Ghost Stories

11 janv. 2014 | par Ed_

Spécifications de la partie


Nombre de joueurs
4
Date
11 janv. 2014

Spécifications du jeu


Nombre de joueurs
1 à 4 joueurs
Âge
à partir de 10 ans
Durée
60 minutes
Mécanismes
Hasard, Coopératif
Thèmes
Asie, Fantastique
Date de sortie
1 janv. 2008
Auteur(s)
Antoine Bauza
Illustrateur(s)
Pierre Lechevalier
Editeur(s)
Repos Production

Scores

# Nom Score
1 fabien 0
2 Ed 0
3 Caro 0
4 Camille 0

Photos

Réagir à cette partie de jeu

Il y a 1 commentaire

Ed_
By Ed_ | 11 janv. 2014 18:46

Cela fait un temps certain que Wu-Feng n'avait plus pointé le bout de son nez. Et bien le revoilà qui revient mettre le boxon dans notre beau village. Pour le combattre, 4 valeureux taoïstes dont un néophyte. Mais les autres ne sont plus très rodés malgré leur expérience du jeu. C'est pourquoi nous allons simplement jouer en mode "normal".

La partie démarre sur les chapeaux de roue car une belle brochettes de fantômes hanteurs nous arrive dessus sur les 10 premiers tours. Mais nous nous en sortons bien avec un peu de chance aux dés (pas de gros ratés en somme). Une fois cette menace éloignée, de gros fantômes (force 4) commencent à faire leur apparition. Ils ne sont pas réellement gênants car ils n'ont aucun effet persistant si ce n'est l'occupation d'un emplacement (ce qui est effectivement déjà assez embêtant). Le problème est que nous ne sommes absolument pas armés pour combattre ces fantômes, le temps pour l'un d'entre nous de le faire que de nouvelles menaces plus critiques arrivent.

Jusqu'à présent, nous combattions les fantômes avec l'aide de 3 armes à savoir les Bouddhas, le Cercle de Prière et le Mantra d'affaiblissement. Avec cela, les fantômes de force 3 étaient, au pire, vulnérables à un dé Tao de sa couleur. Mais avec les force 4, on aurait besoin de 2 dés de la bonne couleur pour les vaincre. En effet, nous étions très très peu fournis en jetons Tao, du coup pas mal de ces fantômes vont rester là longtemps, très longtemps, trop longtemps. Les Bouddhas ne nous permettent pas de nous débarrasser d'eux car d'autres fantômes (hanteurs rapides, suppresseurs de pouvoir, tourmenteurs) demandent d'être éliminés en priorité. Nous connaissons ainsi une première vague de chaud car plusieurs plateaux sont totalement envahis et libérés au dernier moment. La Sorcière commence également à être un recours et les points de Qi diminuent.

Lorsque Wu-Feng est le prochain fantôme à arriver, nous sommes déjà aux abois. Chacun d'entre nous n'a plus qu'un Qi et il ne reste qu'un seul Yin-Yang disponible. Et bien évidemment nous avons peu de jetons Tao. Cependant, c'est Death Army le grand méchant, et nous n'avons qu'un seul Tao noir pour l'abattre (il a 5 de force) pour le moment. Mais le gros problème, c'est que nous avons beaucoup de fantômes en jeu et que nos plateaux sont bondés. Nous ne pouvons combattre Wu-Feng dans l'immédiat et pourtant le temps presse. Mon plateau est envahi de 2 hanteurs et d'un 3ème fantôme plus anodin. Une tuile est d'ores et déjà hantée donc si mes 2 fantômes hantent à leur tour, nous perdons. Malheureusement, un exorcisme raté scelle le destin du taoïste vert dont le plateau était blindé. Puis ce fut le tour du taoïste bleu dans les mêmes conditions, et enfin celui du jaune. Le rouge a pu survivre un tour, mais lorsqu'il a fallu gérer les autres plateaux, il est bien entendu tombé lui aussi.

Et ben, quelle honte de perdre ainsi en mode normal. Je me souvenais qu'on ne maîtrisait pas trop mal le jeu, en fait nous nous surestimions, ou alors nous avons clairement perdu en compétence. Je pensais que nous n'étions pas trop mal, l'utilisation des Bouddhas était efficace, celui du Mantra d'affaiblissement aussi. Mais nous avons négligé les jetons Tao et tout doucement, la situation s'est détériorée. Nous étions dans le ravin lorsque Wu-Feng est sorti, et nous y sommes resté. N'empêche que j'ai beaucoup aimé rejouer à ce jeu. Il est suffisamment imprévisible pour qu'une mécanique donnée ne marche pas à tous les coups, même sans être à une difficulté supérieure. Ensuite l'ambiance autour de la table était bien sympa, tout le monde participait, il n'y avait pas vraiment de leader qui dictait aux autres ce qu'ils devaient faire.