Tabula rasa

9 /10 (1 notes)
Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

Objectif du jeu

Dix États sont à conquérir. En jouant dans le sens des aiguilles d'une montre, placez un de vos chevaliers dans un État pour accroître votre influence. À la fin du jeu, le joueur qui a le plus de chevaliers dans un État en prend possession. Le joueur qui contrôle le plus d'États remporte la partie.

Cartes et tuiles

Les cartes chevaliers sont de 5 couleurs différentes, avec 2 cartes de chaque valeur (de 1 à 5).

Les tuiles représentent les dix États. Il y a une tuile pour chaque valeur et une tuile pour chaque couleur. Chaque tuile vaut de 1 à 5 points. Les tuiles Trésor valent 1 point, bien moins que les États mais elle peuvent aider à compenser la perte d'un État. La tuile Château vaut 5 points de bonus pour son propriétaire.

Préparation

Placez les dix États en rang face visible de 1 à 5 à gauche puis les couleurs à droite. En dessous, placez les cartes trésor face visible. La tuile Château est posée face visible à l'extrême gauche.

À deux joueurs, l'un place ses chevaliers au dessus de la rangée de tuiles et l'autre en dessous. À trois joueurs, laissez un espace entre les tuiles pour que le troisième joueur puisse placer ses cartes. À quatre joueurs, les joueurs en face l'un de l'autre forment une équipe, et les cartes chevaliers sont disposées comme dans le jeu à deux.

Déroulement du jeu

Mélangez les cartes et défaussez deux d'entre elles sans les regarder. Distribuez huit cartes à chaque joueur. Les cartes restantes sont placées au milieu et forment la pioche. Le joueur à gauche du donneur commence, puis chacun à tour de rôle dans le sens des aiguilles d'une montre.

À votre tour choisissez une carte de votre main et posez là à un emplacement approprié sur le plan de jeu : chaque carte doit être placée sous l'Etat ayant le même numéro ou la même couleur.

À la fin de votre tour, prenez une carte de la pioche. Quand la pile est épuisée, finissez le jeu normalement.

Fin du jeu et calcul du score

Le jeu s'achève quand la pioche et la main des joueurs sont épuisées.

On décompte alors les États de gauche à droite. Le joueur ou l'équipe qui a le plus de chevaliers sur un État le remporte et place sa tuile devant lui. Le deuxième remporte la Tuile Trésor correspondant, à condition d'avoir joué au moins une carte. Les tuiles non remportées sont écartées.

En cas d'égalité, chacun reçoit une tuile de valeur 1. À cette fin la tuile État est retournée pour devenir une tuile Trésor. À partir de trois joueurs, en cas d'égalité, personne ne remporte de tuile.

BONUS: En décomptant les États de valeur 1 à 5, le premier joueur à remporter deux États obtient la tuile Château. Si, en raison d'égalité, personne n'a remporté deux tuiles d'État, la tuile Château n'est pas attribuée. Le joueur ou l'équipe qui obtient le plus de points remporte la partie.

Rédigé par : ybkam

Descriptif issu du site "Tric Trac"

Spécifications


Nombre de joueurs
2 à 4 joueurs
Âge
à partir de 8 ans
Durée
20 minutes
Mécanismes
Capture, Majorité
Thèmes
Médiéval
Date de sortie
1 janv. 1999
Auteur(s)
Reiner Knizia
Editeur(s)
Spiele Spass

avatar

Un petit qui vaut des grands...

| 18 mai 2017 | limp
La règle est simple et très vite maitrisée. Peut être même un peu trop vite car on a un peu peur que le jeu soit pauvre. Que nenni, il est bien pire que ses deux frères "Lost cities" et "Schotten Totten" et peut être meilleur. L'accumulation des parties le prouvera ou le réfutera mais pour le moment ce n'est que du bonheur ! Pour le moment joué seuleument à deux, ce jeu a en plus l'avantage de pouvoir se jouer à trois ou quatre (en ce cas, en équipe, à la manière de "Carolus Magnus".)et promet de briller sous toutes ses configurations. De plus les trois Knizzia citésne feront pas doublon dans une ludo et me paraissent indispensables. Bref, en ce qui me concerne, je ne peux que vous le recommander !
Voir plus d'avis
Voir plus d'articles

Dans la même série

Knight of Charlemagne

Knight of Charlemagne

  • 2 à 4 joueurs
  • à partir de 8 ans
  • Sortie : 1 janv. 1995
En savoir plus