Dicium chez les Shogun !

Dicium est un des tous derniers jeux de Geek Attitude Games qui était disponible en avant première lors du salon d'Essen 2018. Il s'agit d'un jeu de Joachim Thôme prévu pour 1 à 4 joueurs, à partir de 8 ans et pour des durées de parties entre 30 et 60 minutes.

En réalité, il ne s'agit pas d'un jeu, mais d'une boite contenant quatre jeux basés sur une mécanique commune. C'est donc du quatre en un ! Et qui sait, peut-être qu'une sorte d'extension pourrait nous montrer le jeu à du huit en un, voire encore plus! :)

Je vous propose, dans un premier temps, de découvrir Shogun, un des jeux contenus dans cette boite. Il s'agit d'un jeu d'affrontement asymétrique.

Le principe de base de Dicium

Les Anciens disaient du Dicium qu’il était de nature divine, les mythes l’associent à l’énigmatique Atlantide et une obscure étude scientifique date son apparition à la dernière éruption du supervolcan Toba. Une chose est sûre, nul ne connait réellement les origines du Dicium.

À travers les âges, ce métal aux propriétés mystérieuses aurait permis de façonner quelques artefacts reconnaissables à la double spirale dont ils sont frappés. Votre défunt grand-père prétendait détenir l’un de ces objets légendaires. Après la lecture du testament, le notaire vous remet une poignée de dés accompagnée d’une lettre de votre aïeul :
« L’heure est venue de te transmettre mon bien le plus précieux. Apprends à maîtriser les dés et ils te feront vivre de fabuleuses aventures à l’instar des héros de jadis ».

Fier de votre héritage, vous montrez les dés à vos amis avant de les faire rouler sur la table de salon...

Les quatre jeux proposés dans Dicium ont une mécanique de base commune : les combinaisons de dés. Ensuite, cette mécanique est utilisée dans différents jeux, avec des objectifs différents.

Les dés Dicium

Les dés Dicium

Dicium est composé de 11 dés identiques dont chaque face indique une valeur et une couleur. A votre tour, vous lancerez un nombre de dés égal à votre main active. Au début vous avez une main de trois dés, mais vous pourrez l'améliorer jusqu'à 5 dés. Ensuite, vous pourrez décider de relancer une fois les dés de votre choix.

Une fois terminé, vous aurez deux actions à réaliser avec vos dés. Pour se faire, vous pouvez réaliser des combinaisons de chiffres ou de couleurs. Chaque combinaison réalisée vous permet de faire une action (mais un dé ne peut, bien entendu, pas être utilisé dans plusieurs combinaisons).

Pour la combinaison de valeur, vous avez les chiffres allant de 1 à 5 et le symbole "spirale" qui est un joker et représente n'importe quelle valeur. Vous pourez former une paire (2 dés de même valeurs), un brelan (trois dés de même valeur), une double paire (deux paires avec des valeurs différentes), un carré (4 dés de même valeur), un poker (5 dés de même valeur), une suite (suite de valeur consécutive utilisant tous vos dés) ou un full (un brelan + une paire, de valeurs différentes).

Pour la combinaison de couleur, il s'agit simplement de rassembler un ou plusieurs dés de la même couleur. Ces combinaisons peuvent être améliorées grâce à des bonus permanents obtenus.

Toutes ces combinaisons vont vous donner accès à une action spécifique, qui dépend du jeu joué.

Vous avez également la possibilité de mettre un à deux dés en réserve, pour les utiliser au tour suivant. Il n'augmenteront pas votre main de dés, mais vous permettent de garder une face spécifique, que vous pourrez décidé de relancer au final.

Après vos deux actions, c'est au joueur suivant de jouer et ainsi de suite.

Le dé de combat et les dés Dicium sur leur face rouge

Le dé de combat et les dés Dicium sur leur face rouge

Quel que soit l’univers choisi, vous pourrez être amené à attaquer et à vous défendre contre les autres joueurs ou contre le jeu. Pour se faire, vous devrez utiliser le dé de combat, représenté par un simple d6.

L’utilisation de ce dé intervient dans trois cas de figure :

  • un joueur attaque un autre joueur
  • un joueur attaque un monstre ou un gobelin
  • un joueur doit faire face à un évènement indésirable

Les faces rouges des dés "dicium" sont utilisées pour attaquer ou se défendre. Chaque face rouge utilisée va augmenter de un la valeur du dé de combat.

Si le combat se déroule entre deux joueurs, il y aura un lancer d'attaque et un lancer de défense. Et, si c'est contre un montre ou un gobelin, la valeur de défense de celui-ci est indiquée sur sa tuile. La résolution est simple, si la force de l'attaquant est supérieure ou égale à celle du défenseur il gagne, sinon, c'est le défenseur qui gagne.

Dans le cas de la résolution d'un effet néfaste qui cible le joueur, celui-ci devra avoir une valeur de 6 ou plus pour éviter l'effet.

Et voilà, vous connaissez le principe de base du jeu, maintenant voyons voir comment il est appliqué dans Shogun.

Le Dojo de Dicium : Shogun

Plateau de Shogun

Plateau de Shogun

Shogun est prévu pour 2 ou 4 joueurs, à partir de 12 ans et pour une durée de 30 à 60 minutes. Il s'agit d'un jeu de confrontation asymétrique qui se joue à un contre un ou deux contre deux.

Un des clans va incarner des ninjas, l'autre le Shogun et sa garde personnelle de samouraï. Le but des ninjas est de s'infiltrer dans le palais pour enlever le Shogun. Mais évidemment, le Shogun ne va pas se laisser faire... Sa garde et lui même vont se battre et vont également devoir allumer des braseros afin de donner l'alerte.

Donc, pour gagner, les ninjas devront emmener le Shogun sur une case Torii (porte) ou en éliminant l'intégralité de la garnison de samouraïs. Les samouraïs gagnent si ils réussisent à donner l'alerte ou si le dernier Ninja en jeu est vaincu et qu'il n'y a plus aucun torii d'accessible.

Pour jouer, vous allez donc utiliser le plateau du Dojo, ainsi que les plateaux joueurs correspondant au jeu (chaque jeu à son propre plateau de jeu et plateau joueur).

Le plateau joueur des samouraïs

Le plateau joueur des samouraïs

Les samouraïs vont pouvoir se déplacer, se redéployer, alumer un brasero, placer un pion garnison, faire venir un nouveau samouraï et attaquer les ninjas.

Le Shogun fait partie des pions samouraïs tant qu'il n'est pas capturé. Cependant, il ne peut pas aller sur une case occupée par un samouraï ou un ninja (non, on ne peut pas délibérément se livrer aux ninjas), attaquer ou tuer un ninja.

Au total, il y a 5 cartes alertes. Les samouraïs réussissent à donner l'alerte et donc, remporter la partie, si ces 5 cartes sont défaussées. Pour se faire, ils peuvent allumer des braseros ou remporter un combat contre un ninja.

Le plateau joueur des ninjas

Le plateau joueur des ninjas

Les ninjas vont pouvoir se déplacer, ouvrir des portes, lancer des shurikens pour attaquer à distance, s'infiltrer pour réussir à passer à travers un mur, faire arriver de nouveaux ninjas ou placer une tuile torii.

Une fois qu'un ninja s'arrête sur la même case que le Shogun, il le capture et le déplace avec lui. Il lui "suffit", maintenant d'atteindre une torii pour s'enfuir avec le Shogun. Sachant qu'il est impossible pour les samouraïs de le libérer.

Mon avis personnel

Les ninja ont capturé le Shogun et s'approche dangereusement d'une torii

Les ninja ont capturé le Shogun et s'approche dangereusement d'une torii

Shogun n'est pas mon préféré de Dicium, mais je ne suis pas non plus quelqu'un qui rafole des jeux d'affrontement.

Le jeu tourne très bien et inclure un jeu d'affrontement était une excellente idée pour la diversité des possibilités dans Dicium.

On peut, par moment, être frustré par les dés qui sont contre nous, mais il y a moyen de maîtriser ses jets de dés. Tout d'abord, on peut obtenir des améliorations qui permettront notamment d'obtenir des dés de couleurs supplémentaires et on se rend vite compte qu'il est indispensable d'augmenter le nombre de dés qu'on possède pour jouer. Donc, dès qu'on a l'opportunité de le faire, faut pas hésiter. De plus, le système de réserve de dés permet également d'un peu mieux maîtriser les choses. Maintenant, ça reste un jeu de dés, faut pas y être allergique.

Le rôle du samouraï ne semble pas évident et un peu plus difficile, mais c'est peut être un hasard, il faut certainement jouer bien plus de parties pour se faire une meilleure idée de l'équilibre.

La mécanique de Dicium est en tout cas très intéressante, car elle demande de s'adapter à ses dés et de faire les choix les plus judicieux. Le fait de pouvoir faire des combinaisons par valeur ou par couleur entraine énormément de possibilités et pas mal de réflexions au vu des nombreux choix possibles. Et même si les dés ne donnent pas ce qu'on voulait, il y a moyen de s'adapter et de faire autre chose qui au final pourrait s'avérer bien plus intéressant.

Bref, une très belle découverte, avec un jeu d'affrontement intéressant même si de base ce n'est pas ma came.

Maintenant, faire un mécanisme qui s'adapte à plusieurs type de jeu c'est sympa, mais le risque est d'avoir réellement un thème complètement inexistant et plaqué. Pour Shogun, même si on aurait pu faire des chats et des souris, des licornes et des gobelins,... mais la mécanique est bien intégrée au thème, et on retrouve de quoi se plonger dedans, même si ça reste assez mécanique.

Réagir à cet article

Il n'y a aucun commentaire