Vous avez déjà un compte ? Connexion
Accueil / Jeux / Kingsport Festival / Avis de jeu

Kingsport Festival

Ou comment faire du moins avec du plus
Ayant énormément apprécié Kingsburg, je me devais de jeter un oeil sur l'arrivée de son petit frère Kingsport Festival. L'auteur ne s'est ici pas contenté de passer de l'univers médiéval-fantastique à celui de Cthulhu. Non, il a certes repris l'idée de base du premier jeu cité et y a ajouté plein de petits gadgets tout en montant le nombre minimal de joueurs attablés à trois. Hop, premier dommage : on ne peut plus se fritter en tête à tête... Les ajouts sont tous d'agréables petites idées, mais concrètement, la semoule ne prend pas. Les changements (j'entends par là les ajouts qui remplacent des mécanismes de la version Heroic Fantasy) sont pour leur part moins heureux. On regrettera aussi que les fiches de monstres qu'on place autour du plateau soient de simples feuilles de papier... En effet : au final, les choix sont moins nombreux, et le jeu, tout en étant plus lourd, est plus directif. Ajoutez à ça que cette version est beaucoup moins lisible et vous comprendrez que je ne vois pas pourquoi conserver ce jeu, qui malgré ses défauts n'est pas mauvais, quand on possède Kingsburg (excellent, et encore plus merveilleux avec son extension). Parfois, la simplicité est reine. En effet, à l'instar du duo San Juan / Race For The Galaxy, je trouve ici qu'on a sorti un jeu en copiant un autre, tout en le complexifiant pour en plus en faire un jeu moins bon. Un bon jeu, certes, vue la base utilisée, mais un jeu finalement assez inutile tant l'original, le précurseur, le surpasse...
  A propos

Jedisjeux est une association qui rassemble des bénévoles passionnés par les jeux de société. Vous y trouverez des actualités, des critiques, des reportages, des interviews, un forum de discussion, une grande base de données ainsi qu’un calendrier avec les principales dates de sortie des jeux.

  Sorties de jeux
  Nous contacter
  Jedisjeux.net

16 rue DOM François Plaine
35137 Bédée

Contact