Pandémie » comme un « pur » jeu coopératif. Ce qui veut dire que plusieurs « couples » ont vraiment adoré cette sensation de « partenaire » qu'offre le jeu en équipe.

Options, options, options

« In Vitro » utilise le graphisme revisité de l'édition 2013 de « Pandémie ». Les joueurs qui possèdent les premières éditions de « Pandémie » et de « Au seuil de la Catastrophe » peuvent acheter des kits de conversion auprès de l'éditeur (Z-Man, mais pour les decks francophones). Autrement, pour mixer les évènements « In Vitro » et les cartes « Bonus » du jeu par équipe, les joueurs peuvent utiliser des « Sleeves » avec l'arrière opaque pour le deck « Joueur ».

Thomas Lehnann a vraiment adoré travailler avec Matt Leacock, en essayant d'amener son jeu dans une nouvelle direction, différente. Ca a été pour lui un privilège et une source de beaucoup d'amusement (Il espère donc surement que vous prendrez le même plaisir à jouer à cette nouvelle extension que le plaisir que lui il a prit pour la créer).

« In Vitro » nécessite donc « Pandémie » et « Au seuil de la Catastrophe » et ajoute de nouveaux rôles, de nouveaux évènements, le défi « In Vitro », de nouvelles cartes « Souche Virulente », un scénario « Worldwide Panic Mutation », des règles pour jouer en solo et par équipe. Bref, cette extension contient énormément de variété pour vos futures parties !

Le commentaire de Krissou

Ben oui, j'ai pas passé mon temps à vous préparer cet article juste pour vous aider à comprendre l'anglais :p

Personnellement, cette extension me tente énormément. J'aime beaucoup le challenge « In Vitro » avec le séquençage de la maladie (ça doit être mon côté scientifique qui ressort :p) et j'ai vraiment hâte de pouvoir le tester.

Le jeu en équipe m'intrigue également, j'ai vraiment du mal à m'imaginer que ça puisse fonctionner... mais pourquoi pas.

Le seul gros gros défaut pour moi, c'est ce nouveau design.... Outre le fait que je le trouve moche et qu'il me fait penser à une série B (j'ai jamais cru qu'un jour je dirais un truc pareil, alors que le design de la précédente version me rebutait..), je trouve dommage qu'ils n'aient pas au moins gardé des dos de cartes identiques...

Soit il faut acheter des Sleeves (mais suis pas fan des Sleeves opaques) soit faut acheter un kit de conversion. Alors il coûte 10$, c'est pas la mer à boire, mais il ne sera pas distribué dans les magasins... On est obligé de le commander sur le site de Z-Man, donc depuis les Etats-Unis. J'avais entendu parler de 35$ de frais de port... j'étais scotchée, mais apparemment il y a moyen de s'en sortir avec 6-7$ de frais de ports... Mais bon pas cool quand même.

Bref, très tentée, mais on verra si je craque pour les Sleeves ou les kits avant. Par contre, un conseil pour les kits : pour le moment, il n'y a que le kit du jeu de base qui est disponible, attendez que le kit de l'extension (si vous en avez besoin comme moi) sorte également. Avec un peu de chance, ça ne fera pas doubler les frais de ports...

Réaction des membres

>> voir les commentaires (3 réponses)

Les previews flux_rss Preview

[PREVIEW] Terra Mystica - Feu et Glace

[PREVIEW] Terra Mystica - Feu et Glace

Depuis un peu plus d’un an, on entend parler d’une extension prévue pour Terra Mystica. Celle­-ci avait été espérée par beaucoup de monde pour Essen 2013, mais rien... Cette fois c’est off...
Lire la suite

Lionel Borg, guest star de soirée jeux ...

Lionel Borg, guest star de soirée jeux ...

Avec la sortie toute récente de Hawaiki, et l'article de shanouillette sur le sujet. Nous avions profité de la venue sur le forum de son auteur Lionel Borg, pour lui proposer de venir nous le faire...
Lire la suite

Essen The Game

Essen The Game

Etienne Espreman (l’auteur de Bruxelles 1893) s’est associé à Frédéric Delporte et Fabrice Beghin pour nous proposer un jeu au thème aussi improbable, fou et complètement délire qu’est le...
Lire la suite

Colt Express in 3D chez Ludonaute !

Colt Express in 3D chez Ludonaute !

Hohoho en voilà un jeu qui attire l'oeil avec son ambiance western et ses wagons en 3D ! Ludonaute est en train de finaliser le jeu de Sieur Christophe Raimbault qui est ludothécaire dans la vraie ...
Lire la suite

Hawaiki, l'esprit funky des Polynésiens...

Hawaiki, l'esprit funky des Polynésiens...

"Hawaiki" maintenant, c'est aussi un jeu de défausse. Et hooo en voilà un joli jeu tiens. Un style funky-junk-tribal-atmosphérique-daltonien-friendly avec des couleurs qui pulsent dans tes yeux é...
Lire la suite

Clash of Rage : ça va saigner !!

Clash of Rage : ça va saigner !!

En février dernier, nous avions eu le plaisir de rencontrer et de discuter avec Frédéric Guerard, un passionné de jeux qui a monté sa propre maison d'édition, Euphoria Games, pour publier son p...
Lire la suite