Das Zepter von Zavandor

5 févr. 2014 | par Ed_

Spécifications de la partie


Nombre de joueurs
0
Date
5 févr. 2014

Spécifications du jeu


Nombre de joueurs
2 à 6 joueurs
Âge
à partir de 10 ans
Durée
180 minutes
Mécanismes
Enchères, Combinaisons
Date de sortie
1 janv. 2004
Auteur(s)
Jens Drögemüller
Illustrateur(s)
Andrea Boekhoff
Editeur(s)
Lookout Games, Z-Man Games

Photos

Réagir à cette partie de jeu

Il y a 1 commentaire

Ed_
By Ed_ | 5 févr. 2014 22:09

Das Zepter von Zavandor est un jeu plutôt ancien puisqu'il date de 2004. L'auteur de ce jeu (Jens Drogemüller) n'est pas inconnu puisqu'il s'est illustré l'année dernière en étant co-auteur d'un certain Terra Mystica. Je ne connaissais pas du tout Zavandor en dehors du nom, et Philippe nous propose de le découvrir, nous assurant que c'est un jeu qui vaut le détour et qu'il doit être découvert.

Après les explications du jeu, on se rend donc compte qu'il s'agit d'un jeu de pognon, financier même. D'après le thème, j'avoue que je ne m'attendais pas du tout à un jeu d'argent. Caro et moi aimons les jeux d'argent donc nous sommes servis. Néanmoins, nous sommes complètement perdus au début du jeu. Elle hérite du personnage qui peut acheter des rubis un peu avant d'avoir la technologie pour. Elle va mal interpréter ce pouvoir d'ailleurs car il croira qu'elle gagnera un rubis à ce moment là. De mon côté je joue le sorcier, celui qui démarre avec la technologie qui octroie un rabais sur l'achat d'artefacts et de sentinelles. Ces personnages ne sont pas les plus faciles à jouer apparemment, et je constaterai que c'était vrai à la fin de la partie. Sylvie joue le perso qui démarre sur la tech qui donne des cartes de pierres à chaque avancée technologique, un personnage dont on visualise assez vite le pouvoir. Philippe quant à lui joue un perso qui d"marre dans la technologie qui donne un revenu de poussières d'étoiles à chaque tour.

Lorsque je joue à un jeu où les spécificités de chaque joueur sont différentes au début, j'ai tendance à exploité ma spécificité à fond. Là, j'ai donc souvent cherché à acquérir des artefacts. Caro a également chercher à avancer sa tech (alors qu'elle se plantait dans la compréhension de son effet). Et clairement, que ce soit pour elle ou pour moi, exploiter notre pouvoir n'est pas à faire en début de partie. Après coup, pendant le debrief, nous nous sommes dit que le but est de vite monter son revenu régulier dans un 1er temps en achetant des pierres.

La puissance de nos personnages (comprendre leur richesse et leurs revenus) monte de façon exponentielle au cours de la partie. Cela implique que tout retard pris en début de partie se paye rudement. Sylvie a joué de façon parfaite avec son personnage. Elle a bien utilisé ses possibilités économiques en début de partie et elle arrive donc en position de force pour la fin de partie. C'est sans surprise qu'elle la remporte assez facilement devant Philippe. Caro et moi finissons à des années-lumière mais au moins, on comprenait de mieux en mieux le jeu. J'avoue que ça faisait un bon moment que je n'avais pas pédalé dans la semoule à ce point. Dépassé, perdu, j'avais vraiment du mal à m'en sortir, tout comme Caro. Mais cette partie nous donne envie d'y revenir parce que nous savons un peu mieux comment faire progresser notre partie. La prochaine sera différente et nous ne nous ferons pas avoir de la sorte !

Très intéressant ce Zavandor tout de même. Cette première partie a été un peu délicate pour juger comme ça, mais je sens un bon potentiel et je suis certain que la prochaine sera excellente.