Singapore

Endossez le costume de riches commerçants qui essaient de faire de leur petit village une importante métropole en commerçant toutes sortes de marchandises... même l'opium, illégal...

Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

A chaque tour de jeu, on pioche au hasard autant de bâtiments que de joueurs présents plus un.

Le joueur possédant le moins de points de victoire choisit alors son bâtiment le premier et ainsi de suite.

Puis ce même joueur va choisir où chacun va construire, avec pour seule contrainte que chaque bâtiment doit être adjacent à un autre.

De fait, le joueur en retard a une influence sur le jeu adverse, et si cela peut tenter les joueurs de rester légèrement derrière leurs adversaires, il existe également des paliers, au niveau des points de victoire, qui quand ils sont dépassés vous octroient 5$: de quoi vous donner envie de ne pas trainer au score.

Les lieux de construction peuvent avoir des couts plus ou moins importants et comme les bâtiments sont activés quand un pion ouvrier passe dessus, leur pose n'est en rien anecdotique.

C'est d'ailleurs dans la seconde phase du jeu, durant laquelle les joueurs déplacent leur(s) pion(s) ouvrier de un à trois bâtiments, que ces derniers vont enfin vous servir, car chaque bâtiment traversé est activé.

Si on peut activer un bâtiment d'un autre joueur, ce dernier bénéficie alors d'un point cde victoire immédiat.

Et pour avancer, les pions ne peuvent passer que par les rues. Si les joueurs peuvent en construire autant qu'ils le désirent, chacune leur coutera 1$.

Vous allez acquérir, en activant les bâtiments, par exemple, 2 briques chez le tailleur de pierre, pouvoir échanger 2£ contre 2 points de victoire à la cuisine de rue ou 1 Opium contre 4£ (ou l'inverse) au tripot...

La partie s'arrête quand il n'y a plus assez de bâtiments pour compléter un tour.

Spécifications


Nombre de joueurs
3 à 4 joueurs
Âge
à partir de 10 ans
Durée
Mécanismes
Placement, Tuiles
Thèmes
Commerce, Maritime
Date de sortie
oct. 2011
Auteur(s)
Peer Sylvester
Illustrateur(s)
Alexandre Roche
Editeur(s)
White Goblin Games

Voir plus d'avis
Singapore : les règles du jeu

Singapore : les règles du jeu

Eh, t'en veux ?

Eh, t'en veux ?

Voir plus d'articles