Der Palast von Alhambra : Die Stunde der Diebe

8 /10 (1 notes)

Vous devez construire la plus belle Alhambra en tentant d'obtenir des majorités d'un type de bâtiment pour remporter le plus de points de victoire possible.

Ceci est la troisième extension au jeu de base.

Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

Les quatre modules de cette extension sont les suivants :

- Les cartes "murs", qui une fois piochées, se mettent à proximité du plateau de marché. Tout joueur peut lors de son tour dépenser son action pour défausser une de ces cartes et placer un ou deux jetons murs sur une tuile de son Alhambra sur un ou deux des emplacements montrés par la carte. La tuile ciblée ne pourra ensuite plus être déplacée de toute la partie.

- Les cartes "voleurs" : chaque joueur en reçoit un certain nombre en début de partie, variant selon le nombre de joueurs. A chaque fin de tour d'un joueur, excepté celui qui nous précède, un joueur peut jouer une carte voleur et prendre une des quatre cartes monnaie du jeu de la même couleur que la carte voleur, qui est ensuite retirée de la partie.

- Les jetons pièces sont quant à eux placés dans un nouveau sac en tissu. Quand un joueur achète avec des cartes monnaie, il pioche 1 jeton par lot de "deux" de valeur payé en trop. Ces jetons ont une valeur de "1" dans la couleur de la monnaie qu'ils représentent. Utilisés, ils retournent dans leur sac en tissu.

- Les "meeples" (des pions de forme humanoïde) citoyens : chaque joueur en possède un de chaque couleur en début de partie. Au début de la partie, ils en placent trois de leur choix sur la tuile ronde "marchands" qu'ils placent à côté de leur fontaine. Quand un bâtiment issu de la boite de base est posé dans votre Alhambra, s'il est posé sur l'emplacement de la tuile marchand et que vous avez un meeple de même couleur sur cette tuile, vous pouvez le poser sur le bâtiment, en remettre un sur la tuile marchand, et en prendre un de la réserve générale que vous mettez dans votre réserve. Puis vous déplacez la tuile marchand sur un emplacement libre de votre choix. Dans le cas où le bâtiment n'est pas construit sur l'emplacement de la tuile marchand ou qu'aucun des trois meeples ne soit de la même couleur, vous pouvez déplacer la tuile marchand sur l'emplacement libre de votre Alhambra de votre choix. Vous pouvez aussi échanger un des meeples de la tuile marchand avec un autre issu de votre réserve. Lors de chaque décompte, les meeples posés sur vos bâtiments vous rapportent des points de victoire. Ils en rapportent plus si vos meeples sont de couleurs différentes.

Spécifications


Nombre de joueurs
2 à 6 joueurs
Âge
à partir de 8 ans
Durée
Mécanismes
Placement
Thèmes
Ville
Date de sortie
1 janv. 2005
Auteur(s)
Dirk Henn, Wolfgang Panning
Illustrateur(s)
Hans-Jörg Brehm
Editeur(s)
Queen games

avatar

Deux modules à jouer absolument !

| 18 mai 2017 | limp
- Les cartes murs n'apportent pas grand chose en plus, mais ne complexifient pas le jeu non plus, ni ne l'étirent sur le temps de jeu. Alors pourquoi pas ? Ceux qui préfèrent avoir à gérer leur Alhambra sans cette "facilité" là s'en passeront... - Les cartes "Voleurs" sont un petit plus sympathique, mais assez anecdotique. Elles ont tendance à faire partir les grosses cartes "monnaie" et à laisser que des petites à piocher... Sympa, mais dispensable. - Les jetons pièces ne complexifient en rien le jeu et lui permettent un peu plus de flexibilité, moins de perte financière, et plus de "tout pile", finalement. Vu qu'il y a pas mal de nouveaux achats possibles dans le jeu, les façons d'obtenir un peu plus de finances sont les bienvenues, et comme les "diamants" ne sont qu'une réussite partielle que je ne jouerais que rarement, je suis bien ravi que les autres, dont ces fameux jetons, soient des plus réussies. - Le marchand et les citoyens sont tout simplement un jeu dans le jeu, une tentative d'optimisation et d'une certaine façon, une récompense supplémentaire au "tout pile", car acheter deux tuiles dans un même tour vous assure de placer un citoyen sur la seconde. Une véritable "extension" à proprement parlé.
Voir plus d'avis
Voir plus d'articles