Dice Hospital : qui soignera le plus de patients ?

Dice Hospital est un de mes coups de coeurs d’Essen 2018.

C’est un jeu de Stan Kordonskiy et Mike Nudd, publié par Alley Cat Games, prévu pour 1 à 4 joueur à partir de 10 ans et pour des durées de parties annoncées entre 45 et 90 minutes.

C’est un jeu de placement d’ouvriers, dans lequel vous allez devoir soigner un maximum de patients sans avoir trop de morts. Le jeu a fait l’objet d’une campagne kickstarter financée avec succès en novembre 2017.

Je vous propose de découvrir un peu plus ce jeu :)

Que retrouve-t-on dans la boîte ?

Contenu de la boite

Contenu de la boite

Dans la boîte de forme carrée, on retrouve des plateaux joueurs représentant les hôpitaux de chaque joueur et ses salles de base, des tuiles salles supplémentaires, des cartes représentant des spécialistes qu’on pourra engager, des cartes ambulances pour emmener les patients dans les hôpitaux, des dés qui représenteront les patients, des meeples pour représenter les spécialistes et les infirmières, des jetons « poche de sang » et des jetons « mort ».

A côté de ça, on retrouve aussi la règle du jeu, des cartes de références, un sac pour les dés, des cartes événements, des cartes pour le mode solo, des jetons joueurs, un jeton premier joueur, un marqueur de tour, des cartes administrateur...

Bref, pas mal de matos et le tout de bonne qualité. Ça donne déjà envie d’y jouer.

Pour ma part, j’aime beaucoup les illustrations de Sabrina Miramon (les bâtisseurs chez Bombyx, Photosynthesis et Planet chez Blue Orange) qui donnent vraiment bien avec le jeu et surtout tous les petits détails dans chaque pièce ! Il y en a qui n’aime pas, moi je suis fan ! Chacun ses goûts :p

Une version Deluxe est disponible !

Eh oui, comme souvent lors des Kickstarters, on voit apparaître une version deluxe du jeu. Le genre de chose absolument pas nécessaire et donc indispensable :p

On y retrouve des figurines « ambulance » pour remplacer les cartes, des pièces en bois pour remplacer les jetons « poche de sang » et « mort », de nouvelles tuiles salles et de nouveaux spécialistes (pour faire une mini-extension) et une tour à dés.

Alors, oui, j’avoue, ce fut un des gros craquages d’Essen. Je suis trop fan de ses ambulances ! Maintenant, il faut que j’apprenne à faire de la peinture sur figurine pour les rendre toutes jolies.

L’ambulance 3D avec ses patients

L’ambulance 3D avec ses patients

La tour à dés hôpital

La tour à dés hôpital

Les nouveaux pions en bois

Les nouveaux pions en bois

On a donc de nouveaux meeples pour les nouveaux spécialistes, des jetons goutte de sang pour remplacer les tokens de poches de sang et des jetons avec une tête de mort pour remplacer les tokens en carton des morts.

En quoi ça consiste ?

Mais, passons aux choses sérieuses, en quoi consiste ce jeu. Vous êtes donc l’heureux propriétaire d’un hôpital et vous allez essayer d’avoir la meilleur réputation. Pour celà, il vous faudra soigner des patients et ne pas trop en tuer.

Le jeu se déroule en 8 tours. Vous commencez la partie avec trois patients : n de valeur 3, un de valeur 4 et un de valeur 5. Les patients sont représentés par des dés de 3 couleurs différentes. Plus la valeur du dé est élevé, plus le patient se sent mieux. S’il atteint une valeur de 7, il va direction la sortie de votre hôpital, il est guéri ! S’il atteint une valeur de 0, il est mort, paix à son âme. Vous placez son cadavre dans votre morgue.

Votre hôpital

Votre hôpital

Chaque tour de jeu est divisé en 6 phases :

  • L’admission des patients : dans cette phase, on pioche un nombre de dés dépendant du nombre de joueurs et on les lances. Ensuite, le premier joueur les répartit dans les différentes ambulances. La seule règle qu’il doit respecter c’est de placer les dés de valeurs croissantes, c’est-à-dire que la première ambulance aura les patients les plus mal en point et la dernière les patients les moins malades. Ensuite, en partant du premier joueur, les joueurs vont choisir une ambulance pour installer ses nouveaux patients dans son hôpital. Le joueur qui prendra l’ambulance avec le plus petit numéro deviendra premier joueur pour la suite.

  • L’amélioration de votre hôpital : un certain nombre de nouvelles salles et de spécialistes sont disponibles (en fonction du nombre de joueur). En fonction du nouvel ordre de tour, les joueurs vont choisir leur nouvelle salle ou nouveau spécialiste.

  • L’activation de votre hôpital : vous allez pouvoir affecter votre personnel (infirmières et spécialistes) dans les différentes salles de votre hôpital pour soigner vos patients. Chaque salle ne peut contenir qu’une seule personne. Par contre, un patient soigné peut être soigné plusieurs fois.

  • Les patients négligés : tous les patients qui n’ont pas été soignés ce tour-ci se sentent un peu moins bien et perdent un de valeur. Si un patient atteint la valeur de 0, il meurt et vous placez un jeton mort dans votre morgue.

  • Les patients sortants : tous les patients qui ont atteint une valeur de 7 quand vous les avez soigné, ont été placés directement sur la porte de sortie de votre hôpital. On regarde donc combien de patients sortent et vous gagnez un certain nombre de points (croissant en fonction du nombre de patient).

  • Le changement d’équipe : on prépare le jeu pour le tour suivant (on remet les infirmières dans leurs salles, les spécialistes sur leur carte, les ambulance au milieu de la table,...)

Lors de la mise en place des patients sur les ambulances, on relance tous les “1” et les “6”. Donc, vous ne récupérez jamais un patient à l’agonie ou un patient presque guéri.

Si vous choisissez les patients les moins malades, vous choisirez dans les derniers l’amélioration de votre hôpital et vous aurez donc moins de choix et pas forcément ce qui vous arrange. De plus, il faut trouver un bon équilibre entre le nombre de salles qu’on possède et le nombre de médecins. De base, on ne possède que 3 infirmières. Si on place trop de nouvelles salles, on aura beaucoup de choix mais pas beaucoup d’actions. A l’inverse, si on a beaucoup de spécialistes et très peu de salles, on ne pourra peut être pas placer tout le monde et on perdra des actions.

Un spécialiste avec sa carte reprenant son pouvoir et son meeple

Un spécialiste avec sa carte reprenant son pouvoir et son meeple

Vous pouvez également récupérer des poches de sang (en même temps que vous devenez premier joueur). Ces poches de sang vous permettent de changer temporairement la couleur d’un dé pour pouvoir le soigner. Petite subtilité dans le jeu, qu’on ne voit pas forcément venir. On a un nombre limité de lits pour accueillir les patients. Tant qu’on ne les a pas entièrement soignés (ou tués), ils restent dans ses lits. Mais à chaque tour, on récupère 3 nouveaux patients. Donc, à un moment donné, si on n'a pas fait sortir assez de patients, il est possible qu’on ai plus assez de place pour les accueillir. Eh bien, il faut faire de la place ! On doit achever des patients déjà présents pour pouvoir mettre à leur place les nouveaux arrivants. Eh oui, il va donc falloir bien gérer tout ce petit monde.

A la fin de la partie, les joueurs gagneront encore 1 point par poche de sang non utilisée. Par contre, vous perdez 2 points par cadavres présents dans votre morgue. Le joueur qui a le plus de points remporte la partie :)

Les modules supplémentaires

Le jeu comprend une série de règles optionnelles que l’on peut ajouter comme on le souhaite, une fois qu’on connaît bien le jeu :

  • des administrateurs : chaque joueur aura un administrateur pour son hôpital qui vous donne une sorte de pouvoir supplémentaire et qui rend un peu le jeu asymétrique (vu que chacun aura un administrateur différent)

  • des événements : au début de chaque tour, un évènement sera révélé. Celui-ci peut être bénéfique ou pas…

  • mode difficile - crise d’ouverture : à la mise en place, les joueurs ne commencent pas avec 3 patients, mais 5 patients! 

  • mode difficile - épidémie nationale : lors du choix de l’ambulance que l’on va accueillir, on prend également un dé supplémentaire au hasard qu’on lance. Vous allez donc récupérer 4 patients par tour au lieu de 3 (dont un inconnu lors du choix)

  • mode difficile - super virus résistant : les patients qui n’ont pas été soigné pendant le tour diminue de 2 au lieu de 1

  • collecte du tour final : à la fin de la partie, avant le scoring finale, vous allez pouvoir envoyer vos patients non soignés dans d’autres hôpitaux, pour gagner un peu plus de points (mais vos adversaires aussi).

  • un modo solo

  • la mini extension “médecine expérimentale” qui apporte des salles et des spécialistes un peu spéciaux (elle est disponible uniquement avec la boîte Deluxe).

Mon avis à chaud

J’ai déjà fait quelques parties (pour l’instant avec aucun module supplémentaire) et c’est un vrai coup de coeur. Lorsqu’on a découvert le jeu sur le salon d’Essen, on faisait qu’un morceau de partie et on avait déjà bien accroché. Mais, une fois la partie complète jouée, on se rend compte d’une dimension supplémentaire avec le manque de place qui se crée et les cadavres qui apparaîtssent.  Et le jeu prend encore plus de saveur.

Certains trouve le jeu “moche”. Moi, au contraire, j’aime beaucoup le travail réalisé par l'illustratrice Sabrina Miramon. On retrouve pleins de petits détails, dont le patient “dé” sur chaque lit dans les différentes salles de soin. De plus, le graphisme ne gène pas du tout à la lisibilité et d’ailleurs, l’iconographie est assez simple à comprendre une fois qu’on aura passé le jeu en revue. Personnellement, quand j’ai vu pour la première fois une boite de Pandémie (l’ancienne version), je trouvais ce jeu moche et je ne voulais absolument pas y jouer. Et pourtant, je n’ai pas eu le choix et je ne l’ai pas regretté,p vu que j’aime beaucoup Pandémie :) Donc, il ne faut jamais s’arrêter au design d’un jeu sinon vous risqueriez de passer à côté de quelque chose.

Certains n’aiment pas le thème. Oui il faut avoir envie de gérer son hôpital. C’est un jeu de placement d’ouvriers, le thème est vraiment bien présent, si on ne l’aime pas, je peux comprendre qu’on fasse l’impasse. De plus, il faut l’admettre, il y a un peu d’humour noir… tuer ses patients pour faire de la place ce n'est pas vraiment ce qu’il y a de plus politiquement correcte. Mais c’est dans le trip du thème, personnellement, je m’éclate :)

Sinon, j’aime beaucoup l’idée d’utiliser des dés pour représenter les patients et indiquer leur valeur de santé. Le jeu offre pas mal de possibilités (à première vue) et demande quand même une bonne optimisation. De plus, il faudra choisir de faire sortir sun gros paquet de patients en une fois pour marquer beaucoup de points ou si on préfère en sortir un peu à chaque tour. Il faudra aussi s’adapter aux autres joueurs. Sans oublier le choix des patients de départ. Si on prend les plus malades, on pourra prendre ce qu’on veut comme amélioration. Mais il faudra réussir à les soigner… Par contre, ceux qui seront les plus en formes seront faciles à faire sortir mais il faudra se contenter de ce qui reste pour l’amélioration de l'hôpital.

Bref, même si ça reste un jeu de pose d’ouvriers, on a l’impression que ça change un peu du reste, on passe un très bon moment et il faut quand même bien réfléchir aux différents choix proposés. Si vous avez l’occasion de le découvrir, n'hésitez-pas :) (même si c’est un avis purement personnel :p)

Réagir à cet article

Il y a 2 commentaires

Krissou
By cyril83 | 2 janv. 2019 20:26

Merci krissou de partager cette découverte.

J'avoue que à priori je n'aurais pas donné cher de ce jeu mais tes retours me donne envie de l'essayer :) 

Krissou
By Krissou | 3 janv. 2019 21:50

Comme quoi :) On était pas du tout attiré à la base et au final ça a été une excellente surprise :)