Les géants de l'île de Pâques

12 avr. 2014 | par Le Zeptien

Spécifications de la partie


Nombre de joueurs
4
Date
12 avr. 2014

Spécifications du jeu


Nombre de joueurs
3 à 5 joueurs
Âge
à partir de 10 ans
Durée
90 minutes
Mécanismes
Enchères, Placement, Simultané
Thèmes
Historique
Date de sortie
1 janv. 2008
Auteur(s)
Fabrice Besson
Illustrateur(s)
Miguel Coimbra
Editeur(s)
Matagot

Scores

# Nom Score
1 Le Zeptien 92
2 Marco 77
3 Cormyr 95
4 Arpad 85

Photos

Réagir à cette partie de jeu

Il y a 1 commentaire

Le Zeptien
By Le Zeptien | 12 avr. 2014 12:51

Jouant dans un club, il y a des jeux dont je me demande parfois pourquoi ils ne sont pas venus plus souvent sur une de nos tables. « Les Géants de l’Île de Pâques » appartient à cette catégorie. J’avais pu en disputer une partie en 2008, puis une seconde quelques mois plus tard et depuis…plus moyen d’installer à nouveau ce beau plateau, et surtout pas d’appétence manifestée à son endroit…désolant. Moi-même, j’avais fini, de guerre lasse, par le laisser sur une étagère. Et puis il y a quelques jours, je me suis dis « Té ! Il y a plein de zigs au club qui n’étaient pas encore là à l’époque. Et si Je proposais de transporter des Moaïs la prochaîne fois ? » Entre temps, deux joueurs ont en plus manifesté leur intérêt pour cette grande boîte Matagot…alors hop ! J’ai relu les règles et nous sommes partis à 4 pousser des pierres.

Surprise : Parmi nous, monsieur Arpad nous raconte tranquillement qu’il y a quelques années, il a visité cette île lointaine. Cela ne lui donnait pas un avantage particulier pour la partie, mais nous nous sommes demandés si le petit moaï en bois qu’il nous proposait comme marqueur premier joueur n’allait pas lui porter chance.

Enfin bref, après explication des règles, nous nous sommes plongés dans la glorieuse et tragique histoire de cette île, dont les habitants ont tenté désespérément d’appeler à l’aide leurs ancêtres en érigeant des statues impressionnantes.

La partie fut tendue et bien malin était celui qui pouvait dire qui était en tête.

Nous avons joué avec une petite variante proposée dans les règles (2 villageois au lieu d’un pour commencer) . En revanche, nous avons joué avec les scores cachés.

J’ai mené un long moment, profitants des points que m’offraient mes adversaires en utilisant mes p’tits gars. Mais à nouveau, monsieur Cormyr (qui encore une fois a essayer de nous arracher des larmes) me passe devant au décompte final de quelques points.

« Les géants de l’ïle de Pâques » , est finalement une sorte de jeu de réseau et il faut reconstituer ce dernier à chaque tour, mais...ce très bon jeu de chez Matagot mériterait qu’on en reparle plus longuement pour aborder ses subtilités…je crois que je vais m'y atteler bientôt d'ailleurs té !…. ;-)