Mousquetaires du roy

8 déc. 2010 | par Le Zeptien

Spécifications de la partie


Nombre de joueurs
5
Date
8 déc. 2010

Spécifications du jeu


Nombre de joueurs
1 à 6 joueurs
Âge
à partir de 10 ans
Durée
90 minutes
Mécanismes
Semi-coopératif
Date de sortie
1 janv. 2010
Auteur(s)
François Combe, Gilles Lehmann
Illustrateur(s)
Arnaud Demaegd, Neriac
Editeur(s)
Ystari Games

Scores

# Nom Score
1 Le Zeptien
2 Lilajax 1
3 Thomas
4 Marc
5 Lila
Réagir à cette partie de jeu

Il y a 1 commentaire

Le Zeptien
By Le Zeptien | 8 déc. 2010 00:00

Tous pour un, un pour tous mais surtout tous contre une ! Oui, hier soir, nous nous sommes lancés sur les traces des héros d’Alexandre Dumas, afin de revivre leurs célèbres aventures.

Je dois tout d’abord préciser qu’imaginer monsieur Lilajax en Milady de Winter pendant toute la partie ne fut pas une tâche aisée... ;-) Non c’est vrai quoi : Stéphane, la prochaine fois, nous voulons te voir revêtir une splendide robe de bal avec longue collerette, éventail et...joli décolleté, soit alors chausser des cuissardes comme la dame sur l’illustration là.

Enfin moi, j’étais d’Artagnan ! Aaaah…la fougue des gascons, le charme de la jeunesse, des duels pleins de panache, le goût de l’aventure...et la délicieuse Constance qui me regarde avec ses yeux de biche.

Le tonitruant Porthos fut l’affaire de Marc, le sombre et mystérieux Athos revint à Thomas, et le raffiné Aramis fut animé par la jeune mademoiselle Lila. Les personnages commencent comme souvent avec des caractéristiques précises et différentes, mais il est possible de les améliorer en cours de jeu.

Bon, ce fut surtout une partie de débroussaillage de règles, et nous en sommes ressortis avec une belle défaite. Certes, Milady fut trop perfide pour nous, mais notre échec est aussi du à nos maladresses tactiques et notre méconnaissance du jeu...ainsi que quelques interrogations concernant certains points de règles.

A part cela, j’ai trouvé que Mousquetaires du Roy tournait très bien. Milady, ce terrible agent du cardinal de Richelieu, prépare des pièges, les mousquetaires jouent chacun trois actions (qui peuvent être des déplacements, duels, prises de cartes, la réalisation d’un défi, etc...) et doivent agir sur plusieurs terrains d’opérations, sous peine de voir Milady faire capoter leur aventure...et entrainer la perte de la partie.

C’est qu’il faut être partout à la fois : Défendre l’honneur de la reine au Louvres, galoper au secours de Constance, participer au siège de La Rochelle, faire la quête des ferrés qui se déroule d’ailleurs en plusieurs étapes, tout cela en contrant les complots de Milady et en combattant ses sbires, dont notamment le terrible Rochefort (et non Roquefort…spéciale dédicace à mademoiselle Lila).

Une « vraie » partie se prête sans aucun doute au genre de récits que j'affectionne, mais je ne vais pas le faire car Mousquetaires du Roy fut une découverte pour les 5 joueurs, et nous avons passé de longs moments le nez plongé dans le livret des règles, ce qui casse toujours un peu le rythme d'une partie.

Nous avons pu toutefois constater qu’en duel, ils sont fort les gars de la Perfide ! Il faut donc vraiment s’équiper le mieux possible, peut être même spécialiser les mousquetaires (l’un en combat, l’autre en panache, etc…), avoir des cartes aventure de toutes sortes, essayer de tromper Milady sur nos intentions, ne pas perdre de temps, communiquer, échanger…bref, tout un programme et un vrai jeu d’aventure en équipe avec un joueur pour contrer tout le monde. Certes, nous avons là une mécanique générale déjà bien connue, mais on va se passer pour une fois (et ce n’est pas dommage) de trolls, gobelins, et autres créatures sur-employés dans les jeux de ce type, pour entrer dans un autre univers que je trouve tout aussi épique, avec en plus un matériel et des illustrations très immersifs.

Bref, un bien bon moment ludique, et l’envie de prendre une revanche sur la redoutable Milady.