Hektor und Achill

Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

But du jeu

Un joueur incarne les Troyens, l'autre les Achéens. Chacun essaiera au cours de plusieurs batailles, de battre son adversaire. Les héros de l'Iliade sont là pour aider à atteindre ce but.

Déroulement du jeu

Un joueur contrôle l'armée Troyenne et reçoit un plateau, les 48 cartes de l'armée Troyenne, les 6 cartes héros Troyens, ainsi que 3 pions Faveur Divine. Les héros Troyens sont : Acamas, Aeneas, Glaucos, Hector, Paris et Sarpedon.

L'autre joueur contrôle l'armée Achéenne et reçoit un plateau, les 48 cartes de l'armée Achéenne, les 6 cartes héros Achéens, ainsi que 3 pions Faveur Divine. Les héros Achéens sont : Aias, Achilleus, Agamemno, Diomedes, Menelaos, et Odisseus.

Ce jeu est une suite de batailles, résolues grâce aux cartes piochées dans les piles d'armée en opposition directe de chaque camp. Les tactiques déployées par chacun des joueurs tournent autour des cartes Héros ainsi que des cartes Destins.

Au début de chaque bataille, chacun pioche 4 cartes d'armée, plus la première carte de sa pioche de héros.

Pendant une bataille, les joueurs jouent les cartes armées de leur main sur la table. Il faut atteindre le total le plus élevé grâce aux valeurs des cartes jouées. Un joueur peut toujours jouer n'importe quelle carte armée de sa main, la plus forte étant conseillé. Cependant, parmi les 6 couleurs disponibles, seules 2 sont valides pour la victoire à la fin de la bataille. Une des couleurs est celle qui fait face à chacun des joueurs sur la tuile destin, l'autre est la couleur de la carte héros piochée.

Les couleurs valides sont importantes seulement à la fin de la bataille, quand toutes les cartes ont été jouées. Par conséquent un joueur peut feindre de jouer une main formidable, même s'il ne possède pas les bonnes couleurs. Le but d'une telle stratégie est de forcer l'adversaire à battre en retraite avant la fin de la bataille, dans la crainte de la perdre complètement. D'autre part, un joueur peut renoncer à cette stratégie et jouer sa carte de héros avec ses cartes d'armée pour se servir de sa force surhumaine et de la Faveur Divine. De toute façon, un joueur peut toujours battre en retraite, renonçant à toutes les cartes qu'il a jouées jusqu'ici, mais en évitant ainsi de perdre sa main entière. Naturellement, c'est un acte Honteux que de reculer face à l'ennemi. En conséquence, le joueur qui retraite obtient un marqueur de Honte pour son comportement déshonorant.

Fin du jeu

Souvent les combats prennent fin avec l'épuisement d'une pile d'armée active. Si les trois piles composant la première ligne d'un joueur sont épuisées, l'adversaire gagne la partie. Si la pile de la réserve d'un joueur est épuisée, l'adversaire gagne la partie, également.

Matériel du jeu

108 cartes (96 troupes et 12 héros)

2 plateaux

19 pions(6 faveurs divines, 6 Hontes, 6 destins, 1 pion attaquant)

1 règle de jeu

Rédigé par : ybkam via trictrac.net

Spécifications


Nombre de joueurs
à 2 joueurs exclusivement
Âge
à partir de 12 ans
Durée
30 minutes
Mécanismes
Affrontement
Thèmes
Antiquité
Date de sortie
1 janv. 2003
Auteur(s)
Francesco Nepitello, Marco Maggi, Leo Colovini
Illustrateur(s)
Franz Vohwinkel
Editeur(s)
Phalanx Games

Voir plus d'avis
Voir plus d'articles
polybe

polybe

polybe

29 mai 2014

Troie est tombée aux mains des Achéens par deux fois hier soir. Il faut dire que c'est à moi que Priam avait confié la défense de sa cité alors que je faisais mes premières armes à...


En savoir plus
Voir plus de parties de jeu Enregistrer une partie