Vous avez déjà un compte ? Connexion
Accueil / Articles / Agricola - Apprendre plus pour manger plus

Agricola - Apprendre plus pour manger plus

Encore un nouveau savoir-faire dans cette série d'articles.

Ici, le mécène.

Il vous donne deux points de nourriture à chaque fois que vous posez un savoir-faire. Ces points peuvent même éventuellement servir à poser le nouveau savoir-faire.

Qu'est ce que cela cache exactement ?

Le principal défaut des savoirs-faire, c'est de couter de la nourriture.

Celui-ci ne coute rien, quedchi, nada.

Au contraire, il peut même vous en rapporter !

Ça change carrément tout sur les savoirs-faire !

Il me manque une bouffe pour nourrir ma tribu. C'est pas grave, je vais poser un savoir-faire, il me servira peut être !.

It's rainning pn !

Et ce n'est pas tout.

En tant normal, on pose 2, voir 3 savoir-faire dans la partie. Ce qui fait qu'on juge les aménagements avec 3 savoirs-faire comme très difficiles, et ceux à 4, quasiment infaisables. A la limite, on se force à poser du savoir-faire (cas de l'enclot par exemple).

Hé bien non, pas avec le mécène !

L'enclot devient alors une bénédiction, les lacs des enchantements. Tous ces petits aménagements qu'on peine à poser, mais qui rapportent des PN à la pelle et quelques points de victoires au passage n'ont plus qu'à tomber de la main.

Le draft

Évidemment, avec de telles qualités, on va s'arranger pour avoir des aménagements mineurs avec des conditions presque farfelues, et si possible avec des points (ce qui est presque toujours le cas).

Et comme le monde est bien fait, les poser ne coûte pas bien cher, voir parfois rien du tout.

Il est également de bon ton de drafter des savoirs-faire qui ramènent des ressources, car le mécène va occuper pas mal d'actions.

En gardant bien en vue deux choses :

- Si on est mal placé au début du jeu, il sera difficile de poser son premier savoir-faire (dans ce cas, on prend quand même le mécène, car il ne fera pas le tour et fera des ravages).

- Le mécène à lui tout seul ne suffit pas pour se nourrir, il va falloir s'aider des aménagements qui amènent de la nourriture, ou partir sur les classiques cuissons du pain ou des animaux.

Comment battre un mécène

J'ai envie de vous répondre: à son propre jeu.

Le mécène va s'appuyer sur les cartes.

Il y a des chances qu'il squatte les cases savoir-faire et premier joueur + aménagement.

L'inconvénient des cartes puissantes comme celle-ci, c'est qu'on se retrouve seul contre tous.

Le mécène devra trouver une roue de secours si les adversaires sont trop agressifs.

Dans ce cas, le mécène sera ralenti, mais pas complètement anéanti, car sa particularité est qu'il peut faire mal sur le milieu de partie où les adversaires n'ont plus besoin de poser de savoir-faire.

Mais, en agissant de la sorte, on limite les dégâts.

Et puisqu'on passe très rarement le mécène à son voisin lors d'un draft, on ne draft pas en fonction de sa présence, souvent inconnue.

En conclusion

Le mécène est une des cartes les plus puissantes du jeu.

Un jeu autour de lui est très facile à mettre en place, et très difficile à contrer.

C'est une carte que je m'interdis de jouer contre des débutants, car elle demandera beaucoup d'expérience du jeu aux adversaires.

Avis de la rédaction

Ce jeu largement dépassé son public : A l'origine, plutôt destiné pour les gros joueurs comme son grand frère Caylus dont il est directement inspiré. Après quelques essais, on remarque qu'il peut marché aussi avec un public plus familiale. Ses règles sont nombreuses, mais très logiques et proche du thème, on les comprend très facilement. Les joueurs occasionnels vont s'amuser à construire leur ferme et assimiler les règles. Il est très rare qu'on ne m'en demande pas une deuxième partie ! Avec deux ou trois parties, on remarque la richesse stratégique du jeu, les possibilités de blocage et la diversité des parties (en partie due aux cartes aménagements et savoir faire). Ce jeu est une véritable claque ludique, le digne héritier de Caylus et de Puerto Rico.
Voilà un jeu qui a de la profondeur ! Construire sa propre ferme sur son plateau individuel est fort sympathique. Reste que les principaux mécanismes n'apportent rien de neuf et que certains auront du mal à exploser de bonheur ... sauf s'ils cherchaient le jeu dans le genre à explorer pour de longs moments avant d'en avoir fait le tour...
Participer
Commenter l'article
  A propos

Jedisjeux est une association qui rassemble des bénévoles passionnés par les jeux de société. Vous y trouverez des actualités, des critiques, des reportages, des interviews, un forum de discussion, une grande base de données ainsi qu’un calendrier avec les principales dates de sortie des jeux.

  Sorties de jeux
  Nous contacter
  Jedisjeux.net

16 rue DOM François Plaine
35137 Bédée

Contact