Kingsport Festival

7 /10 (1 notes)

Venez vous immerger dans l'univers de Lovecraft

Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

Dans l'obscurité inimaginable de Kingsport, des ombres vagabondent silencieusement - elles sont appelées à une fête profane.

Leur objectif : invoquer des horreurs indicibles ! Une terreur qui n'est pas de ce monde - mais plutôt des espaces entre les étoiles - exige votre soumission.

Pendant ce temps, les enquêteurs tentent vainement de mettre fin à ce chapitre épouvantable de l'histoire d'Arkham la sombre.

Vous devez dominer la ville en tant que grand prêtre de l'une de ces sectes obscures.

Vous invoquer des créatures cosmiques et des dieux impies pour recevoir leurs «cadeaux», mais vous devez prendre soin de préserver votre santé mentale et de déjouer les enquêteurs qui cherchent à vous arrêter.

Cette fois, vous êtes les méchants.

Pourquoi se contenter d'un moindre mal ?

Spécifications


Nombre de joueurs
3 à 5 joueurs
Âge
à partir de 12 ans
Durée
90 minutes
Mécanismes
Dés, Pose d'ouvriers
Date de sortie
sept. 2014
Auteur(s)
Gianluca Santopietro, Andrea Chiarvesio
Illustrateur(s)
Alan d?Amico, Maichol Quinto
Editeur(s)
Kosmos, Devir, Iello, Stratelibri, Sir Chester Cobblepot, Giochi Uniti, Hobby Japan, Passport Game Studios, Black Monk

avatar

Faire du moins avec du plus...

| 18 mai 2017 | limp
Ayant énormément apprécié Kingsburg, je me devais de jeter un oeil sur l'arrivée de son petit frère Kingsport Festival. L'auteur ne s'est ici pas contenté de passer de l'univers médiéval-fantastique à celui de Cthulhu. Non, il a certes repris l'idée de passe du premier jeu cité et y a ajouté plein de petits gadgets tout en montant le nombre minimal de joueurs attablés à trois. Hop, premier dommage : on ne peut plus se fritter en tête à tête... Les ajouts sont tous d'agréables petites idées, mais concrètement, la semoule ne prend pas. Les changements (j'entends par là les ajouts qui remplacent des mécanismes de la version Heroic Fantasy) sont pour leur part moins heureux. On regrettera aussi que les fiches de monstres qui encerclent le plateau soient de simples feuilles de papier. En effet : au final, les choix sont moins nombreux, et le jeu, tout en étant plus lourd, est plus directif. Ajoutez à ça que cette version est beaucoup moins lisible et vous comprendrez que je ne vois pas pourquoi conserver ce jeu, qui malgré ses défauts n'est pas mauvais, quand on possède Kingsburg (excellent, et encore plus merveilleux avec son extension). Parfois, la simplicité est reine. En effet, à l'instar du duo San Juan / Race For The Galaxy, je trouve ici qu'on a sorti un jeu en copiant un autre, tout en le complexifiant pour en plus en faire un jeu moins bon. Un bon jeu, certes, vue la base utilisée, mais un jeu finalement assez inutile tant l'original, le précurseur, le surpasse...
Voir plus d'avis
Voir plus d'articles