Vikings Gone Wild - Ultimate Set

9 /10 (1 notes)

Dans Vikings Gone Wild, les joueurs prennent la tête de clans vikings qui doivent prouver aux dieu qui est le meilleur. Adapté d'un jeu vidéo très populaire, Vikings Gone Wild est un excellent mélange de "Deck Building" et de gestion économique.

Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

Dans Vikings Gone Wild, un tour de jeu se joue en 5 phases :

 

Phase de production : tous les bâtiments produisant des lingots d'or ou des barils de bières en produisent.

 

Phase de pioche : tous les joueurs piochent 5 cartes de leurs decks.

 

Phase des joueurs : A tour de rôle, en commençant par le premier joueur (qui changera à chaque tour de jeu), les joueurs jouent leur tour, en achetant des cartes (bâtiments, unités, défense, ou autres cartes en tous genres...), en améliorant leur hôtel de ville afin de pouvoir construire davantage de bâtiments, en attaquant des monstres pour gagner ressources et PV ou des bâtiments adverses (qui ne seront pas détruits : le jeu n'est pas punitif) pour gagner des Pv, au risque de perdre le combat et d'en faire remporter au défenseur, le tout en tentant de réaliser leurs objectifs du tour (ou de payer pour en changer), qui peut leur rapporter des PV supplémentaires.

 

Lorsque un joueur atteint pour la première fois un score de 5, 12 ou 20 PV, il va avoir accès à une carte puissance qui pourra intégrer son deck.

 

Phase de stockage : les ressources créées par les bâtiments qui ne sont pas utilisées (contrairement à celles que les joueurs ont eu dans leur main de cartes), peuvent être stockées dans des bâtiments, ci ces derniers ont été construits, et pourront être utilisées plus tard, ou même rapporter des Pv si les bâtiments de stockage sont pleins.

 

Phase de fin de tour : Les joueurs se défaussent des cartes leur restant en main (et peuvent en garder certaines s'ils ont construit le bâtiment adéquat), piochent 5 nouvelles cartes (ou plus s'il ont construit...) et font tourner le pion premier joueur.

 

Dès qu'un joueur atteint le score de 30PV (ou 40Pv à deux joueurs), la partie s'arrête à la fin du tour et on vérifie qui obtient chacune des 4 cartes Objectifs majeurs, connus en début de partie et communs aux joueurs, chacun rapportant 6PV. Le joueur ayant le score le plus élevé est alors déclaré vainqueur.

Spécifications


Nombre de joueurs
2 à 5 joueurs
Âge
à partir de 10 ans
Durée
Mécanismes
Majorité, Gestion de main, Deckbuilding
Date de sortie
janv. 2016
Auteur(s)
Julien Vergonjeanne
Illustrateur(s)
Mateusz Komada
Editeur(s)
Lucky Duck Games

avatar

Un viking avec un couteau suisse ?

| 18 mai 2017 | limp
Les coups de coeur ludiques me deviennent de plus en plus rares, mais 2017 démarre sous de bons auspices avec ce Vikings Gone Wild qui est parvenu à me plaire au possible. Pourquoi ? Parce qu'il est beau, déjà. Les graphismes sont ceux de l'application online et me font penser à de la BD-manga, un peu comme ceux de Kingsburg, autre jeu à m'avoir taper dans l'oeil il y a plusieurs années à sa sortie. Mais le plumage n'est pas la seule qualité du jeu. En effet, on a ici un jeu de deckbuilding qui parvient à ajouter plein de petites idées à son jeu de base tout en rendant le jeu accessible. Du coup, c'est plus riche que la plupart des autres jeux de deckbuilding tout en étant plus abordable. Bigre ! On construit donc des bâtiments que l'on pose devant nous (le jeu n'est donc pas qu'un jeu de deckbuilding), on va avoir de réelles ressources et de quoi les stocker, en plus des achats de cartes avec sa main issue de son deck, et on ressent vraiment la thématique (ce qui n'est pas chose gagnée sur les jeux avec ce mécanisme, habituellement). Ajoutez à ça que d'autres poncifs de jeu de deckbuilding sont évités : - On ne subit sa main de cartes et les choix sont nombreux sans nous perdre pour autant. - L'interaction est présente (rare dans les jeux de deckbuilding) car on peut s'attaquer et défendre, et ce sans que ce ne soit punitif (c'est pour du gain de pv, pas de bâtiments détruits et un léger vol de ressources pas bien douloureux), des objectifs de fin de partie, sorte de jeux de majorités, ajoute à l'interaction... Et ya même un soupçon de bluff dans ce jeu... Et ce n'est pas tout, parce que je vous parlais de couteau suisse en intro. Pourquoi ? Parce qu'avec les extensions, qui apportent diversité et nouvelles règles, on pourra jouer aussi à 2 contre 2 ou encore à une version coopérative très différente du jeu de base, ou même à une version solo. Et ça, ce n'est que pour les extensions déjà révélées, parce que j'ai ouï dire que les suivantes allaient encore plus donner cette impression de "couteau suisse" réelle... N'en jetez plus et jetez-vous dessus...
Voir plus d'avis
Voir plus d'articles

Dans la même série

Vikings Gone Wild

Vikings Gone Wild

8.5/10

Dans Vikings Gone Wild, les joueurs prennent la tête de clans vikings qui doivent prouver aux...

  • 2 à 4 joueurs
  • à partir de 10 ans
  • 40 minutes
  • Sortie : 26 janv. 2017
En savoir plus

Extensions

Vikings Gone Wild : Ragnarok !

Vikings Gone Wild : Ragnarok !

7/10

Tous ensembles!

  • 1 à 4 joueurs
  • à partir de 10 ans
  • 40 - 90 minutes
  • Sortie : 2017
En savoir plus
Vikings Gone Wild : Masters of Elements

Vikings Gone Wild : Masters of Elements

Le druide débarque!

  • 2 à 4 joueurs
  • à partir de 14 ans
  • 60 - 120 minutes
  • Sortie : 26 mai 2018
En savoir plus