Senji

23 mai 2008 | par Le Zeptien

Spécifications de la partie


Nombre de joueurs
6
Date
23 mai 2008

Spécifications du jeu


Nombre de joueurs
3 à 6 joueurs
Âge
à partir de 10 ans
Durée
90 minutes
Mécanismes
Conquêtes, Placement, Affrontement, Négociation
Thèmes
Guerre, Asie, Médiéval
Date de sortie
1 janv. 2008
Auteur(s)
Bruno Cathala, Serge Laget
Illustrateur(s)
Bertrand Benoit
Editeur(s)
Asmodee

Scores

# Nom Score
1 bloodyraoul 5
2 Meeeuuhhh 2
3 Le Zeptien 1
4 ToMa 4
5 Mr Lau 6
6 Gilles 3
Réagir à cette partie de jeu

Il y a 1 commentaire

Le Zeptien
By Le Zeptien | 23 mai 2008 00:00

Hier soir, nous nous étions donnés rendez-vous pour une partie à 6 de Senji.

Bloodyraoul ayant apporté le jeu, il avait aussi bien travaillé les règles, si bien que les explications furent animées de questions et reflexions, mais aucun point de règle ne resta dans l'ombre. Pour tout le monde, c'était la première partie de Senji. A noter un matériel remarquable (beau plateau, jolies figurines, cartes finement illustrées et d'excellente qualité, aides de jeu efficaces, etc...).

La disposition de départ étant fixe sur le terrain, pour donner une idée des provinces de départ des uns et des autres : Toma avait les noirs, Meeeuuhhh les verts, Gilles les bleus, Lau les jaunes, Le Zeptien les violets, et Bloodyraoul les rouges.

Et bien oui, Senji est clairement un jeu de négociation plus que de conquête. D'ailleurs, un joueur n'est pas autorisé à occuper plus de 6 provinces. Par contre, il peut parfaitement se retrouver à 0 (ce qui ne l'élimine pas d'ailleurs, il peut revenir dans la partie avec des mercenaires). Mais que négocier me direz-vous ? Et bien c'est là que le jeu se montre original et malin.

Il y a beaucoup de cartes à Senji : chaque camp dispose d'un lot de cartes de départ à sa couleur (qui sont variables selon la famille que vous défendez), avec des cartes de commerces, des cartes de soutien militaire, et des cartes sur lesquelles figurent des membres de votre famille. Toutes ces cartes sont vouées à la négociation et à l'échange. Il est fondamental d'échanger des soutiens militaires, des cartes de commerces et des otages. Sans cela, vous n'avez aucune chance de victoire. Nous avons donc négocié dur (attention, à chaque tour, la phase négo est limitée à 4 mn, ce qui est très bien), en faisant des conciliabules à 2, 3, parfois 4 à l'écart des autres, avec une valse de cartes passant de main en main, le tout avec moult sourires, tape sur l'épaule, promesses (et sourires en coin), etc...le tout dans la bonne humeur (mais on sent les complôts qui se trament) et un brin de stress à cause du sablier.

les joueurs s' interpellent :

"Hep, il faudrait que je te vois vite fait"...

"Oh mon ami, nous n'avons encore rien échangé...nous avons aucune raison de nous affronter, échangeons des cartes commerce ou des otages pour sceller notre accord !"

"Tiens, je te refile la grand-mère du jaune ! Si il t'attaque, tu l'as zigouille ! Moi par contre, j'aimerais bien que tu me donne un soutien militaire..."

Bon, il serait trop long d'expliquer à quoi servent toutes ces cartes, mais leur utilisation est vraiment futée.

Il y a bien sur eu quelques combats et attaques surprises (Toma contre Meeeuuhhh dés le premier tour), quelques trahisons, quelques coups de bluff (le plus beau : Mr lau qui a joué la Comedia del Arte à Gilles sur un combat, faisant croire qu'il n'avait aucun soutien militaire suite à un jet de dés foireux). En ce qui me concerne, je vais me faire aggresser dés le second tour (avant de pouvoir activer un jeton d'ordre), puis au troisième, si bien que je vais perdre les deux combats et conserver une seule province avec un samouraï toutefois.

Il s'est passé au final beaucoup de choses, ce serait trop long à raconter dans le détail, mais disons que Gilles fut bien placé pour l'emporter, avant de perdre quelques combats importants (dont un contre moi, puis contre Mr Lau), puis ce fut au tour de Toma de nous inquièter, de bloodyraoul, mais c'est au final Mr Lau qui l'emporte. Il est d'ailleurs le seul a franchir la barre des 60 points, bloodyraoul finissant à 59. Je ne me souviens du classement mais plus des scores des autres, sauf que je fini bon dernier avec 35 points.

Je note cependant que les deux joueurs qui finissent aux deux dernières places avaient perdu dés le début de la partie une province...le manque d'expérience n'a sans doute pas joué en notre faveur ensuite pour redresser la barre.

Un bien bon jeu ma foi, très agréable, surprenant et plein de rebondissements. Nous étions sans doute dans la meilleure configuration ; cela dit, je suis certain que le jeu reste passionnant à 5...son intérêt devant toutefois un peu diminuer à 4...ou alors, c'est une config qu'il vaut mieux jouer quand on commence à avoir sufisamment d'expérience pour s'y amuser.

Enfin bref, j'ai vraiment aimé !