Alexandros

30 sept. 2009 | par HolyFool

Spécifications de la partie


Nombre de joueurs
2
Date
30 sept. 2009

Spécifications du jeu


Nombre de joueurs
2 à 4 joueurs
Âge
à partir de 12 ans
Durée
45 minutes
Mécanismes
Conquêtes, Placement
Thèmes
Antiquité
Date de sortie
1 janv. 2003
Auteur(s)
Leo Colovini
Editeur(s)
Rio Grande Games, Winning Moves

Scores

# Nom Score
1 fred 115
2 Karine 117
Réagir à cette partie de jeu

Il y a 1 commentaire

HolyFool
By HolyFool | 30 sept. 2009 00:00

J'ai acheté ce jeu il y a bien un an de passage à Dijon, car j'en avais lu une bonne critique pour le jeu à deux. Mais je n'étais pas sûr qu'il plaise à Karine donc hésitation, et dans la folie d'une reprise d'activité ludique en cette rentrée, je me suis lancé. Après une partie d'initiation pour nous deux, que j'ai perdue de plus plus de 40 points, nous faisons une "vraie" partie.

Le début est serré : création de petites provinces au rendement assez équilibré entre symboles / cases vides. Les premiers impôts ne permettent pas de se détacher. Une ou deux provinces assez lucratives apparaissent et sont très disputées, nécessitant un faible nombre de cartes pour être reprises et donc changent de camp souvent. Karine est en tête jusqu'à ce que je réussisse vraiment un bon coup, marquant 26 points et elle 15 (dans le contexte de notre partie, c'était un bon coup :-D). Je me retrouve à 74 points et elle 73. Elle est donc dos au mur : si elle ne fait rien, elle a perdu; une autre collecte des impôts me ferait passer à 100 points tout pile, déclenchant la fin de la partie et scellant ma victoire.

Elle arrive à me reprendre une bonne province, et collecte les impôts, elle passe à 98 points et moi 89 ! Ne m'en laissant pas compter, je capture une province moi-même et si je collecte les impôts, je marque 10 points de plus qu'elle, comme elle en a que 9 d'avance, je tiens ma victoire. Mais manque de chance, la conquête de la province me laisse sans carte du bon type pour collecter les impôts ! Manque de chance cruel qui m'empêche de gagner mais je suis encore dans une position confortable, d'autant qu'après tant de combats, Karine n'a pas beaucoup de cartes elle non plus.

Mais elle observe la carte et voit, à son tour, une petite province au bord de la mer que nous avions laissée sans gouverneur car pas assez lucrative par rapport à ce que nous avions déjà. Cette province rapporte 3 points de victoire et elle la conquiert avec peu de cartes et son dernier gouverneur. La différence de points en ma faveur sur une collecte d'impôts n'est plus que de 7, elle a la bonne carte pour le faire et met fin à la partie, gagnant de 2 points.

On finit bien sur sur une très bonne impression du jeu : stratégique sans être barbant, une impression de devoir tout le temps se battre, pas trop possible de prendre le large si l'adversaire est attentif, une vrai sensation de bataille avec des mécanismes somme toute simples, nous allons voir ce que vaut le jeu à plus pour donner un avis, mais sur le coup on a adoré.