Shakespeare

7 /10 (4 notes)

Diriger une troupe de théatre n'est pas de tout repos et necessite une bonne organisation...

Saurez-vous gérer la votre au mieux afin de devenir le nouveau Shakespeare ?

Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

Les joueurs ont 6 jours pour monter une pièce en recrutant des acteurs, en fabriquant des costumes, en montant un décor et en répétant.

Tout au long de la partie, les joueurs recrutent des personnages sous forme de cartes qui peuvent être des acteurs, des figurants, des artisans (décorateurs, costumiers...).

Chaque manche débute par une phase de mise qui détermine à la fois l'ordre du tour pour la suite de la manche et le nombre de personnages que chacun va pouvoir utiliser. Vouloir réaliser plus d'actions se fait au risque de jouer plus tard. Tous les personnages utilisés seront bloqués pour la manche suivante, sauf un.

Les personnages permettent de réaliser différentes actions :

- Recruter : obtenir un nouveau personnage, en plus du recrutement obligatoire de chaque manche

- Fabriquer des costumes : chaque acteur ayant besoin de 3 parties pour obtenir un costume complet.

- Construire des décors : à placer dans la pièce commune à tous les joueurs, avec des contraintes de symétrie et de l'interaction. Chaque élément de décor coorespond à un niveau et une couleur, permettant d'obtenir parfois des bonus lors de la pose.

- Améliorer l'ambiance dans la salle : l'humeur de la salle a des effets qui s'appliquent en fin de manche, chacun recevant un bonus ou un malus en fonction de sa contribution.

A la fin des manches 4 et 6 a lieu une répétition générale, lors de laquelle les acteurs entièrement costumés obtiennent un bonus. Sont également récompensées les premières places sur chacune des 3 pistes du plateau central.

Spécifications


Nombre de joueurs
1 à 4 joueurs
Âge
à partir de 13 ans
Durée
60 minutes
Mécanismes
Enchères, Tuiles, Points d'action, Pioche
Thèmes
Historique
Date de sortie
oct. 2015
Auteur(s)
Hervé Rigal
Illustrateur(s)
Arnaud Demaegd, Neriac
Editeur(s)
Ystari Games

avatar

Dans la peau d'un auteur.

| 18 mai 2017 | philmarie
On retrouve avec Shakespeare la saveur des gros jeux de gestion signés Ystari, comparable à un Caylus (en un peu moins complexe néanmoins) ou un Myrmes. La diversité des axes de développement induit des choix tactiques nombreux et nécessite la mise en place d'une stratégie dès le début du jeu. On pourra choisir un développement harmonieux (mise en scène, costumes et décors) ou privilégier deux des trois axes. On évitera de n'en choisir qu'un seul, trop dangereux en cas de blocage des adversaires notamment. Car dans shakespeare, même si l'interaction n'est pas le mécanisme principal du jeu et que l'on peut parfois se développer relativement tranquillement, le nombre réduit des comédiens, des éléments de décor ou de costumes lors de chaque journée va forcément amener des convoitises et des situations de blocages pour les joueurs désirant les mêmes pièces. Avec des mécanismes somme toute classiques pour ce type de jeu (points d'action / gestion des pouvoirs d'activation) la grande originalité de Shakespeare vient de son thème : le théâtre, très peu exploité dans le monde du jeu de société. Souvent représenté par des jeux ou l'improvisation domine, on a ici la gestion d'une pièce de théâtre dans son intégralité, allant du recrutement des différents personnages (acteurs et artisans) jusqu'à la représentation Générale. A contrario, ce qui fait l'attrait du jeu peut aussi le désavantager si les joueurs ne sont pas réceptifs au thème. Les parties deviendront alors une suite de réflexions calculatoires sans piment ludique. Mais pour peu qu'on adhère au thème, on pourra découvrir un jeu au matériel attractif et coloré, collant parfaitement à l'ambiance induite, accompagné d'une règle claire, lisible et agrémentée de nombreux exemples et illustrations. Les parties seront très tendues et d’une durée acceptable si les joueurs ne sont pas de gros calculateurs. Les tours s'enchaînent et les mécanismes participent activement à l'imprégnation du thème. Au final, Shakespeare est un bon jeu de gestion, classique par ses mécanismes, mais très original par son thème. On le réservera aux joueurs expérimentés.
Voir plus d'avis
Voir plus d'articles
Elgarion

Elgarion

Elgarion

12 nov. 2015

Une nouvelle partie à trois joueurs. Le jeu tourne très, très bien. Une fois intégrés les mécanismes c'est relativement fluide, il y a plusieurs façons de scorer sans que l'opportunisme soit la voie...


En savoir plus
Elgarion

Elgarion

Elgarion

31 oct. 2015

Une première partie pour moi hier soir. Le jeu est excellent et tourne magnifiquement bien. Une grosse mécanique à l'Allemande, des relents de Princes de Florence. Pas de révolution mais c'est du solide. Un...


En savoir plus
Voir plus de parties de jeu

Extensions

Shakespeare – Backstage

Shakespeare – Backstage

9/10

Diriger une troupe de théatre n'est pas de tout repos et necessite une bonne organisation... Saurez-vous...

  • 1 à 4 joueurs
  • à partir de 13 ans
  • Sortie : juin 2016
En savoir plus