China

7.4 /10 (5 notes)
Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

Descriptif inspiré de la review de Rick Thornquist sur Gamefest :

En plus du changement de thème, le jeu a été légèrement modifié :

La pioche qui comportait deux cartes visibles dans Kardinal & König en comporte quatre dans China.

A son tour, un joueur, plutôt que de poser des pièces lui appartenant, peut échanger des cartes de sa main contre des cartes de la pioche.

Lorque la pioche est épuisé pour la première fois, il n'y a pas de décompte. C'est lorsque les régions sont complètement occupées qu'un décompte intermédiaire intervient. Le décompte final est en revanche le même dans les deux jeux.

Une variante permet d'utiliser des murailles pour marquer davantage de points.

Spécifications


Nombre de joueurs
3 à 5 joueurs
Âge
à partir de 12 ans
Durée
Mécanismes
Majorité
Thèmes
Asie
Date de sortie
1 janv. 2005
Auteur(s)
Michael Schacht
Editeur(s)
Abacus, Überplay

avatar

simple et riche

| 18 mai 2017 | william150574
Placement et majorité... si fin et si riche pourtant, il faut l'essayer, je l'ai fait je l'ai pris
avatar

La grande muraille visible de la Lune ???

| 18 mai 2017 | Meeeuuhhh
Type de jeu : Pour poser des pagodes, pour le coup Nombre de parties jouées : 3 Avis compendieux : Bon, trois parties, ce n’est pas assez pour juger, mais un fait marquant m’a marqué : lors des deux premières, le joueur expérimenté s’est pris une grosse volée. L’a-t-il fait exprès pour communiquer sa passion de ce jeu aux néophytes que nous étions ? Ce jeu est-il fait pour les néophytes ? Nous ne le saurons jamais. Bon, en bref, il est agréable de jouer à ce jeu (mais de toutes façons, j’aime bien jouer, alors suis-je objectif ? Nous ne le saurons jamais ; que fait la science ??) mais pas transcendent non plus, austère, sans thème, mécanique et voilà, je n’ai pas plus accroché que ça alors que peut-être dans un autre état d’esprout, pardon, d’esprit, eussé-je pu le faire. Mais là, non. Que fait la science ? Clarté des règles (4) : Les règles sont simples et faciles à comprendre, mais elles ont quelques subtilités qu’il est bon de ne pas oublier (sinon ce ne serait pas drôle). Qualité du matériel (3) : Les petites pagodes et les bonshommes au chapeau pointu, ça change des cubes. Il manque le Castillo. Bon, c’est un jeu de majorité mais je ne suis pas dans la rubrique pour commenter ceci. Bon, un matériel efficace, au service du jeu, mais qui ne fait pas se pâmer d’admiration. Pions en bois, cartes en papier, plateau en carton, comme une certaine valise, bien sûr. Reflet du thème (1) : Encore un jeu qui aurait pu se passer dans l’Espagne de la Renaissance, dites donc (allusion à peine dissimulée à El Grande). Pour preuve que le thème, dans ce jeu, on s’en tamponne le popotin, ce jeu est un avatar d’un autre qui se passait en Allemagne ; pas en Espagne, non ; il n’y a pas que l’Espagne, savez-vous bien. Avis comportant ratiocinations et autres superfétations : Bof, non, rien à déclarer.
avatar

China und König ?!? Ah bon...

| 18 mai 2017 | Le Zeptien
Je n'ai fait qu'une partie de "Kardinal und König" dont China est inspiré...enfin, je voulais dire photocopié. Mais j'ai fait plusieurs parties de China. Bon, le "King" des jeux de majorité, pour moi, c'est El grande. Mais China en est un bon capitaine. Oui, j'aime bien ce jeu de Michael Schacht. Oh, autant vous le dire tout de suite, le thème a "exotisé" le jeu, mais on ne peut pas dire que l'on se sent fils du ciel, prêt à tout pour devenir empereur, l'un des boulôts les mieux payés du royaume...En plus, le seul actif dans cette profession n'est pas obligé de cotiser pour les retraités...ben non, puisqu'ils sont morts (gnark, gnark, gnark!...pardon, je m'égare). Donc, j'aime bien ce jeu (hou ! ça fait deux fois que je le dis). J'ai joué une fois contre un vrai champion de China...si, si, il avait démoli tout le monde à une partie de KK (mais non ! Vous savez très bien de quoi je parle, pouffez pas bêtement...allez, je rajoute un & entre les deux K...K&K, voilà, ça va mieux ?), et quelques jours plus tard, j'ai disputé avec lui une partie de China, config. 4....et boen ! qu'est-ce qu'il nous à mis ! Son marqueur de points était si loin devant les notres que nous sommes restés un moment complètement hagards devant le jeu, recomptant les malheureux points qu'ils nous avait gentiment laissés. "Ben, j'ai compris quelques trucs...et puis j'aime bien ce genre de jeu..." furent ses seuls commentaires. Au moins, cela indique une chose : on peut très bien jouer à China, avec stratégie, coups opportunistes et tout le toutim ! Oui, les fins stratéges doivent aimés China. Suis-je un fin stratège ? Certes pas, mais cela ne m'empèche pas d'apprécier ce bon jeu de majorité, avec des règles de poses bien trouvées, au plateau coloré, aux jolis pions en forme de temple et de messieurs aux chapeaux pointus. Les cartes sont pas terribles mais bon...et en plus, il y a une très bonne variante pour jouer à deux... Merci pour ce jeu honorable Michael !
Voir plus d'avis
Voir plus d'articles
Bardatir

Bardatir

Bardatir

13 juil. 2012

Une toute première partie de China que je ne connaissais pas. Voilà un jeu sympathique et difficile à maitriser. De prime abord chaotique, je trouve surtout que l'action d'ouvrir une région est vraiment désavantageuse...


En savoir plus
limp

limp

limp

1 mai 2009

Deux joueurs rendent les armes et nous partons à trois sur de nombreux jeux,jusqu'à 7h30 du matin. Levé à 6h du mat, je me coucherais à 8h30 pour redémarrer le lendemain... Je propose d'abord le jeu que j'apprécie tant à trois...


En savoir plus
Voir plus de parties de jeu Enregistrer une partie

Dans la même série

Kardinal & König

Kardinal & König

7/10

Au XIIème siècle, l'église bâtit son empire en Europe. Au sein (saint ?) de la chrétienté,...

  • 3 à 5 joueurs
  • à partir de 12 ans
  • 45 minutes
  • Sortie : 1 janv. 2000
En savoir plus
Han

Han

Han est une réédition de China mais avec un nouveau plateau double face qui ajoute de nouvelles règles...

  • 3 à 5 joueurs
  • à partir de 12 ans
  • Sortie : 2014
En savoir plus