Des nouvelles de saison

Dans la rubrique le saviez-vous du jour :

- Asmodée va se faire racheter par Eurazeo pour une brindille de 143 millions d'euros,

- notre forum discute de savoir si le jeu de société est un art,

- nous n'avons pas fini avec Essen, en espérant que ça vous intéresse toujours !

- Un habitant de Montcuq a décidé de mettre en vente l'air de sa ville ! En boite ! Et ça marche !

Et, enfin, attention les yeux :

- la 2e extension de Seasons est en préparation ! Oui ! La boite sera dispo en mars 2014.

C'est une excellente nouvelle pour tous les fous (et les folles) du royaume de Xidit !

Pour les graphismes nous avons 5 illustrateurs (oui, c'est tout) aux pinceaux : Mathieu Leyssenne aka Ani, Paul Mafayon, Joris Rivière, Paul Drouin et évidemment Naïade. Je vous en mets un peu. Plaisir des yeux.

Cette extension apportera entre autres des nouvelles cartes sorts et des nouvelles cartes familiers dont par exemple :

----- • Un familier qui empêche son propriétaire de gagner des cristaux,

----- • Un sort qui vous permet de relancer le dernier dé de la saison,

----- • Un objet qui peut créer des répliques de lui-même.

...

Mais le meilleur reste à venir... Stay tuned !

Réagir à cet article

Il y a 26 commentaires

jedisjeux
By Shanouillette | 17 nov. 2013 10:28

Le rachat d' Asmodée ne suscite aucune réaction?

jedisjeux
By Cormyr | 17 nov. 2013 12:16

Le rachat d' Asmodée ne suscite aucune réaction?

- Shanouillette

Avec le départ de Nunes vers les Space Cowboy, Croc déjà un pied dehors, la sortie de Hôtel, ça sentait le virage vers une stratégie plus grand public. Est-ce que le jeu tel qu'on l'aime résistera. Je ne crois pas, on verra. Au niveau de l'édition, AMHA, ils vont rester sur des jeux plus grand publics, gamme en sac. Après, ils auront toujours la distribution pour les autres jeux. Est-ce que Marabunta résistera. Non, je ne crois pas. C'est Space Cow Boy, appuyé par Asmodee qui fera le taf.

Bref, on le voyait venir je pense et c'est pour cela que personne ne réagit vraiment. Serait-on blasé et devenu fan de MB ? xD

jedisjeux
By titgarou | 17 nov. 2013 12:54

Trictrac et asso sont mariés il me semble non?

Quel impact?

jedisjeux
By Cormyr | 17 nov. 2013 13:06

Trictrac et asso sont mariés il me semble non?

Quel impact?

- titgarou

Pas sûr que ce soit vraiment Asmodee mais je ne suis pas un pro de la finance. D'après ce que j'ai compris, la holding de Nunes possède 49% des parts de Trictrac et la holding de Nunes possède Asmodee. Si ce sont juste les parts d'Asmodee qui ont été vendues, rien ne change pour Trictrac qui restera possédé à 49% par la holding d'Asmodee.

En outre, Phal est toujours actionnaire majoritaire à 51%, donc il reste seul maître à bord. Le seul risque pour lui est de voir la valeur de sa société dévalorisée si les 49% venaient à être bradés. Tant qu'il ne cherche pas à revendre Trictrac, aucun risque d'impact selon moi.

jedisjeux
By durn1818 | 17 nov. 2013 13:59

Qui est Nunes ?

jedisjeux
By Cormyr | 17 nov. 2013 14:07

Qui est Nunes ?

- durn1818

Le président-fondateur d'Asmodee.

Il possède une holding financière Plume Finance qui est actionnaire majoritaire d'Asmodee et détient à 49% Flat Prod la société de TT.

Donc le lien avec Asmodee est totalement indirect. Si Asmodee est racheté, pas d'impact sur TT. Et même si Plume Finance était rachetée, Mr Phal resterait actionnaire majoritaire et seul décisionnaire.

Edit : petites vérifs faites et corrections apportées

jedisjeux
By durn1818 | 17 nov. 2013 19:37

Le site de TT est devenu une vraie entreprise. Quel intérêt pour un joueur d'aller là-bas pour engraisser le ''grand capital'' ?... Le principe du payant ne peut marcher qu'à court terme sur internet. Quand les gens se rendront compte qu'il y a mieux ailleurs et gratuitement, ce sera une autre histoire... Bref mais c'était une digression, désolé, j'ai pas pu m'empêcher...

jedisjeux
By limp | 18 nov. 2013 06:06

Mieux ailleurs ? Si on reste sur la langue française, TT reste le leader en terme de réactivité du forum, a des vidéos et reportages vidéos différents de ceux des autres (on aime ou pas, peu importe, mais il n'y a pas mieux ailleurs car il n'y a pas pareil ailleurs) et les fiches de jeux avec le plus d'avis. TT reste un des sites majeurs, selon moi. Il a ses propres qualités, comme tous les autres sites ludiques francophones, et chacun de ses sites a sa place dans le paysage ludique francophone.

jedisjeux
By Blue | 18 nov. 2013 07:21

Le site de TT est devenu une vraie entreprise. Quel intérêt pour un joueur d'aller là-bas pour engraisser le ''grand capital'' ?... Le principe du payant ne peut marcher qu'à court terme sur internet. Quand les gens se rendront compte qu'il y a mieux ailleurs et gratuitement, ce sera une autre histoire... Bref mais c'était une digression, désolé, j'ai pas pu m'empêcher...

- durn1818

TT a toujours été une entreprise. Phal a toujours été très clair là dessus.

Le financement participatif n'est qu'un ajout sur le financement du site.

Si jedisjeux était professionnel, il coûterai dans les 100 milles euros par ans en comptant le salaire et le matos (en grande partie, du matos personnel et amateur). Il nous faudrait trouver un mode de financement car la seule pub ne suffirait pas.

seul l'avenir saura dire si ce mode de financement était le bon.

jedisjeux
By durn1818 | 18 nov. 2013 09:23

Oui mais avec la croissance, Jedisjeux va rattraper le retard. Et puis, Jedisjeux a une superstar qui vaut bien plus que toutes les vidéos de TT et que tous ses dollars : pacific23 ! Cela dit, je ne souhaite pas de mal à TT. C'est juste que je me sens mieux (surtout quand il s'agit de jouer) dans une association avec des bénévoles que dans une entreprise qui pense pognon...

jedisjeux
By Bardatir | 18 nov. 2013 14:44

Les gros sous seraient-ils entrain de rattraper le jeu de société ?

jedisjeux
By Flemeth | 18 nov. 2013 14:59

Ca ne serait pas surprenant, on voit bien que depuis quelques années le jeu de société est devenu un produit marketing qui vise telle ou telle catégorie d'âge/sexe/coregamers ou grand public etc. Un jeu est dorénavant beaucoup plus travaillé au niveau de son packaging, de ses illustrations, tout est pensé, réfléchi, passé au Brainstorming comme tout produit de consommation.

jedisjeux
By durn1818 | 18 nov. 2013 16:45

Je sais. Moi ce qui me dérange surtout c'est l'hypocrisie des gens dans ce "milieu" qui se la jouent cool, genre amateur sympa qui fabrique des petits jeux, font des grimaces pour amuser la galerie et qui en fait sont des vrais requins qui ne pensent qu'au fric. Ils sont pas drôles, j'ai juste pas envie de rentrer dans leur "jeu".

jedisjeux
By Bardatir | 18 nov. 2013 18:54

Je sais. Moi ce qui me dérange surtout c'est l'hypocrisie des gens dans ce "milieu" qui se la jouent cool, genre amateur sympa qui fabrique des petits jeux, font des grimaces pour amuser la galerie et qui en fait sont des vrais requins qui ne pensent qu'au fric. Ils sont pas drôles, j'ai juste pas envie de rentrer dans leur "jeu".

- durn1818

Heureusement qu'ils ne sont pas tous comme ça.

jedisjeux
By limp | 20 nov. 2013 01:11

Je n'aime pas ça du tout, mais c'est vrai que ça existe. C'est ce qu'on appelle le plan bussiness et ça se fait partout. Ca n'excuse rien, mais au moins on sait que ce n'est pas propre à l'univers des jeux de société.

Moi, c'est le fossé (ou le faussé, comme vous voulez) qu'il y a entre ce qui est dit lors de discussions (festivals ou autres...) et ce qui écrit ensuite sur le net, qui parfois est à l'opposé mais beaucoup dans le sens convenant mieux à l'éditeur, par exemple, qui avait tenu son propos précédemment.

jedisjeux
By Sha-Man | 20 nov. 2013 13:24

En outre, Phal est toujours actionnaire majoritaire à 51%, donc il reste seul maître à bord. Le seul risque pour lui est de voir la valeur de sa société dévalorisée si les 49% venaient à être bradés. Tant qu'il ne cherche pas à revendre Trictrac, aucun risque d'impact selon moi.

Les 2 assertions sont un peu fausses en réalité...

Il n'y a pas de moyen légal d'empêcher sur les statuts d'une l'entreprise un actionnaire cumulant 49% d'avoir un droit de veto sur toute décision.

Donc bien qu'étant actionnaire minoritaire, cette société pourrait faire blocus si elle le souhaitait pour ne passer que ce qu'elle souhaite.

En fait d'un point de vue stratégique, tout le monde sait aujourd'hui qu'il ne faut jamais tuer sa concurrence car on devient une cible.

Asmodée (ou peu importe le nom de qui va la racheter) n'a donc pas intérêt à faire pression sur TT pour tuer certains jeux/éditeurs.

Par contre, le rassemblement des coûts et des services est une bonne opération : ça permet avec une société centrale de récupérer une partie des coûts de "visibilité/marketing" en profits dans la société qui en bénéficie. Cela permet une facilité, voire des conditions avantageuses ET ça permet de générer des bénéfices de ses propres concurrents.

Pour la 2ème question, tout dépend des statuts, mais généralement la vente de part est une chose assez complexe à laquelle l'actionnaire majoritaire peut toujours opposer des clauses de réservation ou de révision de la valeur par un audit si les autres actionnaires vendent.

Dans tous les cas, TT n'est pas indexé en bourse donc il n'y a aucune "dévalorisation" de la société possible par une vente de parts.

Il y a seulement un risque d'emmerdement au niveau décisionnel...

Comme expliqué ci-dessus, je pense que le risque est que la nouvelle société puisse s'orienter vraiment très grand public et choisisse de faire pression sur TT car elle en a les moyens clairement et en cas de refus de Phal, il y ait vente forcée => amenant à trouver un reprenneur de l'intégralité des parts si Phal ne peut les racheter.

Je dis peut-être des conneries pour le cas de TT car je n'ai pas une copie de leurs statuts, mais dans ma boîte c'est ce qui se passerait si le cas se produisait.

jedisjeux
By kevetoile | 20 nov. 2013 14:41

Alors si je ne me trompe pas, on ne parle pas "d'actionnaires" puisqu'il n'est pas question d'action sur le marché de la bourse, mais "de partenaires", en rapport avec le nombre de parts détenues dans une société.

La différence est majeure, car la "part" n'a pas de valeur tant qu'elle n'est pas mise en vente, alors que "l'action" a un cours varie en fonction de l'offre et de la demande sur les marchés pendant les heures d'ouverture de la bourse tous les jours.

De plus, là ou la part représente vraiment un pourcentage dans la société, l'action représente seulement une part du capital de celle-ci. La création de nouvelles actions ne change pas forcément le cours de celles-ci, cela permet d'augmenter le capital de la société.

La création de nouvelles parts, peut être soit de l'ajout de capital, soit de la subdivision de parts existantes (ce qui modifie leur montant).

Enfin, les pouvoirs et devoirs conférés par la possession d'actions et de parts ne sont pas les mêmes, les actions donnent droit à des dividendes, et il me semble que ce n'est pas le cas des parts (en tout cas pas forcément).

Voilà, c'était juste pour clarifier les choses, parce qu'actions et parts, c'est vraiment pas pareil, sinon, les entreprises ne se feraient pas chier à entrer en bourse vu le prix que coûte l'introduction sur une place boursière.

De même, si Eurazeo rachète effectivement Asmodee, cela ne veut pas pour autant dire qu'Asmo entre en bourse, juste qu'une partie du capital d'Asmo (ou la totalité), sera possédée par une autre entité morale. Et pareil pour TT qui devrait garder son indépendance malgré la vente de Nunes.

jedisjeux
By Sha-Man | 20 nov. 2013 15:45

Les parts ont une valeur initiale qui vaut capital / nombre de parts.

Ensuite lors d'une vente il y a évaluation de la valeur de la société pour réévaluer les parts. Généralement basé sur l'analyse du bilan, CA et bénéfice net.

Les parts donnent droit aux dividendes également.

Il y a obligation lors d'une distribution de dividendes de respecter la proportion des parts sauf renoncement des possesseurs.

On appelle bien les détenteurs des parts des actionnaires (je peux t'en parler j'ai une SARL dans laquelle je suis actionnaire majoritaire).

Lors d'un apport d'un actionnaire additionnel, on procède de la manière suivante : réévaluation de la valeur des parts (et de la société), division de l'apport en capital et compte courant associé.

Cela tout simplement car quand on lance un projet avec une société au capital de 10 000 €, si une levée de fonds apporte 100 000 €, tu te retrouves avec 110 000€ de capital et donc tes parts valent plus rien.

Donc on fait pas ça :-)

On réévalue d'abord, puis on négocie la part qui va en capital, qui déterminera du coup les % de chacun dans l'actionnariat, puis le reste va en compte courant associé, qui ne compte pas dans le capital et qui peut être restitué sur demande par les actionnaires (à hauteur de ce qu'ils ont versé) suivant condition (souvent pas avant X mois/années).

Il y a toujours protection des investisseurs antérieurs (voire initiaux) dans l'augmentation de capital.

Une des différences majeures dans la bourse est la capacité libre d'acquisition / émission de nouvelles parts échangeables (les actions) qui vont provoquer un capital variable pour la société ciblée lui permettant de financer de nouveaux projets.

Ces actions donnent concrètement également des % de possession du capital total qui vont permettre dans le cas d'une action "aggressive" de rassemblement de parts à une prise de contrôle (OPA qui permet de lancer une offre publique d'achat limitée dans le temps pendant laquelle tout actionnaire peut aller fourguer ses actions à l'émetteur).

Eurazeon est boîte de développement de potentiels de société.

Concrètement ils rachètent et génèrent plus d'argent et rationnalisent les coûts par une centralisation des moyens et des systèmes de coûts.

Ils sont côtés en bourse à peu près à 4 milliards d'€ :-)

Asmodée devient leur filiale à 100%, ce qui veut dire que même s'il y a pas d'actions émises à leur nom, ils deviennent soumis à un financement boursier de sa maison mère.

Dans ce genre de cas, cela n'a qu'un seul but : augmenter la valeur de l'action existante de la maison mère en faisant plus de bénéfices...

Concrètement ça veut dire qu'Asmodée se concentrera sur les secteurs les plus rentables, personnellement je n'ai aucune idée de ce que cela concerne exactement, mais à la lecture de "Asmodée est le distributeur exclusif des cartes pokemon dans de nombreux pays d'Europe", j'ai peur :-)

jedisjeux
By Sha-Man | 20 nov. 2013 15:49

Ah oui additonnellement, ce que je voulais dire c'est quand une boîte A appartient à 100% à une autre boîte B, il y a pas d'intérêts à émettre des actions A, à moins que l'on veuille diluer le % de contrôle de B sur A ou que B ne souhaite pas financer intégralement A lui même.

Désolé si tout cela est chiant :-)

jedisjeux
By limp | 20 nov. 2013 16:44

Je n'ai pas tout lu, mais :

1) Asmo a 0% de parts de TT. C'est Plume Finance qui a 49% et qui reste à Nunes, qui officie tjs par contre chez Space Cowboys.

2) La vente d'Asmo ne change donc rien sur cette histoire de "parts".

3) Ceux qui raccourcissaient l'histoire et disaient que Asmo détenait 49% de TT pourront maintenant dire que Space Cowboy détient 49% des parts, comme j'ai pu lire qu'ils sous-entendent déjà qu'ils paient une grosse partie des reportages vidéos mis en crowfunding...

jedisjeux
By ocelau | 20 nov. 2013 17:25

3) Ceux qui raccourcissaient l'histoire et disaient que Asmo détenait 49% de TT pourront maintenant dire que Space Cowboy détient 49% des parts, comme j'ai pu lire qu'ils sous-entendent déjà qu'ils paient une grosse partie des reportages vidéos mis en crowfunding...

- limp

je ne connais pas la part exact mais c'est quand même la participation de Croc qui a fait atteindre le pallier il me semble. Grosse partie sans doute pas, mais partie décisive oui .

et Nunes a encore ses parts dans TT? Il n'y avait pas eu retrait au moment du passage au nouveau TricTrac ?

jedisjeux
By limp | 20 nov. 2013 19:05

Oui, c'est vrai pour Croc et le pourquoi annoncé était à mes yeux exact. C'est juste que le mettre en avant était juste fait pour nuire, et c'est ça qui m'a gêné. Pour ta seconde question, je ne suis sûr de rien, et ne préfère pas extrapoler.

jedisjeux
By durn1818 | 21 nov. 2013 07:18

Pardon mais qui est Croc et qui est ou qu'est-ce que Space cow boy ?

jedisjeux
By ocelau | 21 nov. 2013 09:46

Pardon mais qui est Croc et qui est ou qu'est-ce que Space cow boy ?

- durn1818

Croc c'est l'un des piliers d'Asmodée (fondateur ?) , celui qui a lancé la gamme Marabunta (Libertalia, Ascension), c'est aussi un touche à tout ludique (tendance plutôt ameritrash quand même) et auteur de nombreux jeux comme Claustrophobia. Une pointure du milieu et la figure de prou de la gamme gamer de Asmodée. Enfin c'était puisqu'il a quitté Asmodée pour fonder Space cow boy

Space cow boy c'est une maison d'édition co-fondé par plusieurs pointure du milieu : 3 membres fondateurs de Asmodée (Croc donc, Nunes et un autre dont j'ai oublié le nom), Cyril Damaegd de Ystari et Sébastien Pauchon de Gameworks. Du très beau monde quoi pour un projet qui forcément cristallise beaucoup d'interrogation et d'excitation (notamment autour du jeu très ambitieux Time Stories).

jedisjeux
By durn1818 | 21 nov. 2013 19:42

Donc un type appartient à deux maisons d'édition différentes et à priori concurrentes ? Ça pose pas de problème ?

jedisjeux
By Blue | 21 nov. 2013 20:22

Donc un type appartient à deux maisons d'édition différentes et à priori concurrentes ? Ça pose pas de problème ?

- durn1818

Je ne vois pas pourquoi ça poserai problème.

Un journaliste travail souvent pour plusieurs journaux.

Cyril Demaeg et Sébastien Pauchon sont là comme consultant si j'ai bien compris, plus que comme associés.