Eclipse

27 oct. 2011 | par Cormyr

Spécifications de la partie


Nombre de joueurs
4
Date
27 oct. 2011

Spécifications du jeu


Nombre de joueurs
2 à 6 joueurs
Âge
à partir de 12 ans
Durée
150 minutes
Mécanismes
Simulation, Négociation, Tuiles, Dés
Thèmes
Science-fiction, Exploration
Date de sortie
oct. 2011
Auteur(s)
Touko Tahkokallio
Illustrateur(s)
Sampo Sikiö
Editeur(s)
Lautapelit.fi

Scores

# Nom Score
1 Cormyr 43
2 Patrice 32
3 nico 35
4 Etienne 42

Photos

Réagir à cette partie de jeu

Il y a 1 commentaire

Cormyr
By Cormyr | 27 oct. 2011 10:44

1ère partie d'Eclipse, juste après le depunchage et une première lecture des règles.

L'explication des règles a été un peu longue, mais je venais juste d'en finir la lecture et je ne les avais pas bien en tête. Merci à Nico qui les ayant déjà lu a pu préciser ou rappeler quelques points à certains moments. Je pense qu'avec désormais une partie dans les jambes, en 20min, 30 maxi c'est faisable. En effet elles sont vraiment simples mais il y a beaucoup de choses à expliquer, ce qui explique qu'il faut du temps. À noter que, contrairement à souvent dans ce genre de jeu, il n'y a pas d'exception et cela facilite grandement la compréhension et l'assimilation des règles.

Le matériel est pléthorique et de qualité. Patrice qui est arrivé juste après la mise en place a failli repartir tant la quantité de matériel lui a fait craindre le pire quant à la difficulté et à la longueur de la partie à venir. Il n'en fut rien heureusement.

La partie commence donc. On a choisi, conformément au conseil dans les règles, des nations terriennes. Pas d'extra-terrestre donc. Nico annonce la couleur en jetant les dés (ce sera de même tout le long de la partie), un 6 et un 5 et sera le premier joueur (cf photo 1). Sur ce premier tour, à part la base stellaire, qui nous est accessible en tant que terrien, notre niveau en science de départ ne nous permet pas d'acquérir de technologies : celles tirées au hasard sont pour l'instant trop chères. Nous commençons donc tous par de l'exploration (cf photo 3). N'ayant pas au préalable regardé les tuiles, nous allons tous vers le centre persuadé que l'extérieur est plus dangereux (cf photo 5). En fait, c'est plutôt l'inverse, comme on s'en rendra compte au cours de la partie, les secteurs intérieurs sont plus riches mais aussi plus difficiles à conquérir car les anciens sont bien présents. Les secteurs extérieurs sont plus pauvres en planètes mais plus faciles d'accès car très peu d'anciens sont présents ; en tout cas, dans les tuiles que nous avions tirées pour cette partie. Le départ aurait sans doute été plus facile en partant vers l'extérieur.

D'ailleurs, Patrice et moi qui allons avoir pas mal d'anciens (j'ai même refusé une tuile perdant l'action), prenons un peu de retard. Nico prend un très bon départ avec quelques tuiles intéressantes rapidement. Mais surtout, ayant lui aussi deux secteurs à ancien, il va s'orienter très vite sur des technos militaires pour pouvoir rapidement affronter les vaisseaux anciens et s'emparer de ces secteurs (cf photo 4). J'aurais certainement du faire de même, même si finalement la voie de développement que j'ai alors adoptée s'est avérée payante. Étienne ayant peu de planètes permettant d'augmenter ses crédits, se retrouve limité dans ses actions. Il va donc profiter de sa production pour construire rapidement des stations orbitales et augmenter ainsi considérablement sa production de richesse et de sciences (cf photo 7).

En milieu de partie, Nico et Étienne sont nettement devant (cf photo 5). Étienne contrôle 5 secteurs avec des stations orbitales et des stations stellaires pour sa défense, un très bon niveau de production de matières premières, un bon niveau de crédits et de sciences. Il accuse juste un peu de retard sur les technos. Nico s'est clairement renforcé militairement. Il a déjà plusieurs points de réputation ce qui le place en tête. Il a une flotte déjà conséquente et menace déjà Patrice et Etienne (cf photo 8). C'est d'ailleurs pour cela qu'étienne a rapidement construit ses bases stellaires (cf photo 7). Pour ma part, je suis encore protégé grâce à la station de défense du centre de défense galactique car étant à son opposé, il lui faudra d'abord l'affronter si il veut m'attaquer. J'ai donc un peu de temps devant moi. D'ailleurs ma flotte est ridicule, une frégate et deux intercepteurs. Je possède aussi 5 secteurs comme tout le monde, même si je pourrais en avoir 6 puisque j'en ai abandonné un. En revanche grâce aux technologies avancées j'ai bien développé mes secteurs et occupe presque toutes les planètes (sauf les planètes de minerai avancé puisque je n'ai pas le forage avancé). Si je suis clairement en retard niveau point, je suis en revanche en avance question production sciences et crédits. Je suis un peu léger en production de matière première et ceci explique donc pourquoi ma flotte est ridicule et que je ne possède ni station orbitale. J'ai d'ailleurs fait l'impasse sur la techno permettant de les construire, même si à ce niveau de la partie je commence à le regretter car je n'arrive pas à augmenter ma production de matière première. Patrice quant à lui est plutôt orienté sciences et est en avance sur ce point. Il a aussi commencé à construire des stations orbitales. Sa flotte reste modeste.

On est alors clairement à un tournant de la partie et les décisions à prendre maintenant sont cruciales.

- Nico décide de poursuivre dans la voie martiale et s'apprête à attaque la SDCG (station de défense du centre galactique) et j'en tremble. Si il réussit, il pourra alors enchaîner rapidement sur mes secteurs, ma flotte ridicule composée de vaisseaux obsolètes (aucune technologie militaire, 1 seule amélioration de base sur mes intercepteurs et frégates) ne pourra pas résister et mes secteurs seront une proie facile pour lui. Ma population sera anéantie à coup de bombes à neutrons

- Étienne est bien positionné, un peu en retard en terme de points sur Nico car il n'a pas encore livré une seule bataille et et donc en manque de réputation. Il commence donc à se renforcer militairement pour attaquer le secteur qui nous sépare, protégé par deux vaisseaux anciens. Cela lui permettra également d'augmenter sa production

- Patrice continue dans la voie scientifique et cherche à s'étendre coincé entre Nico et moi.

- Quant à moi, je décide de profiter de mes crédits pour explorer et m'étendre vers l'extérieur afin de pouvoir m'éloigner de Nico tout en augmentant ma capacité de production pour essayer de renforcer ma flotte afin d'offrir un peu de résistance à l'ogre jaune. Je commence également à investir dans les technologies militaires afin d'améliorer mes vaisseaux.

Nico conclut une alliance avec Patrice, à ma grande surprise car il était une proie facile pour lui. En fait son objectif est clairement le centre, source de réputation (4 points le secteur contre 2 au max les autres) et de planètes fort intéressantes (deux grises, cad choix du type). Il aura ainsi également une voie d'accès à l'empire d'Étienne, si jamais il décidait d'affronter son adversaire direct, ou vers moi si jamais il décidait d'étendre son empire facilement. Il renforce sa flotte et lance un assaut sur la SDCG.

Étienne améliore la technologie de ses vaisseaux et part à la conquête du secteur protégé par les anciens. Il perdra un tour ayant oublié qu'il faut garder un pion d'influence pour "capturer" le secteur une fois conquis.

Patrice s'étend vers moi afin d'essayer de créer une liaison et ouvrir des relations diplomatiques. Il continue sa stratégie scientifique.

Je décide de continuer ma strategie d'expansion, m'étendant au maximum pour augmenter mes capacités de production tout en améliorant mes vaisseaux, espérant être prêt à temps pour encaisser et ralentir la progression de Nico.

Le tournant de la partie : Nico lance un assaut sur la SDCG (cf photo 9). Une frégate lourdement armée et renforcée, et 4 intercepteurs lourdement armés. Le combat fait rage et la coque de la SDCG cède petit à petit. Mais l'issue du combat devient incertaine quant la chance aux dés qui était jusque là l'apanage de Nico décide de l'abandonner. Il perd petit à petit ses vaisseaux et alors qu'il a réduit la coque de la SDCG à néant (cf photo 10), il n'arrive pas à la finir. Une touche suffirait, mais rien n'y fait et il perd son dernier intercepteur grâce à l'ordinateur de visée de la SDCG. Nico va regretter de n'avoir pas renforcer la coque de ses intercepteurs car il aurait alors certainement remporté le combat. C'est, je pense, à ce moment que la partie a basculé. Cette défaite a stoppé Nico dans sa progression. Il va devoir reconstituer sa flotte pendant que moi je vais pouvoir finir d'armer la mienne tout en continuant à me développer. Ce répit est plus que salutaire pour moi. D'autre part, Etienne va tout de suite voir qu'en renforçant un peu ses vaisseaux, la SDCG est aussi à sa portée et qu'il tient en plus là l'occasion d'affaiblir son adversaire direct aux points. Il conclut donc rapidement une alliance avec moi et développe intensément sa flotte tout en construisant des stations orbitales et stellaires. Patrice qui a enfin pu nouer contact et alliance avec moi, accentue son avance technologique et commence à construire stations orbitales et lorgne sur les monolithes. Quant à moi, je finis d'épuiser les tuiles des secteurs extérieurs et arme quelque peu ma flotte, juste de quoi affronter les anciens afin de récupérer les deux derniers secteurs à ma portée. Je suis rassuré car il est désormais peu probable que Nico puisse me prendre plus d'un secteur même si il parvient finalement à conquérir le centre galactique. Je m'engage donc dans une course à la réputation liée à l'exploration. Objectif : les deux secteurs avec des anciens, 3 monolithes et quelques points de science.

La partie s'accélère donc, le plan de chacun étant établi, les derniers tours s'enchaînent très vite. Je commence à souffrir de mon expansion car bien qu'ayant des revenus conséquents (14), la taille de mon empire me coûte cher en entretien et je n'ai donc que 3 actions possibles sans payer de frais supplémentaires. Je réussis néanmoins à construire mes 3 monolithes, je conquiers les deux secteurs avec des anciens glanant 9 points de réputation au passage et préfère transformer mes découvertes en points de victoire plutôt que de bénéficier des technologies et objets offerts (6 points de plus). Patrice finit une ligne de science (5 points), en développe une seconde et construit ses monolithes. Mais son empire reste un peu petit et surtout aucune bataille et donc aucun points de réputation. À 2 tours de la fin, tout le monde est persuadé autour de la table que Patrice et moi nous disputerons la dernière place et qu'Étienne et Nico se disputeront la première.

Nos deux leaders vont lancer un assaut formidable simultané sur la SDCG au dernier tour (cf photo 12-13). Points de réputation, et secteur du centre sont leurs objectifs. La bataille est formidable (cf photo 16-17) et Nico réussit à exterminer Etienne dans un premier temps, puis à conquérir le centre galactique (cf photo 18). Heureusement pour moi que c'est au dernier tour et pas en milieu de partie au moment de sa première attaque. Paradoxalement c'est à Etienne que cette bataille profitera le plus. En effet, il n'avait alors que 5 points de réputation, il va passer à 13-15 (je ne me souviens plus du chiffre exact). Quand à Nico, il va lui aussi avoir le même nombre de points de réputation qu'Étienne mais en revanche il en avait déjà prêt d'une dizaine. Il n'en gagne donc relativement à Étienne moins d'une poignée. Heureusement les 4 points du secteur central équilibre cela. Heureusement qu'il a remporté cette bataille.

On entame le décompte et là double surprise : je l'emporte d'un point devant Étienne, et Nico se retrouve 8 points derrière nous avec seulement 2 points d'avance sur Patrice. Clairement, l'échec de la première attaque lui fait perdre la partie. Peut-être aurait-il du alors rompre son alliance avec Patrice et l'attaquer pour récupérer secteurs et réputation sans avoir à perdre 3 tours pour refaire toute sa flotte ? On mesure aussi là que le militaire rapporte des points de réputation mais leur nombre étant limité (on a que 4 ou 5 cases pour poser des tuiles de réputation) fait qu'il y a un effet asymptotique et si Nico était clairement en avance au début grâce à cette réputation acquise en combattant les anciens, l'affrontement avec Etienne et la SDCG lui en fait peu gagner. Alors que mes deux affrontements avec les anciens me permettent de gagner 9 points réduisant ainsi de moitié mon écart sur cette échelle là. Nico est également le seul sans monolithe. Les 9 points lui manquent et il serait premier si il avait pu les construire. Il paye là aussi son retard à cause de la bataille perdue. Entre Étienne et moi, je compense mon manque de réputation par les découvertes et la taille de mon empire fait la différence (cf photo 19). Il y a donc bien plusieurs voies de victoire et surtout, la limitation dans les points de réputation évite l'effet win to win d'une stratégie purement militaire, même si ces points restent important, 13-15 points, c'est énorme : 1/4 des points d'Étienne.