La Granja

24 févr. 2017 | par Le Zeptien

Spécifications de la partie


Nombre de joueurs
0
Date
24 févr. 2017

Spécifications du jeu


Nombre de joueurs
1 à 4 joueurs
Âge
à partir de 12 ans
Durée
120 minutes
Mécanismes
Gestion de main, Dés
Date de sortie
8 mai 2015
Auteur(s)
Andreas Odendahl, Michael Keller
Illustrateur(s)
Harald Lieske
Editeur(s)
Pearl Games

Photos

Réagir à cette partie de jeu

Il y a 1 commentaire

Le Zeptien
By Le Zeptien | 24 févr. 2017 15:20

La Granja… enfin ! Voilà un jeu qui trône dans ma ludo depuis longtemps, rangé à coté d'autres Pearl games comme Troyes et Bruxelles et auquel je n'avais jamais joué. Oui, c'est pas bien et c'est même un peu bête quand on connaît la qualité des créations ludiques proposées par cet éditeur. Alors hier soir, quand monsieur JulienM a suggéré de nous expliquer les règles de La Granja, j'ai lancé un « Oui ! Oui ! » très appuyé car je dois avouer qu'il ne m'était pratiquement rien resté d'une lecture du livret il y a quelques mois. En plus, je supporte de moins en moins de laisser un jeu non joué sur une étagère.

Les explications finies, j'ai immédiatement pensé « Ok, c'est pas le plus simple des Pearl games ». J'ai démarré dans le floue, n'ayant pas tout retenu des nombreuses règles pas toujours très intuitives, à la différence d'un Deus ou d'un Troyes. Même Bruxelles me semble un peu moins complexe, je me souviens pas en tout cas avoir spécialement pataugé durant la première partie. Je trouve La Granja plus ardue à aborder et je me garderai bien de parler stratégie dés la première partie. J'ai même eu un peu de mal à me fixer dans l'esprit les différentes phases, ne cessant de jeter régulièrement un œil en direction de l'aide de jeu.

La Granja, c'est bien. Mais avant de vous dire pourquoi, je dois préciser quand même que j'ai trouvé l'ergonomie pas toujours très heureuse. Les cartes, si en plus elles sont protégées, ont tendance à glisser tout le temps sous votre plateau individuel. Certaines icônes apparaissent parfois alors qu'elles ne le devraient pas. Ajouter une nouvelle carte demande une manipulation un brin pénible par moment car faisant tout bouger. Il faut alors réaligner les espaces ajourés pour que chaque carte soit bien positionnée et indique bien ce qu'elle doit indiquer, sans perdre un pion marchandise ou autre. Peut-être allez-vous dire que je suis maladroit… et bien d'abord ce serait pas cool, et puis non, je ne suis pas plus maladroit qu'un autre c'est le matériel qui n'est pas toujours pratique… non mais !

Donc je disais, La Granja, c'est bien. Ce qui est particulièrement séduisant et donne une grande profondeur au jeu, c'est incontestablement l'utilisation des cartes. Des champs sur la gauche, un pouvoir particulier d'assistant au milieu, des extensions sur la droite, ou des charrettes en haut, chaque carte vous propose 4 utilisations possibles, à placer dans votre ferme, mais une seule sera active, ce qui implique déjà des choix difficiles. La « phase Ferme » offre une grande liberté d'action, vous autorisant à gérer vos ressources avec souplesse : Produire des ressources, les transformer, poser une nouvelle carte, etc. La « phase revenu » vous rappellera d'autres jeux avec une sélection de dés pour bénéficier de ressources ou d'action. Sur le plateau central vous pourrez livrer vos productions selon une procédure originale avec divers bonus à gagner. Enfin, il y a une phase de décompte, que je trouve à titre personnel un peu bizarre (j'ai pas trouvé la piste de la sieste très pertinente). Je place donc ici un bémol, mais peut-être n'ai-je pas tout perçu de l'intérêt ludique de la chose.

Cette partie fut bien sympa. Maintenant, je me souviens avoir lu que La Granja avait pour certains un arrière-goût d'usine à gaz... il me faudra clairement une ou deux parties supplémentaires pour que je me sente à l'aise dans cette gestion de ferme sur l'île de Majorque, un thème original mais qui ressort très peu dans le jeu.