Isla Dorada : le jedistest

Pourquoi croit-on toujours que se retrouver sur une île déserte est forcément paradisiaque ?

Et puis, vaut-il mieux y être seul, libre de ses choix mais une proie plus facile pour tous les prédateurs que peut cacher cette jungle mystérieuse ?

Quoi que, quand on est plusieurs, il faut savoir cohabiter, en commençant par se mettre d'accord sur le chemin à prendre pour avancer.

Alors imaginez qu'en plus, dans le groupe cosmopolite que vous formez avec vos compères se cachent des chercheurs de trésors échoués, certes, mais sur la bonne île. On va vite en oublier l'essentiel et ne penser qu'aux trésors...

Je sens que tout ça va être bien mouvementé...

Avis de la rédaction

avatar
C'est certain, Isla Dorada ne laissera pas indifférent et ses petites subtilités demanderont une petite attention pour être remarquées. Tant mieux, cela permettra de ne pas se focaliser sur cette première impression de chaos général. Car si le jeu l'est assurément, la chose est plus relative qu'il n'y parait au premier abord. Un bon jeu joliment habillé, Isla Dorada mérite à mes yeux de figurer sur le podium des jeux familiaux où la beauté du matériel côtoie une interaction permettant tout autant d'apporter le fun et la tension qui naissent du hasard proposé que ces vilains coups et ces retournements que l'on peut jouer pour faire réveiller la tablée. Bref, il trône pour ma part aux côtés de deux autres jeux rassemblant ces mêmes critères : Jamaïca et Tobago (tient, des îles et des trésors là aussi : la boucle est bouclée).
avatar
Comme tout bon chercheur de trésors ludiques, j'attendais ce nouveau Faidutti. Je me souviens de parties endiablées de Citadelles, et j'avais envie de retrouver ce mélange de bluff et de stratégie. D'autant que le jeu est superbe, et c'est toujours plaisant de sortir un beau jeu. Malheureusement, je n'ai pas su trouver le coffre au milieu de cette île, je me suis senti frustré de ne pas être maître de mes mouvements, j'ai eu l'impression d'être baladé sans jamais pouvoir arriver où je voulais. Car aller dans la bonne direction ne suffit pas, gagner une enchère ne sert à rien si on perd la suivante. Du coup, on est forcé de suivre le groupe sans réel intérêt, sans but, jusqu'à passer à côté de lieux qui proposent des "points" faciles. Là on gagne l'enchère, on récupère quelques petites reliques et on attend la suite du voyage pour qu'à la fin de la partie, le plus chanceux arbore finalement ses trésors, mais c'est aussi ça la vie d'un explorateur, on ne connait que ceux qui sont revenus victorieux de leurs explorations. Bref, j'ai fait une jolie balade, mais je n'ai pas trouvé de trésor, j'attendais un jeu tactique, ou stratégique avec une dose de bluff, mais le chaos ambiant annihilait la moindre idée stratégique qui aurait pu germer dans mon esprit. Isla Dorada est un jeu magnifique mais il n'est pas fait pour moi, ça intéressera sûrement des joueurs néophytes et ça réunira facilement toute la famille autour de la table, mais je cherche quelque chose de plus grand, je retourne dans mes cartes, chercher les mystérieuses cités d'or dont j'entendais parler pendant mon enfance.
Réagir à cet article

Il n'y a aucun commentaire