Vous avez déjà un compte ? Connexion
Accueil / Articles / Actualités / Devenez Alchimistes !

Devenez Alchimistes !

Depuis quelques années maintenant, quand on commence à observer ce qui va sortir pour le salon d'Essen, il faut dorénavant toujours jeter un coup d'oeil sur ce qui va sortir du côté du soleil levant...

Je vous propose donc de découvrir le monde nippon en commençant avec “Ars Alchimia”. Il s'agit d'un jeu pour 3 à 4 joueurs pour une durée approximative de 100 minutes. Et oui, il ne s'agit pas d'un jeu d'ambiance, mais plutôt d'un jeu de pose d'ouvriers avec un plateau et tout. Il est édité par Japon Brand et a été créé par Kuro (illustre inconnu jusqu'à l'heure actuelle).

Dans “Ars Alchimia”, vous allez devoir récupérer des ressources pour répondre aux commandes des citoyens. Mais pour une fois, il ne s'agit pas de bois, de pierre... Non non non, vous êtes Alchimistes! Vous allez donc devoir récupérer des Fleurs de Mana, de la Neige Ancienne, du Feu Primaire, du Sable de l'Esprit et des Elixirs. Oui bon d'accord, je crains qu'au final vous alliez chercher des cubes en bois plutôt que de retenir des noms de ressources pareilles...

Comme joue­-t­-on exactement?

Le jeu se déroule en 4 années (c'est­-à­-dire 4 tours) et chaque tour est divisé en 3 parties :

­

  • Début du tour : on va déterminer l'ordre du tour, recevoir ses ouvriers et payer ses assistants
  • Etape principale : les joueurs vont placer leurs ouvriers sur le plateau pour effectuer des actions, jusqu'à ce que tout le monde passe.
  • ­ Fin du tour : on réinitialise le plateau

Jusque la rien de bien compliqué.

Lors de la phase d'action, chaque joueur va poser un ou plusieurs ouvriers sur le plateau pour y effectuer l'action correspondante. Vous allez donc pouvoir prendre des commandes, collecter des ressources, aller dans une Forge de Transformation ou récupérer des assistants.

Pour ce faire, le joueur doit placer ses ouvriers sur l'action correspondante. Mais, le nombre d'ouvriers à placer équivaut au nombre d'ouvriers déjà présents sur l'action, plus, au minimum, un. Donc, plus vous attendez pour faire une action, plus vous risquez de devoir y envoyer plus d'ouvriers. Par contre, si personne ne s'y trouve encore, vous ne devez poser qu'un seul ouvrier. Les ouvriers déjà présents sur l'action, sont ensuite envoyés sur la place du village. C'est le même principe que Gueules Noires en fait.

Lorsque vous allez visiter un lieu pour récolter des ressources, vous pouvez aller soit sur les lieux connus, soit prendre un portail magique. Dans ce dernier cas, vous regardez la première carte de la pioche, vous récupérez les ressources indiquées, puis vous replacez la carte sous la pioche.

Ce qui le différencie un peu de Gueules Noires, c'est un système de bonus qui vous permet de récolter des ressources complémentaires lors de la visite d'un lieu. Après avoir récupéré toutes les ressources indiquées sur le lieu, vous devez lancer un dé et si vous obtenez une valeur supérieure ou égale à la valeur indiquée sur le lieu, vous recevez une ressource supplémentaire. La valeur du dé peut être améliorée grâce à vos ouvriers. Si vous placez plus d'ouvriers que nécessaire, ceux­-ci vont améliorer la valeur du dé. Par exemple, si vous devez placer 3 ouvriers (car il y en a déjà 2) et qu'à la place vous en placez 5, vous obtenez donc un bonus de +2 pour votre jet de dé.

Au niveau des commandes, vous ne pouvez pas en avoir plus de trois à la fois et celles qui ne seront pas remplies en fin de partie vous feront perdre des points. De plus, il existe trois niveaux de commandes et en début de partie vous n'avez accès qu'aux commandes de base. C'est en réalisant des commandes de type “Université” que vous pourrez accéder aux commandes de plus haut niveau.

Et pour finir, les assistants vous permettent d'obtenir une aide permanente que vous pouvez activer quand vous le souhaitez et autant de fois que vous le voulez (sauf si le contraire est indiqué sur la carte). Cependant, récupérer des assistants ça aide, mais ça coûte aussi. En effet, au début de chaque tour, vous devrez leur payer leur salaire. Pour ce faire, vous perdez un ouvrier pour le tour (celui qui ira lui apporter son enveloppe). Sinon, l'assistant vous quittera.

Maintenant, avoir des ressources c'est bien, mais faut les transformer pour en faire quelque chose. Et c'est à cela que vous serviront les “Forges de transformation”. Vous pourrez y créer des objets magiques ou des Elixirs. Tout comme les lieux, vous pourrez visiter une forge aléatoire ou une des deux disponibles pour le tour et vous pouvez obtenir un bonus supplémentaire grâce au dé. Un Elixir est une ressource joker, elle peut remplacer n'importe quelle autre ressource du jeu.

A la fin de chaque tour, les joueurs récupèrent leurs ouvriers, on place de nouvelles cartes et c'est reparti pour un tour!

Et à la fin de la partie, on compte les points et bien entendu, celui qui en a le plus, remporte la victoire.

Le jeu semble donc être un petit jeu familiale, dans la veine de Gueules Noires, mais simplifié. Le tout dans un design à la japonaise. Ma seule crainte, c'est que les parties soient un peu longue pour le type de jeu (il annonce quand même presque deux heures la parties...).

Le jeu sera donc disponible au salon d'Essen en octobre 2014 avec, notamment, les règles en français ! Le prix prévu est 40€, mais il sera disponible à 32€ à Essen.

Participer
Commenter l'article
  A propos

Jedisjeux est une association qui rassemble des bénévoles passionnés par les jeux de société. Vous y trouverez des actualités, des critiques, des reportages, des interviews, un forum de discussion, une grande base de données ainsi qu’un calendrier avec les principales dates de sortie des jeux.

  Sorties de jeux
  Nous contacter
  Jedisjeux.net

16 rue DOM François Plaine
35137 Bédée

Contact