Ludocom, un éditeur militan...

On vous avait déjà mentionné que l'éditeur Ludocom reversait une partie des gains des ventes de son jeu Le roi du bio (dont vous pouvez lire notre Jedistest) à une association, que le jeu était on ne peut plus écolo et que lui et Arriala (dont vous pouvez également lire le Jedistest) mettaient en avant dans leur livret de règles ce que le jeu présentait thématiquement parlant (le bio et le département du 82).

Pour autant, le livret de règles du dernier né de l'éditeur, Baby Boom, ne met pas en avant La Corse ou tout autre lieu pouvant avoir un lien avec sa thématique.

Mais Ludocom ne continue pas moins de suivre sa ligne de conduite et nous propose maintenant les règles en Occitan de Arriala (il vous propose aussi ce lien pour en apprendre un peu sur ce joli idiome).

Si vous parlez cette langue ou si vous êtes de la région ou encore si vous êtes simplement curieux, à vous d'aller lire ça et de l'imaginer chantée (enfin, lue) par un autochtone.

Et si vous trouvez ça beau, ne vous reste plus qu'à trouver des CD pour en écouter la mélodie. Moi par exemple, j'aime beaucoup les (trop rares) chansons faites en occitan par le groupe Massilia Sound System...

Avis de la rédaction

avatar
Arriala a tout d'un grand! Ses parties sont rapides et pourtant bien tactiques. Elles proposent une interaction forte qui ne nuit pas au jeu (aucune impression de chaos). De la majorité, des points d'actions, de petites combos, des coups bas : ce jeu va nous en mettre plein les mirettes. Les graphismes sont d'une rare beauté et le style proposé n'a aucune pareille à ma connaissance dans le domaine des jeux de société. Ça lui donne un style personnel très fort, déjà que le thème du jeu est bien retranscrit. Du vrai travail de fourmi. Et une fourmi, question travail, généralement, on a du mal à trouver mieux...
avatar
Une petite perle ludique est une fois de plus sortie d'un concours de création de jeux de société. Arriala est un jeu familial qui propose des choix tactiques dans des parties assez rapides (environ 30 minutes). Bluff et coups bas seront de rigueur, pour qui veut avoir son nom gravé sur l'édifice. On s'en donne à coeur joie dans son rôle d'entrepreneur du bâtiment, cacher sa stratégie est indispensable pour gagner, mais encore faut-il avoir les bonnes cartes en main !
Réagir à cet article

Il y a 2 commentaires

jedisjeux
By limp | 15 mai 2011 14:22

Les règles occitanes sont disponibles ici

jedisjeux
By Le Zeptien | 15 mai 2011 18:24

Aaaah...."volem viure al païs"... ;)