Kingdom of Solomon

24 févr. 2012 | par Le Zeptien

Spécifications de la partie


Nombre de joueurs
0
Date
24 févr. 2012

Spécifications du jeu


Nombre de joueurs
2 à 4 joueurs
Âge
à partir de 12 ans
Durée
60 minutes
Mécanismes
Pose d'ouvriers
Thèmes
Egypte antique
Date de sortie
oct. 2011
Auteur(s)
Philip duBarry
Illustrateur(s)
Ricky Hunter
Editeur(s)
Minion Games

Photos

Réagir à cette partie de jeu

Il y a 5 commentaires

Le Zeptien
By Le Zeptien | 24 févr. 2012 17:53

Monsieur Lilajax a tenu à nous présenter Kingdom of Salomon mardi soir, après une partie de Descendance que nous découvrions lui et moi.

Pendant l’explication des règles, je n’ai fait aucun commentaire, mais...jugez plutôt :

Dans Kingdom of Salomon, on pose des envoyés sur des régions afin de récupérer des matières premières, type bois, pierre, cuivre, or...et tout cela dans le but de construire des bâtiments qui rapporteront des points.

Bon.

Chaque joueur a aussi la possibilité de participer à la construction du Temple de Salomon (une construction collective donc), qui donne soit des points, soit un jeton Grand prêtre (au choix du joueur). Celui qui a le plus de jeton Grand prêtre obtient une fav...heu...un pouvoir particulier qui est de se poser sur une région revendiquée par un autre joueur (sur lequel il possède un bâtiment).

A noter que 2 envoyés ne peuvent normalement être posés au même endroit. Vous pouvez également poser vos envoyés sur des cases personnages qui donne un bonus ou qui dérogent un peu aux règles. L’un d’entre eux permet de changer l’ordre de tour, un autre de faire des échanges de matières premières avantageux, un autre donne des points, un autre permet même de voler une matière première à un joueur adverse....enfin, vous pouvez poser aussi des envoyés sur les bâtiments que vous avez construits, ce qui rajoutent donc des possibilités pendant la partie.

Toute ressemblance avec un jeu qui a pour thème la construction d’un château dans le Tarn-et-Garonne serait fortuite et involontaire...marrant car du même auteur, j'ai joué aussi à Revolution!, un jeu de programmation ressemblant un peu à War of the roses sorti 2 ans avant...

Oui, nous sommes dans l’univers des mécanismes caylusiens, mais Kingdom of Salomon possède quand même quelques spécificités intéressantes, je vous rassure...

Tout d’abord, il y a des cartes que je vous recommande vivement de ne pas sous-estimer ! Monsieur Cormyr a pris un retard certain en étant le dernier à penser aux cartes. Quand il a réalisé la puissance de certaines d‘entre elles, il n’a pas lésiné ensuite sur les moyens pour en obtenir. Il y a aussi un marché au fonctionnement simple mais efficace, qui permet de gagner des points par la vente, ou bien de récupérer une matière première qui vous manque (en payant avec des points) pour construire un bâtiment.

Il y a aussi un système de construction de route qui peuvent vous faire économiser des envoyés (on en a 6 au total), car les routes permettent de récolter sur deux provinces en même temps. Enfin, lorsque vous construisez un bâtiment, vous posez un petit pion sur une province qui devient en quelque sorte à vous, les autres ne pouvant y aller, sauf exception encore une fois. Plus la partie avance, et moins il semble interessant de se poser sur les provinces.

Le thème est pas hyper présent, vous vous en doutez, mais ce dernier est plutôt original. J’ai désespérément cherché la reine de Saba, mais elle n’est jamais venue.

Monsieur Lilajax va prendre une belle avance, puis se fera rattraper avant de reprendre le large, me laissant la seconde place (merci les 20 points du Grand prêtre), alors que monsieur Cormyr, pestant contre cette histoire de cartes prises trop tard, finissait dernier.

Alors pour résumer, j’ai bien aimé cette partie (mais j'ai oublié de prendre des photos pendant) et j’ai trouvé le jeu très sympa, mais il me manque un petit quelque chose pour m’y attacher...et puis il y une forte impression de "déjà vue souvent" , et je ne pense pas seulement à Caylus. Le design est un brin sévère, mais bon, faut savoir passer outre.

Enfin voilà, Kingdom of Salomon peut rencontrer un certain succès auprès de ceux qui aiment les jeux de pose d’ouvriers (et j‘en fais partie), mais en dehors du thème, il ne révolutionne pas le genre faut bien le dire. Maintenant, pour ceux qui connaissent peu ou pas du tout de jeux avec pose d'ouvriers, je vous invite vraiment à l'essayer.

Le Zeptien
By Cormyr | 24 févr. 2012 18:16

J'approuve le compte-rendu et les commentaires de Le Zeptien. J'ai le même avis. J'aimerai bien en faire une autre partie où aucun joueur ne néglige les cartes pour voir alors quelle importance elles tiennent dans la victoire.

En effet, sur cette partie, Lilajax prend dès le premier tour des cartes, Le Zeptien réalisant alors leur pouvoir en prend dès le tour suivant, je ne réagis qu'au 3ème tour ne voulant pas croire que dans un tel jeu des cartes, qualifiées de carte chance pendant l'explication des règles, puissent avoir une telle importance. Résultat, on finit à 30 points d'écarts les uns des autres respectant finalement l'ordre des tours auxquels chacun a commencé à s'intéresser aux cartes.

D'ailleurs un autre soir, alors que nous nous essayions à 1812, Lilajax lança une autre partie de Kingdom of Solomon. J'ai prévenu les joueurs de ne surtout pas négliger les cartes. Malheureusement, la propagande Zeptienne et Lilajaxienne xD ;) va faire que les joueurs ne vont pas me croire pour arriver au même résultat et à la même conclusion.

Ce jeu mérite une seconde chance en espérant que tous les joueurs cherchant à piocher des cartes, celles-ci s'équilibrent sur la durée de la partie. J'ai quand même un doute et j'ai peur que cet aspect soit primordial (trop ?) dans ce jeu.

Le Zeptien
By Le Zeptien | 24 févr. 2012 18:23

Malheureusement, la propagande Zeptienne et Lilajaxienne va faire que les joueurs ne vont pas me croire pour arriver au même résultat et à la même conclusion.

Ah ça, c'est pas vrai hein ! Avant que la partie commence, j'avais pris à part 2 joueurs pour leur dire de ne surtout pas négliger les cartes ! 8)

Le Zeptien
By Lilajax | 26 févr. 2012 23:42

Une fois de plus je me sens obligé d'intervenir pour rétablir la vérité vraie .

Il est clair que les cartes sont importantes et tous les joueurs ont été au courant dès le début de la partie de ce fait.

Mais ce n'est pas le joueur qui en a pris le plus qui a gagné.

Parce que le joueur qui en avait pris le plus c'était moi xD .

Au contraire, les cartes "chance" comme les appelle Mr Cormyr sont effectivement assez fortes mais malheureusement assez hasardeuses. Ce qu'elles rapportent est souvent plus intéressant qu'une action classique mais il est difficile d'obtenir précisément ce dont on a besoin. Le risque est donc de passer totalement à côté des ressources attendues en prenant les cartes, même si elles sont plus lucratives. C'est donc un risque calculé et c'est là que le jeu est intéressant.

Pour revenir sur le commentaire de Mr le Zeptien, je suis assez perplexe avec la comparaison de ce jeu avec Caylus.

Nous sommes ici en présence d'un jeu moyen fluide et assez rapide alors que Caylus est lourd et long. Ils ne jouent pas du tout dans la même cour même si nous sommes dans un jeu d'ouvriers, et c'est là je trouve leur seule ressemblance.

Le Zeptien
By Le Zeptien | 27 févr. 2012 19:00

La prochaîne fois, j'écrirai C....s. Je sais que pour vous, c'est un gros mot... pardon :P

Lourd C....s ? Heu...c'est à dire ?

Long C....s? La longueur d'une partie dépend aussi des joueurs, et/ou de la vitesse du déplacement du prévôt. J'ai vu des parties relativement courtes car les joueurs jouaient à un rythme raisonnable, et connaissaient tous bien le jeu.

Ces deux jeux ne sont effectivement pas dans le même "Cour" (même si nous sommes en présence d'un roi dans les deux cas : ...hooo, encore un point commun :P ), mais il y a pour moi une certaine filiation et qui ne tient pas seulement au fait que ce sont des jeux de poses d'ouvriers. L'age de pierre est aussi un jeu de poses d'ouvriers, pourtant je n'y vois guère de similitude avec C....s.

Maintenant, je souligne bien que Kingdom of Salomon a quand même des spécificités bien à lui, et je les mentionne. Donc pas de soucis pour ceux qui auraient une certaine réserve vis à vis de C....s, ils peuvent se lancer sur Kingdom of Salomon...et surtout, allez chercher des cartes ! ;)