Vous avez déjà un compte ? Connexion
Accueil / Articles / Actualités / Keyflower le jeu de société débarque chez nous avec un jeu-concours

Keyflower le jeu de société débarque chez nous avec un jeu-concours

On vous en avait parlé, du Keyflower de Sebastian Bleasdale & Richard Breese, oui parce qu'il avait fait grand bruit à Essen.

On est comme ça nous, quand tout le monde parle de quelque chose, et bien, on en parle aussi. C'est bête hein. Ha bha oui mais bon. Le jeu était arrivé premier au classement Fairplay lors du salon quand même, c'est pas rien.

En tout cas, chez les pousseurs de cubes en bois, Keyflower était attendu de pied ferme dans sa version française. J'entendais d'ici battre leur semelles.

Et bien ça y est, l'attente va prendre fin ! Keyflower est publié chez R&D Games mais c'est Gigamic qui nous avait promis la traduction des règles. Heureusement, on sait qu'on peut compter sur eux.

Pour rappel, une partie se déroule en quatre saisons et débute au printemps.

Chaque joueur gère son village et débute la partie avec une tuile Maison et 8 pions Ouvrier.

Les pions Ouvriers sont utiles à la fois pour miser sur les tuiles Village mises aux enchères et pour générer et transporter des ressources en activant des tuiles.

Lors de chaque début de saison, de nouveaux Ouvriers débarquent du Keyflower et d'autres grands navires et de nouvelles tuiles sont disponibles pour les enchères.

Le joueur dont le village génère le plus de points de victoire à la fin des 4 saisons remporte la partie.

Quoi ? Vous ne nous croyez pas ? Et bien les règles en VF sont juste là, zavez qu'à faire un clic intempestif et vérifiez par vous même. Non mais.

C'est donc pour 2 à 6 personnes ludiquement averties.

Et comme il faut bien fixer des limites aux parents coregamers qui maltraitent leurs enfants à coup de gestion et de meeple, sachez que Keyflower, c'est dès 12 ans.

Durée de partie : 90 minutes sans pause sandwich. On rigole pas, on pousse du bois.

La boite contient : 64 tuiles hexagonales, 120 jetons ressource (made in bois) 140 travailleurs (made in bois), 1 marqueur premier joueur, 6 écrans, 1 sac textile, 12 sachets zip, 1 règle of course.

Le tout ça là ma petite dame pour un prix avoisinant les 45 devises numéraires d'espèce liquide européenne.

PS. Un jeu Concours ça vous tente ?!

Pour fêter l'arrivée du Keyflower, Gigamic vous propose de tenter de gagner une boiboite en répondant à cette énigme :

Quelques jours avant de débarquer , le capitaine du navire conduisant les pèlerins à leur destination tombe gravement malade... juste avant de rendre son dernier soupir, il souhaite faire une annonce à tout le monde : " Dans ma cabine vous trouverez un coffre qui rendra riche celui qui parviendra à l'ouvrir. Il appartiendra à celui qui en trouvera la combinaison. Tout ce que je peux vous dire c'est que la combinaison contient tous les chiffres de 0 à 9". Après quelques secondes le capitaine s'éteint à tout jamais. Tout le monde s'affaire alors autour du coffre pour trouver la solution... mais en vain ! Après quelques temps chacun perd patience et retourne à ses occupations. C'est alors que Pilgrim se lève et compose la combinaison suivante : 5289476310. Le coffre s'ouvre à la stupéfaction de l'équipage.... "mais comment as-tu su ?" lui demande l'un d'eux. " Je me suis souvenu que le capitaine était loin d'être malin c'est tout".

Vous avez-vous compris le raisonnement logique de cette séquence ?

Envoyez votre réponse à concours@gigamic.com avec votre adresse postale*

Pour départager les gagnants dites en quelques mots pourquoi vous aimeriez remporter le jeu !

Vous avez jusqu'au 21 février 2013 à minuit pour tenter votre chance !

Allez, à vous de jouer !

*concours réservé à la France et à la Belgique

Avis de la rédaction

Que dire de ce Keyflower si ce n'est pour moi l'une des meilleures productions ludiques de l’année 2012. Il y a dans ce Keyflower, tout ce que j'aurais aimé voir dans un Agricola : - De l'interaction ! - Une prise en main plus simple. Or dans Keyflower il y a aussi : - de nombreux choix - une tension et une concurrence permanente Tout cela donne un jeu abordable et a la fois d'une grande richesse. Plus que cela, le système d'enchère/action grâce aux meeples de différentes couleurs est tout simplement Excellent. Voila du grand Breese à l’œuvre. Il est toujours possible de gêner en choisissant la couleur d'une tuile vierge, ceci n'est pas toujours bloquant, et en cela il y a du génie. Les Meeples verts arrivent parfaitement dans le lot du blocage/avantage. Qu'on se le dise, on ne s'ennuie pas à Keyflower, jamais. Qu'il est bon de pouvoir vendre ses tuiles aux autres joueurs pour choper du Meeple ! J'adore. Le seul bémol demeure les bateaux dont l'iconographie est à revoir. Après une dizaine de parties, je suis encore en apprentissage même si j'ai l'impression que les tuiles hiver ne sont pas de même potentiel. Cela ne gène pas le jeu mais apporte une dissymétrie particulière. Elles sont moins prisées, mais du coup moins risquées/urgentes.
Keyflower est pour moi, le meilleur de la série des Breese, et pour dire, j'aime beaucoup cet auteur aux mécanismes retords. Ses jeux sont toujours remplis d'interactions, et celui ci n'en fait pas exception. Les pleurnicheurs n'ont pas fini de pleurer, et c'est vraiment ça qui est bon ! Du début à la fin, la tension est constante entre les joueurs. Je regrette juste les tuiles hiver qui sont données dès le premier tour aux joueurs. J'ai tendance à conseiller aux débutants de ne les regarder qu'à la fin de l'été, afin de ne pas baser leur stratégie essentiellement dessus. Je n'y prête moi même guerre d'attentions avant l'automne, et j'ai tendance à n'en mettre que le minimum. Je met un autre point négatif au jeu, concernant le jeu à 6. A 6, on sort toutes les tuiles du jeu, mais il y en a moins par joueur. Le jeu est certes très tendu, mais aussi impossible à maîtriser. Il devient alors complètement chaotique, et perd grandement de son intérêt par rapport aux autres configurations où il tourne vraiment bien. Ceci dit, cela ne retire rien aux qualités de ce jeu qui est un des tous meilleurs de l'année 2012-2013.
Keyflower est un excellent jeu dans sa catégorie, même les allergiques aux enchères y trouveront leur compte car on n'est jamais bloqué ou frustré, on a toujours quelque chose à tenter et ça, c'est rare, surtout quand c'est via un système de règles aussi simple... cette élégance nous plait. Les erreurs ne pardonnent pas par contre, l'exigence est clairement de mise ! Je trouve personnellement le livret de règles assez mal fait -heureusement la vidéo de Yoann permet de se remettre les règles en tête en deux deux.
Keyflower ne m'attirait pas du tout... Il était décrit comme un pur jeu d'enchère et je déteste ça... Et pourtant j'ai essayé et j'ai adoré! Et oui, comme l'a dit Shanouillette, ce sont des enchères qui ne sont pas du tout frustrante et où on a toujours quelque chose à faire et pas uniquement par dépit. D'ailleurs, je n'arrive pas avoir ce jeu comme un jeu d'enchère mais bien comme un jeu de majorité, car au final, on récupère les tuiles où on est majoritaire, à nous de faire en sorte de bien choisir l'ordre des actions pour récupérer à coup sûr les tuiles que l'on souhaite. Le jeu est simple au niveau de la règle, facile à expliquer, mais propose énormément de stratégie. De plus, l'interaction y est très présenté, étant donné que l'on peut profiter des villes des autres et qu'on a tout intérêt à suivre ce que tout le monde fait. Franchement, ce jeu est un pur plaisir à jouer, il est agréable, fluide et stratégique. Et je n'ai jamais cru pouvoir dire ça un jour d'un jeu d'enchère :p
J'imaginais ce jeu être un ramassi de règles indigestes, mais, fan de l'auteur, je m'étais rué dessus à sa sortie... et j'ai bien fait. Car les règles peuvent être vite expliquées et ne sont pas si difficiles à assimiler. Le nombre d'actions à faire n'est pas si énorme et la partie semble ne pas durer bien longtemps. Et malgré ça le jeu est malin et profond. Il propose une variété des parties assez intéressante et un système d'enchères à plusieurs "monnaies" comme on peut le trouver dans bien peu de jeu (Alhambra, ou Demetra, merveille du même auteur que Keyflower). Il s'en dégage un certain attrait, une facilité de sortie, et l'envie d'y retourner, même si au fil des parties, on note des faiblesses dans le jeu et que, en ce qui me concerne, deux autres "gros" jeux parus la même année le surpassent, faisant que je ne l'ai au final pas conservé, au profit de Terra Mystica et de Tsolkin.

Commentaires (4)

Shanouillette

Hihi j'ai trouvé!

Vulcain

J'ai trouvé aussi, j'ai pris du temps par contre ^^

Krissou

Trouvé aussi :) Faut juste que j'ai le temps d'envoyer la réponse ^^"

Shanouillette

j'ai craqué avant... Le jeu est miens depuis ce we. Faible que je suis!

Participer
Commenter l'article
  A propos

Jedisjeux est une association qui rassemble des bénévoles passionnés par les jeux de société. Vous y trouverez des actualités, des critiques, des reportages, des interviews, un forum de discussion, une grande base de données ainsi qu’un calendrier avec les principales dates de sortie des jeux.

  Sorties de jeux
  Nous contacter
  Jedisjeux.net

16 rue DOM François Plaine
35137 Bédée

Contact