Mauna Kea : une boite volcanique !

La terre tremble, l’air se réchauffe et quelques braises commencent à illuminer le ciel, il n’y a plus aucun doute il s’agit d’une éruption volcanique ! Vous, pauvres explorateurs, vous devez prendre vos jambes à vos cous, en n’oubliant pas de récupérer au passage les divers artefacts présents sur l’île. Voici l’ambiance générale de Mauna Kea, un territoire dangereux où les coulées de lave vont se frayer un chemin à travers la jungle, vous menant au passage la vie dure.

Il s’agit d’un jeu de Touko Tahkokallio édité chez Huch and friends, pour 2 à 4 joueurs à partir de 8 ans, pour des parties durant 30 à 45 minutes.

La boite

La boite

La boite est assez imposante, mais reste dans les canons habituels, similaires aux boites d'Andor, ou des Aventuriers du rail, sur le dessus une illustration assez Indiana Jones nous plonge dans l'ambiance.

Sur les pourtours on retrouve les informations habituelles, et en dessous un visuel d'une partie en cours avec un texte d'introduction en plusieurs langues.

Le plateau

Le plateau

Allez hop on ouvre la boite ! Ça coulisse lentement et en dessous du plateau on peut découvrir un matériel assez conséquent avec beaucoup de tuiles à dépuncher, accompagnées d'un sachet en tuile pour les ranger.

Des cartes sous blister pointent le bout de leur nez, ainsi que des meeples de couleurs et des cubes blancs, gris et un seul noir. C'est simple, direct, pas de fioriture et justifie la taille de la boite. Ces cubes représentent des artefacts, les blanc valent le moins de points, les gris un peu plus et le noir unique encore plus.

Les joueurs vont partir des quatre cases vertes qui se trouvent au centre du plateau, juste à côté du volcan (vous allez avoir chaud aux fesses), puis à leur tour de jeu les joueurs vont poser l'ensemble de leurs tuiles dans le but de récupérer les artefacts (poser sur les tuiles symbolisées par un petit cercle, comme on le voit sur la photo) et les amener aux barques qui se trouvent aux bords du plateau.

Mais attention toutes les barques n'ont pas les même capacités. Chaque tuile est donc découpée en quatre zone, qui peut être la jungle, un lac ou la montagne qui n'est pas franchissable (en tout cas pas dans la version de base).

Le livret de règles

Le livret de règles

Le livret de règles est en plusieurs langues, dont l'allemand, l'anglais, le néerlandais et le français. Le livret est épais du coup, mais la lecture est assez aisée avec des règles simples, clairement expliquées et illustrées.

Un début de partie

Un début de partie

Le plateau se plie en 4 pour nous (je sais c'est nul comme jeu de mot), et laisse apparaitre une île avec un volcan en son centre une fois déplié. Là encore tout est clair et ne fait pas dans l'extravagant.

Dans la partie "tuile" on en retrouve 94, certaines ayant un dessin au dos, ce sont celles qui seront disposées obligatoirement en début de partie sur les symboles qui se trouvent sur le plateau. De l'autre côté figurent les décors : jungle, lac, montagne et les très dangereuses tuiles "coulée de lave" avec leurs flèches (qui existent en 4 styles différents pour indiquer la direction des coulées). Chaque tuile (en dehors des coulées) est découpée en 4 zones, en leur centre on retrouve des symboles « pas » qui serviront aux déplacements.

Sur la photo vous pouvez voir la configuration de base, avec les tuiles posées obligatoirement, car celle ci accueillent obligatoirement les artefacts. Attention vous serez un peu à l'étroit au début.

Les bateaux salvateurs

Les bateaux salvateurs

Autres pièces à disposer sur le plateau : les petits bateaux qui accueilleront les explorateurs et les artefacts qu'ils auront réussi à récupérer. Attention chaque bateau ne dispose pas des mêmes capacités d'embarquements, ça serait trop simple !

Les pions

Les pions

Pour les pions, on reste sur du classique avec des meeples pour les explorateurs et des cubes d'assez grandes tailles pour les artefacts, dommage qu'il ne s'agit pas d'artefacts plus représentatifs. Mais cela reste très agréable.

Les cartes

Les cartes

Derniers éléments de la boite : les cartes de bonnes factures, qui servent pour les parties plus poussées, une fois les règles de base acquises (et qui sont joliment illustrées).

Bien entendu tout ceci apporte beaucoup plus de stratégies au jeu.

Les pions et les tuiles

Les pions et les tuiles

Nous sommes donc devant du matériel très fonctionnel, sans fioriture, où le point primordial a été la lisibilité, ce qui est très bien, mais cela reste assez classique du coup. Ce n'est pas un reproche, car tout est question de goûts et cela ne nuit en aucun cas à l'expérience de jeu. Dans tous les cas il s'agit d'une très bonne édition qui se manipule avec grand plaisir. Bravo !

Le but étant de progresser dans cette jungle et de fuir les coulées de lave, la pose des tuiles se fait sans problème, de même pour le déplacement des meeples sur le plateau.

Les règles sont vite apprises et ne sont pas ambiguës, les parties sont assez tactiques et surtout très intenses, les tuiles lave pouvant sortir en masse. Mauna Kea s'avère plus tactique et stratégique que The Island même si les deux jeux utilisent le même thème. Une jolie découverte qui vient agrandir la famille des jeux d'exploration.

game-6589

Mauna Kea est un jeu assez tactique où le hasard de la pioche des tuiles vient chambouler l'ensemble du jeu, car un tour de jeu d'un joueur peut très bien se solder par l'avancée exponentielle de la lave à travers la jungle. Il faut savoir qu'à son tour de jeu un joueur doit obligatoirement jouer l'ensemble de ses tuiles jungles, avant d'en repiocher des nouvelles et donc risquer de sortir des tuiles laves. Tout peut donc aller très vite et devenir critique. Il y a donc du stress et de la réflexion pour des parties au final assez rapides.

L'ensemble est cohérent et fait de Mauna Kea un jeu très agréable.

Réagir à cet article

Il y a 1 commentaire

jedisjeux
By eolean | 19 févr. 2014 14:18

Je l'ai essayé il n'y a pas longtemps. Il est sympa et assez gentil. J'ai beaucoup aimé le début avec la tension apporté par le volcan. Par contre je regrette qu'il n'y ait que 6 tuiles volcans par type de voie. Une fois qu'on le sait, la tension disparait et le jeu est moins intéressant selon moi...