Boomerang : Australie

Boomerang Australia est le petit dernier de la gamme des petites boites Matagot (Port Royal, Herbaceous, Claim, Dice Stars ou la route des vignes entre autres...). Le draft est ici la mécanique principale de ce jeu de "card & Write".

Scott Almes son auteur n'est pas un inconnu grâce au succès de sa série des Tiny Epic, de Harbour ou dernièrement de Claim (également paru chez Matagot en 2019).

Je vous propose de découvrir Boomerang en images avant de vous expliquer le jeu tout en faisant un peu de tourisme en Australie.

 

La boite au format 13X18 cm illustrée par Kerri Aitken

La boite au format 13X18 cm illustrée par Kerri Aitken

 

 

Le dos de boite : un jeu pour 2 à 4 joueurs à partir de 8 ans pour des parties de 30 minutes.

Le dos de boite : un jeu pour 2 à 4 joueurs à partir de 8 ans pour des parties de 30 minutes.

Le contenu de la boite : 28 cartes, 4 crayons, un carnet de score et 3 règles du jeu (français, anglais et néerlandais).

Le contenu de la boite : 28 cartes, 4 crayons, un carnet de score et 3 règles du jeu (français, anglais et néerlandais).

quelques cartes du jeu : elles indiquent le chiffre de lancer et de réception, les symboles, la lettre touristique et le nom du site touristique australien.

quelques cartes du jeu : elles indiquent le chiffre de lancer et de réception, les symboles, la lettre touristique et le nom du site touristique australien.

le tour de jeu : on drafte les cartes pour tenter de marquer de points dans diverses catégories.

le tour de jeu : on drafte les cartes pour tenter de marquer de points dans diverses catégories.

La feuille de score assez petite pour un Roll & Write (11X6,5 cm).

La feuille de score assez petite pour un Roll & Write (11X6,5 cm).

Fin de partie à 4 joueurs (134, 115, 114 et 109 points).

Fin de partie à 4 joueurs (134, 115, 114 et 109 points).

Rangement de la boite dans le sens horizontal... oui il reste de la place !!!

Rangement de la boite dans le sens horizontal... oui il reste de la place !!!

ou dans le sens vertical... il en reste toujours autant !!!

ou dans le sens vertical... il en reste toujours autant !!!

Le principe du jeu

feuille de score

feuille de score

Chaque joueur dispose de 7 cartes (sur les 28 du jeu) comportant chacune un numéro de 1 à 7. La première carte jouée par chaque joueur est appelée la carte Lancer. Elle se place face cachée devant chaque joueur et le restera jusqu’à la fin de la manche. Le numéro est important pour le décompte en fin de manche (on scorera la différence entre le numéro de la carte lancer et celui de la carte réception, soit la dernière jouée, même si le résultat est négatif).

Sur le côté gauche de chaque carte , on peut trouver différents symboles de couleur :

les carrés bleus qui indiquent une activité parmi 4 différentes : culture aborigène, randonnée, natation et photographie. En fin de manche, le joueur marque des points en fonction du nombre de même symbole accumulé sur ses 7 cartes choisies lors du draft (0/2/4/7/10/15 pour 1/2/3/4/5/6 symboles identiques). A noter que chaque symbole bleu ne peut être compté qu’une seule fois par partie (chaque  joueur ne pourra comptabiliser qu'un seul symbole bleu par manche).

les ronds verts qui indiquent les collections d'objets récupérés durant le séjour et qui rapportent les points indiqués sur chaque carte (feuilles (1PV), fleurs sauvages (2 PV), coquillages (3PV) ou souvenirs (4PV).

les losanges jaunes qui indiquent les animaux rencontrés durant le séjour et rapportent des points pour chaque paire d'animal (3 PV pour le kangourou, 4 pour les émeus, 5 pour les wombats, 7 pour les koalas et 9 pour les ornithorynques).

Chaque carte représente également un site touristique (soit une lettre de l'alphabet, soit un caractère spécial). Les sites touristqiues sont divisés sur la fiche de score en 7 régions : les 6 états d'Australie et le Territoire du Nord) contenant chacun 4 sites.Chaque joueur coche, raye ou colorie (c'est comme il préfère !) la case correspondante aux cartes qu'il pose au fur et à mesure de la manche. A noter que le ou les premiers joueurs qui parviennent dans le même tour à cocher les 4 lettres d’une province gagnent les 3 points bonus de la province (les autres joueurs rayent le bonus qui n'est plus accessible).

Le décompte des points

Une partie se joue en 4 manches et les points sont comptés après chacune d’elle. Il y a 5 décomptes possibles (comme indiqué sur la fiche score ci-dessus) qui correspondent aux 5 catégories suivantes :

  •  icône boomerang : différence entre le lancer et la réception (la première et dernière carte) 
  •  icône ? dans un rond vert : les collections (si score total est entre 1 et 7 alors le joueur double ses points, si plus de 7 le joueur score normalement)
  •  icône ? un losange jaune : les animaux (pour chaque paire le joueur marque les points de l'animal)
  •  icônes bleus dans un carré : les activités (avec des points en fonction du nombre de cartes par manche).
  •  lettres alphabétiques ou caractères spéciaux : les sites touristiques visités (1 point par lieu visité avec un bonus pour le premier joueur qui termine de visiter une région).

Le gagnant est le joueur qui obtient le meilleur score à l'issue des 4 manches. En cas d'égalité, c'est le joueur qui aura marqué le plus de points dans la catégorie lancer et réception qui l'emporte.

Conclusion

Avec Boomerang Australie, Scoot Almes nous propose un jeu de draft simple et facile à prendre en main avec un système de scoring plutôt bien pensé. A la différence  Sushi Go de Phil-Waker Harding (auteur australien... tiens, un clin d'oeil ???) , où chaque carte jouée ne comptait que pour un seul scoring, dans Boomerang chaque carte peut servir pour 2 à 3 décomptes. Les choix des joueurs seront ici encore plus délicats car il faudra sans cesse surveiller tous ses différents décomptes et ceux de ses adversaires avant de poser une carte. 

On pourra sans doute regretter la taille de la boite, compte-tenu du peu de matériel présent, mais Matagot a dû faire le choix de faire rentrer le jeu de l'éditeur australien Grail Games dans sa propre gamme avec sa taille de boite habituelle. 

Après quelques parties, le jeu se prête davantage à des parties à 3 ou 4 joueurs (à 2 joueurs avec le système de draft on peut trop vite connaître toutes les cartes de la manche) même si la petitesse des fiches de score amène un défaut de lisibilité autour de la table.

Si vous aimez les jeux malins et rapides avec un système draft mélangé à la moitié d'un Roll&Write, Boomerang est peut-être fait pour vous. 

 

Avis de la rédaction

avatar

Boomerang est un jeu de « draft & write » atypique  mais très accessible. On peut le proposer à tout type de joueurs. Jouable de 2 à 4 pour des parties d'une trentaine de minutes, je le préfère quand même à 3 ou 4 joueurs. Les parties sont plaisantes et on passe un bon moment ludqiue autour de la table.

Le jeu amène un degré de réflexion légèrement supérieur à d’autres dans le même genre. On pense en particulier à Sushi Go, un jeu que j'apprécie pour sa simplicité et pour son aspect initiatique au jeu de draft plus complexes (7 Wonders et autres...). 

Boomerang a pour moi 2 défauts : les fiches de score sont trop petites et peu lisibles au loin autour d'une table de jeu (6,5x11cm la feuille !!!) et la taille de la boite est beaucoup trop large pour son contenu. En même temps cela peut aussi être un avantage car il s'emporte un peu partout, en vacances ou en voyage, pour peu qu'on se débarasse de la boite : quelques fiches de scores, les 28 cartes, des crayons, le tout dans un sachet et hop le tour est joué.

A noter qu'un récent financement participatif sur Kickstarter  a été créé pour rééditer le jeu avec 2 extensions : USA et Europe. Espérons que Matagot sortira les versions VF pour renouveler le jeu de base !

 

Réagir à cet article

Il y a 1 commentaire

bgarz
By cyril83 | 22 avr. 2020 20:11

Merci bruno pour le coup de projecteur, peut-être ce jeu parviendra-t-il enfin à me rabibocher avec les jeux de drafts ;)