Conquest of Paradise

14 avr. 2012 | par Le Zeptien

Spécifications de la partie


Nombre de joueurs
4
Date
14 avr. 2012

Spécifications du jeu


Nombre de joueurs
2 à 4 joueurs
Âge
à partir de 12 ans
Durée
90 minutes
Date de sortie
2007
Auteur(s)
Kevin McPartland
Illustrateur(s)
Rodger B. MacGowan
Editeur(s)
GMT Games

Scores

# Nom Score
1 Luc 25
2 Monsieur Zhor 16
3 Le Zeptien 15
4 Tyrion 9

Photos

Réagir à cette partie de jeu

Il y a 1 commentaire

Le Zeptien
By Le Zeptien | 14 avr. 2012 16:46

Suite à une acquisition réçente, monsieur Zhor est venu avec Conquest of Paradise, un GMT au thème original auquel je n’avais pas joué depuis longtemps.

J’y avais joué 2 fois en…2008. Je ne me souvenais pratiquement plus des règles, juste que nous avions passé de bons moments. En fouillant un peu sur un site, j’ai retrouvé le commentaire suivant que j’avais gribouillé à l’époque suite à une partie config 3 :

« Je menais les Samoans, Monsieur Lau les Tongiens, et Master Kenneur avait... Heu... Ben j’ai oublié le nom de son peuple. On construit des villages, des unités diverses (des colonies, des bateaux, des guerriers, des villages, l’obtention de cartes points-victoire « Arts et culture » qui permettent aussi de « customiser » votre peuples), on part à l’aventure pour explorer l’océan (dans l’espoir de trouver de nouvelles terres, voire même des patates... non, non, je ne me trompe pas, j’ai bien écrit « patates »), on colonise les îles découvertes et parfois, ben c’est la guerre !

Et pourtant hier soir, les zones d’influences des uns et des autres semblaient bien se dessiner, et tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais soudain, alors que je m’étais lancé à la conquête d’une île occupée par quelques indigènes peu compréhensifs (une île appartenant à aucun joueur, je le précise) mais à qui je parvenais à faire entendre raison, v’là t’y pas que Master Kenneur m’attaque sournoisement ! Il s’en est pris à une de mes îles paradisiaques que j’avais lentement mais sûrement aménagée avec soin, veillant à la conformité des habitations avec les normes du respect environnementale. Après un combat pour lequel il était arrivé en surnombre (mais qu’il remporta assez difficilement), Master Kenneur fait alors un bond au score qui se confirma le tour suivant en obtenant le nombre de points requis pour la victoire ».

Pour ce retour sur Conquest of paradise, j’ai mené cette fois les Tongiens, monsieur Luc avait les Samoans, monsieur Zhor et monsieur Tyrion avaient…heu…les autres (j’ai beaucoup de mal avec les noms dans ce jeu).

Comme dans la partie ci-dessus, les joueurs ont commencé par monter lentement en puissance, avec toutefois une bonne avance prise par monsieur Luc qui semblait très à l’aise avec les différentes problèmatiques proposées par le jeu. Monsieur Zhor est parti rapidement en direction du Sud. J’ai opté pour le Nord-Ouest, en évitant d’approcher des îles déjà identifiées sur le plateau (comme les Fidji ou Vanuatu), mais avec le plan secret de m’y consacrer plus tard, malgré les risque liés aux épidémies.

L’exploration reste un moment amusant et à suspense, et j’ai eu la chance de tomber sur les Tuamotu mais surtout Hawaï et ses 4 beaux emplacements. Tahiti fut le lieux de quelques combats, mais ce fut ensuite l’Est de la carte qui engendra de rudes batailles, surtout en raison de l’expansion de Luc qui semblait inéluctable. Méfiant vis-à-vis de mes voisins, j’accumulais les guerriers, mais je restais sur la défensive.

La partie s’achève par une large victoire de Luc grâce aussi à quelques cartes point-victoire.

Toujours aussi plaisant cet exotique Conquest of Paradise, avec sa part d’aléatoire (exploration et cartes), de combats (aux dés) et de gestion. Pas assez connu peut-être, mais un GMT agréable. A noter quelques petits aspects ergonomiques qui n’ont pas été forcément bien pensés, mais rien de rédhibitoire.