Alexandros

6 mars 2008 | par Le Zeptien

Spécifications de la partie


Nombre de joueurs
3
Date
6 mars 2008

Spécifications du jeu


Nombre de joueurs
2 à 4 joueurs
Âge
à partir de 12 ans
Durée
45 minutes
Mécanismes
Conquêtes, Placement
Thèmes
Antiquité
Date de sortie
1 janv. 2003
Auteur(s)
Leo Colovini
Editeur(s)
Rio Grande Games, Winning Moves

Scores

# Nom Score
1 Le Zeptien 1
2 mademoiselle A 2
3 palferso 3
Réagir à cette partie de jeu

Il y a 4 commentaires

Le Zeptien
By Le Zeptien | 6 mars 2008 00:00

Une première partie d'Alexandros pour Mademoiselle A et moi hier soir.

"Quoi ? Un Colovini ? Ah ! il y a du Palferso la dessous...."

Ben oui, évidemment, il avait apporté le jeu.

Ma première surprise fut de constater que la boîte est plus petite que je le pensais, mais c'est un détail. La deuxième surprise vient du fait qu'en vrai, le jeu n'est pas moche du tout comme j'ai pu le lire ça et là, même si en photo, l'aspect du jeu me paraissait peu attirant, c'est vrai...mais bon, les goùts et les couleurs hein...

Alors oui, ce fut une partie d'initiation, histoire de se familiariser avec les mécanismes.

Je ne me souviens plus précisément des scores, sinon que le marqueur de point jaune avait fait plus d'un tour de plateau (non, ce n'était pas le mien, ni celui de Mademoiselle A), alors que le marqueur vert entamait la dernière ligne droite avant de faire la boucle et le rouge était...à 7 ou 8 points derrière (et le rouge, oui, c'était moi).

Bref, j'en ai pris une belle, mais ce fut instructif pour une première partie. Palferso nous a expliquer ensuite les différentes astuces du jeu et il y en a. Comme c'est une première partie, c'est donc une première impression pour moi.

Le Zeptien
By Le Zeptien | 6 mars 2008 00:00

Tout d'abord, je remarque l'originalité des mécanismes. Le déplacement d'Alexandre, les cartes qui permettent selon certaines règles de déterminer les points d'arriver potentiels, la formation de territoire, les astuces des poses de gouverneurs, la possibilité de couper des territoires, etc...et surtout, quand vous marquez des points, et bien vous en faites aussi marquer à ceux qui sont en position de le faire...et ça ce n'est pas simple à gérer, surtout si un joueur est placé devant vous, et que les frontières disparaissent inexorablement.

Seul un bon différenciel de points avec ce joueur doit motiver votre action de "lever des impôts", sinon, vous hâtez sa victoire...et votre défaite.

Donc un jeu très intéressant et original sur le plan mécanisme. Bon, le seul point noir c'est quand même...le thème, pas plus présent selon moi que dans "Clans" par exemple.

Monsieur Colovini, vous pourriez pas faire un p'tit kek'chose à ce niveau là ? Certes, ce n'est pas ce que vous cherchez en règle générale, mais bon, c'est un peu dommage...

Le Zeptien
By palferso | 6 mars 2008 00:00

Oh... 4/5 je suis déçu... Bon, ce n'était qu'une partie d'initiation d'un jeu qui ne vous révèlera toutes ses finesses, tensions et difficultés qu'avec un peu plus d'expérience.

Si Colo est souvent critiqué pour l'absence de thème de ses jeux (et il peut l'être de ce point de vue c'est vrai), c'est parce qu'en fait il cherche toujours les mécanismes les plus fluides, dynamiques et accessibles possibles. On est donc bien loin des règles alambiquées des jeux à mécanismes forts. Je pense à Brass par exemple qui est un jeu au thème assez présent mais où l'auteur n'a pas hésité à sacrifier de la crédibilité en laissant le fer libre de voler d'une ville à l'autre pour épurer un ensemble déjà très touffu.

Et Colovini, c'est toujours la recherche de l'épure, une simplicité des mécanismes au service de jeux qui sont loin de l'être (simples...). Et Alexandros est un de ses jeux les plus complexes.

Le Zeptien
By Le Zeptien | 6 mars 2008 00:00

Ben 4/5 parce que partie découverte, et comme parfois, voir souvent dans les parties découvertes, beaucoup de "sel" du jeu vous échappe. C'est une note sur la partie, non pas une note sur le jeu.

Et c'est bien 4/5 ! ça fait 16/20 quand même, et à l'Ecole, cela ne m'est pas arrivé souvent...