AquaSphere

20 janv. 2019 | par Le Zeptien

Spécifications de la partie


Nombre de joueurs
4
Date
20 janv. 2019
Durée
2 h 00

Spécifications du jeu


Nombre de joueurs
2 à 4 joueurs
Âge
à partir de 12 ans
Durée
100 minutes
Mécanismes
Programmation, Pose d'ouvriers
Thèmes
Maritime
Date de sortie
nov. 2014
Auteur(s)
Stefan Feld
Illustrateur(s)
Dennis Lohausen
Editeur(s)
Matagot

Scores

# Nom Score
1 Le Zeptien 93
2 Pierre 77
3 Denis 70
4 Kub2boa 65

Photos

Réagir à cette partie de jeu

Il y a 1 commentaire

Le Zeptien
By Le Zeptien | 20 janv. 2019 22:15

Ceci n'est pas vraiment le compte-rendu d'une partie en particulier, mais comme j'ai joué trois parties d'Aquasphère en peu de temps, j'avais envie de parler de ce jeu de Stefan Feld inconnu pour certain, oublié par d'autres, et parfois même un peu décrié...

"Les règles ? Cul-de-Chouette!" cheeky

Malgré deux ou trois lectures des règles d'Aquasphère suite à l'achat d'une boite neuve mais soldée à moitié prix, j'avais dû me rendre à l'évidence : je retenais et comprenais rien. Rien du tour de jeu, des actions possibles, du scoring, de l'usage des robots, etc... J'ai refermé le livret, un brin désemparé il faut bien le dire, pensant qu'avec Bora Bora, j'avais fait le plus difficile parmi les jeux du même auteur. De plus, certains de mes partenaires de jeu m'avaient prévenu "Aquasphère ? Moi, je l'ai revendu. Une usine à gaz..!" Résultat : Aquasphère a pris la poussière dans un coin de ma ludothèque pendant environ deux ans. Et puis il y a un mois de cela, alors que je réfléchissais sur les jeux à sortir de ma ludo, je décidais de revoir à nouveau les règles de ce jeu au plateau bizaroïde, un peu trop chargé à mon gout en icône diverses, tout comme les plateaux individuels d'ailleurs, sans oublier ces petits meeples curieux. Dans la foulée, un joueur me dit : "Ah bon ? Tu le connais pas ? J'y ai une seule fois mais j'ai trouvé ça pas mal. Organise une partie et j'explique les rêgles !". Et c'est comme ça que j'ai découvert Aquasphère dans une partie à trois joueurs. Pendant les explications, je jetais des regards inquiets au troisième larron et nous avons alors penser à la même chose :

-"Et bé...! C'est un peu cul-de-chouette! ce jeu hein... tu peux répéter l'action case blanche là, programmer un robot avec un autre robot ?"

-"Ah oui, j'ai pas compris la manoeuvre... sérieux, il pouvait pas faire plus simple ??"

Malgré nos doutes, nous nous sommes jetés à l'eau (merci le thème) et là... le miracle à eu lieu.

C'est tordu, mais c'est vraiment bien...yes

Oui, je suis rentré assez rapidement dans le partie, j'ai soudainement compris les tenants et les aboutissants de telle ou telle action, j'ai commencé à avoir une idée précise de quoi faire, à quel moment... des idées de plan quoi. Je ne vais pas gagner cette première partie certes, mais une fois celle-ci terminée, nous avions tout trois des petites étoiles (de mer) dans les yeux... "Bon les gars, on va pas attendre longtemps avant de faire une revanche hein ?"

Aquasphère m'a surpris. Agréablement. Il y a un truc qui trompe pas : on a commencé à développer des expressions rattachées au jeu : "Action petit robot", "Chasser (ou manger) du poulpe", "Kicker un robot adverse", "Miner du cristal"..."Action yellow submarine", etc...laugh

En fait, le jeu n'est pas si compliqué que cela à expliquer (enfin, tout est relatif hein)... mais à jouer efficacement c'est autre chose. Aquasphère est assez original, avec son petit ballet de meeples : je déplace un meeple ingénieur dans une case action sur un plateau rond collectif (qui se renouvelle au début de chacun des 4 tours de la partie) pour programmer un robot à une tache précise sur mon plateau individuel, ou bien je déplace mon scientifique sur le plateau central pour réaliser une action : Améliorer mon labo, prendre une carte, placer un sous-marin, attraper des octopodes, etc... tout cela en depensant des jetons "Temps" si nécessaire. Naturellement, l'objectif est de marquer des points de victoires et nous savons qu'avec Feld, la salade de points est souvent la norme. J'ai compter environ 10 sources différentes de points (+ une source négative). C'est beaucoup oui, mais cela reste assez gérable.

Au cours des parties suivantes, des aspects du jeu vont montrer tout leur intérêt. Par exemple, l'action "Petit robot", la plus mystérieuse au prime abord, est un bon moyen de surprendre vos adversaires et de reprendre une majorité. Le placements des sous-marins est un choix cornelien question investissement, le timing pour le faire est fondamental. La chasse aux octopodes peut rapporter pas mal de point si en plus vous avez la carte qui les valorise. Même chose pour la recherche de cristaux. A noter que ceux-ci sont nécessaires pour avancer sur la piste de score. En effet, des "lignes rouges" (tous les 12 points) ne peuvent être franchies que si vous donnez un cristal, sinon vous ne pouvez marquer la totalité de vos points suite à une action ou un décompte. Bon, il y a jusqu'à maintenant une chose à ne pas délaisser, c'est le développement de votre labo. Si en plus vous pouvez avoir toutes les lettres, c'est encore mieux. 

Le jeu regorge de possibilités et de choix difficiles, dûs en particulier aux changements de disposition des jetons de programmation sur le quartier général, aux cartes, aux tuiles laboratoire, etc... Il y a de vrais choix stratégiques mais aussi des possibilités de coups tactiques bien sournois. L'interaction n'est pas qu'indirecte... 

Enfin voilà, je vous recommande d'essayer au moins une fois Aquasphère, un Feld pas facile à appréhender, tortueux par moment, mais bien stimulant à jouer. Parmi les jeux de cet auteur que je pratique plus ou moins régulièrement, Aquasphère occupe pour moi aujourd'hui une place proche de certains "hits" feldiens réputés costauds (et que j'aprécie beaucoup), comme Trajan ou Bora-Bora. Aquasphère c'est du sérieux, il faut juste s'accrocher un peu au début et bien s'acclimater à son matériel. Un jeu vraiment intéressant.