Hanamikoji

Iello agrandit encore sa belle gamme de mini jeux en localisant le très attendu Hanamikoji. Paru initialement au salon d 'Essen en 2013, le jeu à deux de l'éditeur taïwanais Emperor S4 était difficilement trouvable par chez nous.

A sa sortie, Hanamikoji était présenté comme un jeu minimaliste, silmple avec des parties courtes mais bien retors. Je vous propose aujourd'hui de découvrir plus en avant le jeu créé par Kota Nakayama (qui a travaillé avec Jordan Draper sur Tokyo Jidohanbaiki) pour ensuite vous donner mon point de vue après quelques parties.

Le matériel

A l'ouverture de la boite on trouve 7 cartes Geisha (format sleeve80 x 122 mm), 8 jetons Action dont 4 orange et 4 violets, 7 jetosn Art et 21 cartes Objet (format sleeve 65 x 90 mm)dont 2 Flûte, 2 Eventail, 2 Papier, 3 Ombrelle, 3 Luth, 4 Service à thé, 5 Fleur.

L'installation du matériel est ultra rapide et la prise en main du jeu est extrêmement facile.

Le matériel est plutôt sommaire mais les illustrations des cartes sont superbes et permettent d'apprécier tout le travail artistique de l'illustratrice maison Maisherly, qui malgré un thème plaqué nous emmène dans son univers fait ici d'art et de tradition japonaise. Hormis un changement sur la couverture de la boite de jeu pour pouvoir garder les codes de sa gamme Mini, Iello a fait le choix de conserver le matériel original de l'édition taïwanaise et c'est tant mieux.

La règle du jeu

La règle du jeu est courte et bien claire grâce aux illustrations du livret.

Après une présenattion du matériel, la règle nous aide en images pour la mise en place ultra rapide du jeu et les explications des 4 actions du jeu.

But du jeu : 2 conditions de victoire après 3 manches maximum

- un joueur possède les jetons Art de 4 Geishas ou plus

- un joueur totalise 11 points Art ou plus.

Mise en place :

- On dispose visible les 7 cartes Geisha entre les joueurs en les triant par ordre croissant.

- On pose dessus au milieu 1 jeton Art.

- On forme une pioche avec les 21 cartes objets puis on en remet une dans la boite.

- On distribue 6 cartes Objet à chaque joueur.

- Chaque joueur prend ses 4 jetons Action.

Déroulement des actions :

- le joueur actif prend une carte de la pioche

- Il active un jeton Action au choix (1 seul fois par manche) : Secret (on place une acrte face cachée qui sera retournée à la fin de la manche), Dépôt (on choisit 2 cartes face cachée sous le jeton, elles seront défaussées à la fin de la manche), Offre (on pose 3 cartes de sa main : 1 choisie et placée par son adversaire et les 2 autres placées dan son camp), Echange (on pose 4 cartes en formant 2 paires : l'adversaire en choisit une et pose les 2 cartes dans son camp, l'autre paire est jouée dans son camp).

- On retourne le jeton action utilisé.

- On vérifie le score (en révélant sa carte secrète) : pour chaque Geisha on déplace le jeton Art vers le joeur majoritaire. En cas d'égalité, le jeton Art ne bouge pas.

- On prépare une nouvelle manche si aucune des 2 conditions de victoire n'est remplie : on reprend les 21 cartes, on en met une à la défausse, on retorune tous ses jetons Action du côté actif puis on distribue 6 nouvelles cartes.

Après 3 maches si aucun joueur n'a encore rempli de condition de victoire; le gagnant sera le joueur avec le plus de points Art (sinon pas de gagnant !).

 

Les règles du jeu sont très simples et rapides à comprendre. On oublie très vite le livret de règles dès sa première partie pour se concentrer sur le choix des actions possibles qui sont beaucoup plus complexes qu'il n'y parait. Il faudra bien sûr surveiler les actions restantes de son adversaire et ne pas hésiter à bluffer un peu pour espérer la bonne carte de la pioche au bon moment. Tout sera affaire de tempo... et de chance !

 

La durée de vie

Les parties sont courtes et la mise en place est ultra rapide. Hanamikoji pourra donc sortir assez souvent de sa ludothèque surtout pour ceux qui aiment les jeux à deux qui font réfléchir et qui obligent les joueurs à faire sans cesse des choix cruciaux. 

Un jeu avec seulement 4 actions pourrait donner l'impression d'une rejouabilité à priori très limitée car d’un point de vue stratégique, et après plusieurs parties, certains joueurs "calculateurs" comprendront quelle action jouée plus ou moins dans quel ordre. Ce petit défaut sera compensé par la durée du jeu très courte (15 minutes la partie) et les superbes illustrations des cartes.

 

Conclusion

On est en présence d'un jeu dit minimaliste, avec des règles très simples et une durée de jeu très courte.  Les illustrations originales de l'illustratrice maison d'Emeror S4 Maisherly sont magnifiques et elles donnent beaucoup d'élégance au jeu même si le thème est au départ plutôt plaqué.

La compréhension des règles est instantanée et cela donne une accessibilité immédiate au jeu pour tous types de joueurs à partir de 10 ans, voire moins pour des enfants joueurs...

On remerciera Iello d'avoir eu la bonne idée de rajouter ce très bon petit jeu à deux dans ses Mini Games !

Réagir à cet article

Il y a 2 commentaires

bgarz
By cyril83 | 11 janv. 2019 09:23

Merci bruno pour cette belle presentation et ces magnifiques photos :)
Le nouveau tapis met bien en valeur le materiel :D

bgarz
By bgarz | 12 janv. 2019 07:19

Faut que je te passe le jeu pour quelques beaux affrontements avec Madame !!!