Quebec, ça se trouve à Cannes, si si...

Le Scorpion masqué annonce la parution de Québec, initialement annoncé chez Filosofia. Ce jeu de stratégie créé par l'historien Pierre Poissant-Marquis et par Philippe Beaudoin a beaucoup évolué depuis, les auteurs et Le Scorpion masqué ayant bien travaillé ensemble.

Ainsi, ils vont vous faire endosser le rôle de familles bourgeoises qui cherchent à laisser leur marque dans l'histoire en participant à la construction de la ville, tout au long de ses quatre siècles.

Québec est un jeu à l'image de son peuple : de fortes racines européennes avec une personnalité américaine. Il propose des mécanismes de type européen, mais avec une très forte interaction entre les joueurs et une thématique bien présente, tout comme dans les œuvres américaines. C'est la première fois qu'un tel jeu est entièrement développé au Québec. Une partie (2 à 5 joueurs) dure entre 60 et 90 minutes.

Les joueurs cherchent à acquérir du prestige en complétant 44 bâtiments historiques de la ville de Québec, dont la Batterie Royale, le Parlement, la Basilique Notre-Dame et, bien entendu, le célèbre Château Frontenac.

Les joueurs désirent également être reconnus dans les différentes zones d'influence : religion, politique, économie, culture, sans oublier l'édification de la Citadelle.

Québec introduit l'ingénieux mécanisme de la CASCADE; à la fin de chaque siècle, un joueur majoritaire dans une zone d'influence verra la moitié de ses ouvriers « cascader » vers la zone suivante, lui permettant ainsi de marquer plus de points et, peut-être de ravir d'autres majorités.

Le jeu se déroule sur une période de quatre siècles.

Chaque joueur joue en moyenne 5 à 7 tours par siècle.

A chaque tour, les joueurs choisissent une de ces actions:

1. Démarrer un nouvelle construction avec son architecte

2. Compléter une partie de sa construction en cours

3. Envoyer un travailleur dans une zone d'influence

4. Prendre une carte leader

Les magnifiques illustrations ont été réalisées par Mariusz Gandzel (Le visuel pour la couverture n'est pas définitif, mais ça devrait ressembler à ce que nous vous montrons), qui a déjà sévi sur Stronghold, 51° état (son Jedistest ici) et Basilica.

Le public sera invité à tester le prototype lors des soirées « off » du festival de Cannes.

En 2007, Québec a remporté le Plateau d'or et a été finaliste à Boulogne-Billancourt (deux concours de création).

Date de sortie prévue : Essen 2011

Avis de la rédaction

avatar
J'avoue que Québec ne m'avait pas tenté à l'origine. Mais ! Avec les bons échos que j'en ai eu, j'ai été très agréablement surpris par sa simplicité et sa richesse. Deux des piliers pour moi qui font de bons jeux, des grands jeux ! Québec offre en deux heures, un développement stratégique de fond couplé à une tactique de placement par phase de façon fort habile. Quel de plaisir de jouer ! On sent que le jeu a été testé et retesté, car chaque action semble bonne à certains moments sans tuer le jeu ! Il faut élaborer une bonne stratégie adaptative pour espérer vaincre ! Par ailleurs il y a des moyens de pouiller, mais ils n'anéantissent jamais un joueur, mais le désavantagent juste. J'apprécie cela dans un jeu où, somme toute, la tchatche compte pas mal pour vendre son emplacement ! Encore un bon point : les parties se terminent souvent avec des disparités de scores fortes (de l'ordre de 10 points entre chaque joueur pour des scores avoisinant les 100-150 points), ce qui donne à réfléchir sur la façon dont on a joué la partie pour y revenir riche de cette expérience, et retenter sa chance ! Allez encore un point amusant : le nombre de points sur la piste de score qui va jusqu'à 100 est pour une fois peu usurpé car c'est autour de ce genre de score que la partie se termine !
Réagir à cet article

Il y a 1 commentaire

jedisjeux
By limp | 19 févr. 2011 16:53

La fiche du jeu a été actualisée...