Vous avez déjà un compte ? Connexion
Accueil / Articles / Critiques / Critique de Uchronia

Critique de Uchronia

L'histoire d'Uchronia fut longue (plus de 4 ans) et semée d'embuches ...

Son parcours en effet a été difficile, à travers un auteur changeant d'éditeur pour refaire un jeu qui n'est pas vraiment un nouveau jeu... La justice qui s'en mêle... Malgré ça les règles sont mises en lignes et les gens (comme moi) l'attendent avec impatience alors que son Père, la Gloire de Rome, sort à peine en France.

Finalement, la justice tranche et le jeu attendra encore ; une revue complète des règles et du matériel arrive enfin. Finalement fin 2012, il sort ... après de (trop) longs mois de gestation.

C'est hélas là que tout espoir a disparu.

Je m'en vais vous expliquer pourquoi ce jeu pourtant voué à un succès et un amour aveugle (de ma part du moins), est (à mes yeux) un échec retentissant.

Matériel

Le matériel tient dans une boite carrée de format moyen (comme Coeur de dragon mais en plus épaisse) avec de jolies illustrations avec plein de dinosaures et de beaux bâtiments antiques. Bref on a envie de l'ouvrir, et là contrairement à la Gloire de Rome où l'on se demande comment tout le matériel a pu tenir dans la boite, ici pas de problème de place.

On découvre de minuscules cartes ressources (au format de celles de BattleStar Galactica) en très grand nombre (174), celles-ci sont de 5 types différents... (On notera d'ailleurs que les cartes Jaunes ayant eu un problème d'impression il faut les remplacer par des cartes fournies séparément... ça commence bien...)

Il y a également 80 belles cartes carrées représentant des bâtiments (au format Gloire de Rome).

Un très pratique thermoformage vient tenir toutes ces cartes qui seraient rentrées 10 fois dans la trop grande boite.

Oui mais voilà, il y a aussi 5 plateaux individuels (dans un carton de bonne qualité), et ceux-ci ne peuvent pas entrer dans le thermoformage qui se trouve être trop petit.

Du coup, la boite trop grande ne ferme pas et dès qu'on ouvre celle-ci les plateaux et les règles s'en vont.

Histoire d'être complet sur le matériel il y a également 5 cartes monopoles et une carte dernier tour au format lilliputien.

Personnellement, je ne comprends pas pourquoi il est nécessaire d'avoir autant de cartes ressources : 174 alors que l'on n'a jamais réussi à terminer la pioche, même à 5 joueurs...

Pioche qu'il est presque impossible de faire tenir : 174 cartes lilliputiennes empilées représentent une pioche de plus de 8 cm de haut (c'est à dire plus de 3 fois leur largeur et 2 fois leur hauteur) : ça ne peut pas tenir !

Seuls les bâtiments qui sont eux joliment illustrés viennent améliorer la qualité de ce matériel décevant et pas du tout ergonomique.

Règles

Le livret de règles au format de la boite ne fait que 4 pages : cool les règles seront simples et claires... et bien non.

Le livret ne comprend que très peu d'illustrations et aucun exemple ou cas particulier. Une iconographie basique mais pourtant mal utilisée vient remplacer une explication claire des actions possibles.

Un texte de quelques lignes vient planter le décor, c'est à dire des dinosaures dans la Gloire de Rome (pardon dans l'antiquité) sans aucune autre explication.

Bref, on va devoir gagner un max de points de victoire en construisant un max de bâtiments mais on va aussi pouvoir gagner des points grâce à nos monopoles (tiens une nouveauté). L'idée de base est intéressante mais favorise le king-making et oblige une spécialisation quand le jeu porte à se diversifier...

Les choix possibles à chaque tour sont très basiques : on joue une carte (ou 2 identiques) pour réaliser une action parmi 5.

Production : on prend une carte du forum et on la met dans son stock

Exploration : on prend une carte de sa main et on la met dans son stock

Construction : on commence un nouveau bâtiment ou on en continue un en lui ajoutant une ressource de son stock

Commerce : on déplace une carte de son stock vers ses activités, ce qui permettra de réaliser plusieurs fois l'action de cette couleur lorsqu'on la jouera.

Draconniens : On montre une carte aux autres joueurs et ils doivent nous donner une carte de cette couleur que l'on met dans notre stock, on en prend aussi une du forum.

Au lieu de jouer une (ou 2) carte(s) on peut comploter c'est à dire re-piocher des cartes pour en avoir 5 et, éventuellement, copier une carte jouée par un autre joueur durant le tour si l'on possède l'activité correspondante. Mais on ne peut le faire qu'une seule fois, peu importe le nombre d'activités que l'on possède...

La mécanique globale ressemble vaguement à la Gloire de Rome, mais en fait, seule l'utilisation d'une même carte pour plusieurs utilisations est semblable (la carte sert d'action, de ressource et d'activité) sauf que maintenant les grandes cartes bâtiments ne servent plus que de bâtiment... du coup on manipule tout le temps les cartes lilliputiennes qui sont trop petites (OK désolé je ne reviens pas sur la matériel peu ergonomique)...

Le jeu est très lent à commencer, et les tours s'enchainent avec monotonie...

Il manque quelque chose dans les règles ou la mécanique pour faire que le jeu soit intéressant mais ici la mayonnaise ne prend pas...

Durée de vie

Malgré le grand nombre de bâtiments (80), comme ils sont tous en double on fait assez vite le tour des possibilités...

La stratégie qui marche est simple et désespérément toujours la même : du coup pas vraiment de renouvellement possible.

Le hasard de la pioche ne renouvelle pas le jeu mais ajoute de la frustration et fait perdre du temps lorsqu'il faut jouer 2 cartes au lieu d'une pour obtenir l'action que l'on convoite.

Bref un jeu tout juste bon à essayer... qui ne donne pas envie d'y rejouer...

Le conseil de Jedisjeux

Obtenez au plus vite 2 activités dont la construction et construisez de petits bâtiments afin de pouvoir rapidement obtenir encore davantage d'activités et obtenir les monopoles...

Avis de la rédaction

Ce jeu est loupé car on entrevoit des mécaniques intéressantes (celles de La Gloire de Rome principalement) mais le jeu ne tourne pas. C'est lent, ennuyant, frustrant et on ne retrouve aucun plaisir ludique, sans parler du thème complétement plaqué et artificiel. Passez votre chemin et allez voir d'autres jeux : il en existe tellement des mieux !!!
Plus joli, plus épuré que La Gloire de Rome, qui était déjà un bon jeu, le jeu est également plus équilibré et ne se joue pas sur la pioche des cartes, contrairement à son grand frère. Il permet également de mieux optimiser du fait que les joueurs connaissent les bâtiments disponibles, la façon de créer ces derniers apportant de plus une rejouabilité bien meilleure, car on devra faire selon ces cartes alors que la version de Filosofia possèdait des cartes surjouées et d'autres quasiment jamais, sans parler du fait qu'il était plus évident d'aller les chercher. Bref, un très bon jeu amélioré, de partout (même passer son tour pour piocher vous assure ici de jouer une action et pas d'attendre un nouveau tour complet de table pour enfin réaliser une action, comme dans La Gloire de Rome). A posséder, tout en oubliant les jugements hâtifs des joueurs ayant bien trop apprécié La Gloire de Rome pour préférer celui-ci, arrivé après.

Commentaires (5)

Le Zeptien

Et bé ! C'est le grand, voire très grand écart entre les avis de messieurs Cyril83 et Limp...vous êtes certains d'avoir joué au même jeu :P ?

loic_425

Et bé ! C'est le grand, voire très grand écart entre les avis de messieurs Cyril83 et Limp...vous êtes certains d'avoir joué au même jeu :P ?

- Le Zeptien

Pas si grand écart il le compare tous les deux à la gloire de Rome, bon certes pas dans le même sens :)

Cormyr

Un truc de certain qui fait l'unanimité : ce jeu n'est pas pour toi Le Zeptien 8)

Krissou

Bah c'est un peu le jeu de la dualité :p Soit on a connu la Gloire de Rome avant et on a adoré, du coup Uchronia semble vide et d'un ennuie à côté. Soit, on a pas connu la Gloire de Rome et donc on peut aimé (avec le risque que si on connait l'autre après, on le préfère car plus touffu ou effet inverse). Soit on trouvais la Gloire de Rome trop bordélique et trop touffu et on peut lui préféré Uchronia :)

Et puis y en a qui n'aimerons ni l'un, ni l'autre :p

Je pense qu'il faut testé les deux, sauf si on adore la Gloire de Rome (parce que là ça passe très mal en général).

Perso, je suis dans la catégorie "vive la Gloire de Rome" :p

Participer
Commenter l'article
  A propos

Jedisjeux est une association qui rassemble des bénévoles passionnés par les jeux de société. Vous y trouverez des actualités, des critiques, des reportages, des interviews, un forum de discussion, une grande base de données ainsi qu’un calendrier avec les principales dates de sortie des jeux.

  Sorties de jeux
  Nous contacter
  Jedisjeux.net

16 rue DOM François Plaine
35137 Bédée

Contact