Navegador

7 mai 2014 | par Le Zeptien

Spécifications de la partie


Nombre de joueurs
4
Date
7 mai 2014

Spécifications du jeu


Nombre de joueurs
2 à 5 joueurs
Âge
à partir de 12 ans
Durée
90 minutes
Mécanismes
Roue
Thèmes
Maritime
Date de sortie
1 janv. 2010
Auteur(s)
Mac Gerdts
Editeur(s)
PD Verlag

Scores

# Nom Score
1 Le Zeptien 96
2 Captain Cavern 85
3 Kapitch 112
4 Arpad 79

Photos

Réagir à cette partie de jeu

Il y a 1 commentaire

Le Zeptien
By Le Zeptien | 7 mai 2014 13:14

J'avais perdu de vu ce brave Navegador (dernière partie jouée en...2011 !), Mais avec Concordia, des joueurs de par chez nous se sont repenchés sur les jeux de Mac Gerdts et ce n'est pas sans surprise qu'en plus de Concordia, j'ai vu dans les sacs hier soir Imperial 2030, Hamburgum et Navegador...manquait juste Antike.

En compagnie de Captain Cavern, monsieur Kapitch et monsieur Arpad, je suis donc reparti hier soir à l'époque d'Henri le navigateur au Portugal.

La partie a pris un tour très intéressant. En effet, Captain Cavern et moi étions clairement en concurrence sur les jetons exploration et les chantiers navals, alors que monsieur Arpad et monsieur Kapitch se livraient une course aux églises. Mais monsieur Kapitch va aussi beaucoup investir dans les colonies et les industries, si bien qu'il va remporter cette belle partie surtout grâce à ces dernières : 50 points rien que là-dessus, c'est pas mal ! Il gagne assez largement.

Le marché mis au point par l'auteur demande à bien se creuser la cervelle pour maximiser les profits, et les calculs, surtout quand on est un brin fatigué, ne sont pas toujours simples, mais ce fut un vrai plaisir ludique de rejouer à Navegador. A coté, c'est Concordia qui était en vedette (comme souvent depuis plusieurs soirs), avec messieurs Rugh Malher, Thieumm, Kamilh et le Centurion Lapinus. Le sourire affiché par monsieur Rugh Malher en fin de partie ne laissait aucun doute sur le vainqueur.

Navegador demande de l'opportunisme certes, mais surtout de l'anticipation, typique du système de la roue d'actions mis au point par l'auteur. Maintenant on le sait, c'est Mac Gerdts qui a inventer la roue...génial le gars non ? :-)...et tout cas, même bien des années après (Antike en 2005), je reste épaté par ce mécanisme.

On aurait bien enchainé un autre partie sur un Hamburgum ou Imperial, mais la partie de Navegador fut plus longue que celle de Concordia. En décallé, certains ont alors joué à Rialto, pendant que d'autres pratiquaient les bâtisseurs....et puis finalement, on s'est arrêté là