Supermeeple, l'éditeur hyperactif

 

 

Supermeeple est une jeune société d'édition créée il y a maintenant 5 ans.

Ils ont ouvert le crénau de la réédition de luxe des anciens succès avec Mexica puis Tikal. Deux énormes succès du duo Kramer Kiesling qui ne cessent de nous étonner par leur talent de création. Je dois avouer que, bien que charmé par l'idée de ressortir ces jeux du placard, je ne croyais que moyennement à l'entreprise. Ressortir des jeux qui étaient déjà très beau, avec une augmentation du prix de 20%, était un pari audacieux. Une fois le produit fini, j'ai du résister à l'envie de m'acheter mes propres exemplaires (et pour Tikal, je résiste toujours quand je le vois en vente :)).

 

Par transparence, je tiens à dire tout abord que j'ai un lien d'amitié depuis 15 ans avec un des membres de l'équipe Supermeeple, mais je n'ai aucun intérêt personnel avec cette société, et ce n'est pas ce qui me motive à écrire cet article.

 

L'année 2017

Fort du succès de la réédition de Mexica, et de Tikal, Supermeeple continue doucement avec ses nouvelles sorties.

On peut maintenant voir une version luxueuse d'Amun-Re (2003) de Reiner Knizia  et une rethématisation de Lousi XIV (2005) de Rudiger Dorn sous le nom de Mafiozoo.
Bien que les modifications de règles soient très intéressantes, cette dernière n'a pas très bien fonctionnée, mais on ne peut pas gagner à tout les coup.

On voit apparaitre une nouveauté dans le catalogue de l'éditeur, c'est la sortie d'une réadaptation d'un jeu. Le traitement accordé  à Amun-Re ayant bien plu à Reiner Knizia, celui-ci décide de réadapter le jeu au format cartes pour sortir Amun-Re Cartes. Ce n'est pas tout à fait une nouveauté, mais c'est un grand changement de stratégie pour Supermeeple qui compte finalement assez peu de jeu à son effectif, mais que des grands !

Suite en 2018

2018 continue un peu comme l'année précédente.

Supermeeple réédite encore de nouveau jeux, Attika (2003) devient US Telegraph, Java (2000 et le troisième de la trilogie du masque) devient Cuzco. Toujours de grands jeux qui restent dans la mémoire des joueurs du début de l'âge d'or du jeu de société moderne , mais méconnus de ceux qui rattrapent le wagon actuellement.

Une autre nouveauté dans le catalogue, c'est l'apparition des jeux de la gamme Deckscape de l'éditeur italien DV Giochi. Il s'agit de jeux escape game de poche type Unlock mais sans appli. Une seule aventure par boite aux alentours des 10€. ces jeux ont l'avantage d'être trouvable, non seulement dans les boutiques de jeux de société, mais aussi dans les librairies. A ce prix là, on n'est plus dans le coeur de métier de Supermeeple, les jeux sont plus ordinaires. Perso, j'aime bien, même si je trouve que la qualité est inégale (certains jeux sont excellents comme à l'épreuve du temps, alors que le destin de Londres m'a moins emballé, peut être est-ce du à mon état d'esprit et au groupe autours de moi ceci dit, mais c'est impossible de réessayer).

l'explosion 2019

Je vais découper et détailler un peu plus les jeux pour cette année 2019 car on a eu droit à un grand nombre de nouveautés et c'est assez énorme.

Vu la taille de la société, je ne sais pas comment ils font pour gérer tout ça sachant qu'ils ont un métier à côté pour certains, mais la qualité reste toujours au rendez-vous.

En 2019 j'ai en effet pu jouer à 7 nouveautés et une seule réédition de luxe !

 

Fuji

Je commence par Fuji de l'auteur du moment Wolfgang Warsch qui est un jeu coopératif.

Je ne suis pas un grand fan des coop en général. Il existe cependant une petite partie d'entre eux que je rejoue avec plaisir et Fuji en fait partie. Nous jouons un groupe d'aventuriers qui explore le célère mont Fuji  lorsqu'une éruption intervient. Il faut alors revenir le plus vite possible au village où nous serons protégés.

Comme dans tous les coop, après les actions des joueurs, il y a une sorte d'IA qui intervient pour les contrer. Ici, tout est assez mécanique, on sait ce qui va se passer, du moins comment cela va se passer. Le hasard ne vient pas de l'IA mais des possibilités de déplacements des joueurs. En effet, avant de se déplacer on lance nos dés et on décide de notre destination. On révèle ensuite chacun nos dés et c'est avec les combinaisons de nos dés et de ceux des partenaires qu'on va pouvoir valider notre déplacement.

Ce jeu demande pas mal de discussion dans la phase de choix de destination, avec des contraintes sur ce qu'on peut dire ou faire de nos dés. 

Je ne pense pas en faire des dizaines, mais pour ceux qui aiment le coop, je pense que c'est un très bon choix.

Mississippi Queen

Mississippi Queen est la réédition de luxe de l'année. Il s'agit d'un jeu de 1997 détenteur du fameux Spiel Des Jahres (de l'époque où on avait des gros jeux !). 
Ce jeu n'a absolument pas vieilli, le look  a été très peu retravaillé, ils se sont surtout contentés d'améliorer la qualité de celui-ci. Côté règles, il y a eu quelques ajouts, et des extensions qui étaient introuvables car mal distribuées à l'époque.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce bijou, il s'agit d'une course de bateaux à aubes, où le contact avec les autres bâteaux est tout à fait permis. Il faut gérer son stock de charbon, sa vitesse car les bateaux à aubes, c'est un peu des savonnettes de quelques tonnes. C'est le jeu préféré de mes enfants depuis sa sortie. Les règles sont simples, ça se frite un peu et ça ne dure qu'une heure par partie (parfait pour des enfants de 10-15 ans quoi).

Couleur de Paris

Couleur de Paris est un jeu où on incarne un des peintres du XIXieme, il faut récupérer des pigments, faire ses mélanges et les peindre.

Il s'agit d'un jeu de pose d'ouvriers qui peut paraître assez classique mais qui a une petite nouveauté, à savoir qu'on laisse un des ouvriers sur une des actions pour le tour prochain. Il y a un système de roue pour changer la place des actions. On se retrouve parfois à se placer sur une action qui ne nous intéresse pas pour bénéficier de l'action qu'offrira cette case au tournprochain, car comme dans tout bon jeu de pose d'ouvriers, une action occupée n'est pas disponible pour les autres joueurs.

Ce jeu, assez léger et simple de règle se révèle retors dans sa façon de jouer. Il faut toujours lire le jeu des adversaires pour espérer faire ce qu'on veut, et évidemment, avoir plusieurs plans. C'est une des perles ludiques de l'année 2019 dont je reparlerai peut être plus en détail quand il aura eu ses prix !

Une chose à préciser, c'est que c'est le premier jeu purement supermeeple. En effet, ils avaient bien sorti Amun-re cartes, mais il ne s'agissait pas vraiment d'une nouveauté, mais plus d'une adaptation. Ici, tout est nouveau, l'auteur (Nicola de  Oliveira) signe son premier jeu, la mécanique est nouvelle.

La quête du bonheur

La quête du bonheur est une traduction de The Pursuit of Happiness (2015)..

Il s'agit d'un jeu d'optimisation qui simule la vie du personnage qu'incarne le joueur. Il faudra trouver un job, éventuellement former un couple, gérer son stress qui réduit l'espérance de vie...

Le jeu a des concepts très intéressants mais je n'ai pas vraiment accroché avec celui ci. Il semble bien fonctionner avec d'autres personnes, mais de mon côté  je n'ai pas eu envie de réessayer. 

Dice Hospital

Encore une nouveauté dans la stratégie Supermeeple, c'est d'être partenaire pour la traduction de jeux Kickstarter. L'éditeur s'occupe de la localisation du matériel et de trouver un distributeur pour le marché francophone, l'éditeur original s'occupe quant à lui de la production. C'est un schéma assez classique au final, il s'agit là d'une nouvelle corde à l'arc des Supermeeples.

Dice Hospital est un jeu de développement, comme son nom l'indique d'un hopital. Il faudra embaucher des médecins, créer des salles de soin afin de soigner des patients qui arrivent par ambulance.

C'est un autre jeu que j'ai trouvé assez moyen, pas désagrable à jouer, mais trop hasardeux pour moi. Si le hasard ne vous dérange pas dans ce type de jeu il y aura moyen de vous amuser.

Tajuto

Depuis l'édition d'Amun-Re, il semble que Supermeeple soit un des partenaires de Reiner Knizia. Tajuto est une nouveauté, magnifiquement éditée, où on incarne des moines bouddhistes cherchant à atteindre l'illumination. Il faudra construire des pagodes, faire des offrandes et plein d'autres trucs pour faire progresser notre spiritualité.

Le jeu porte la marque de Knizia, à savoir un jeu assez mécanique au thème plaqué mais toujours très intéressant.

Glen More II

Glen More est un de mes jeux préférés, il s'agit d'un jeu de pose de tuiles sur le thème de l'Écosse. Ici, ce n'est pas une édition de luxe comme Tikal ou Mexica, mais une localisation d'un jeu Kickstarter. En fait, en voyant le succès de Supermeeple, d'autres ont décidé de passer par kickstarter pour refaire des vieux jeux ou les corriger (Glen More mais aussi Age of Steam et peut être Heroquest... un jour).

Ce jeu de 2010, bien que très bien, comportait cependant quelques défauts. Editorialement, ce n'était pas fabuleux. On avait des tuiles avec des dessins vraiment jolis mais gachées par un cadre et des icônes qui cachaient les illustrations. Ces fameuses icônes étaient ridiculement petites et assez peu explicites. Les pions marrons représentaient des vaches et pas du bois qui lui étaient vert. De plus, le thème pouvait paraitre assez plaqué du fait de l'apparence abstraite des tuiles.
Côté règles, il y avait quelques petits trucs difficiles à expliquer comme les bonhommes envoyés au parlement et une fin de partie qui pouvait sembler abrupte car difficile à comprendre. Des défauts qu'on acceptait néanmoins car le jeu de 2010 de Matthias Cramer était au final assez génial tout en se disant dans un petit coin de sa tête qu'une belle édition de ce jeu ne serait pas du luxe.

Tous ça est corrigé dans Glen More 2. On n'a plus tout à fait le même jeu, on a gardé le thème, on a changé les tuiles et les pions . Les règles restent les mêmes à quelques détails près : il n'y a plus d'histoire de bonhommes qu'on envoit au parlement, on va les chercher comme les tuiles normales. Maintenant, on peut donner un nom à nos émissaires. Rien que ça permet de se plonger dans l'histoire de Robert le Bruce et William Wallace.
Les illustrations sont cette fois-ci plus lisibles, bien que légèrement plus sombres que l'édition originale.

Cette édition est issue d'une campagne Kickstarter, elle est donc composée de plein de modules que je n'ai pas encore essayés à l'heure où j'écris ces lignes. A la lecture des règles, certaines ont l'air anecdotique, mais d'autres sont remplies de promesses. On peut faire une course de bâteau, faire vieillir du whisky ou servir du hagis (il y en a pour tous les goûts).

Pour ceux qui ont déjà le jeu, je ne suis pas certain que ce nouvel à chat soit indispensable (le jeu est un peu cher), sauf pour les plus grands fans, mais pour ceux qui ne le connaissent pas, Glen More II est un jeu exceptionnel.

Et la suite

Supermeeple ne va pas s'arrêter là, ils vont certainement ralentir par rapport à 2019 car il faut réussir à tenir la longueur, mais on sait déjà qu'ils préparent la traduction de Maracaibo, le nouvel Alexander Pfister qui a déjà fait couler beaucoup d'encre à Essen cette année. Ce sera le plus gros jeu de la gamme, un cran au dessus de Cuzco. Des Deckscape sont à venir, car ils en sortent plusieurs par an avec leur partenaire Giochi, et d'autres projets que ce soit réédition, localisation de kickstarter ou nouveau jeu (ils ont plein de protos plus ou moins avancés). 

Supermeeple est devenu, du moins pour moi, un des éditeurs majeurs de cette fin de décénie, ils pratiquent certe des tarifs un peu au dessus des éditeurs traditionnels mais avec une qualité éditoriale irreprochable. Quand on voit le logo de la marque sur une boite, on sait que le matos va claquer, que ça va impressioner les joueurs et que la qualité ludique sera au rendez vous. 

Si je devais conseiller 3 jeux de l'éditeur, je nommerai Couleur de Paris, Cuzco, Tikal et Mississippi Quen. Mais j'insisterai pour en ajouter un cinquième avec Glen More 2 et Maracaibo (oui, je ne sais pas compter !!!).

Réagir à cet article

Il n'y a aucun commentaire

Blue
By Blue | 27 déc. 2019 09:54

Je n'ai parlé que de marracaibo en 2020 car c'est celui que j'attend le plus, mais les 3 compères de supermeeple ont l'intention de dépasser 2019 en nombre de sortie et de passer à 15 titres de plus.

voici une petite liste donnée par Charles Amir :

  • Pour une poignée de meeples (A fistful of meeples) > petit jeu mais avec une super mécanique d’awalé
  • The Artemis Project > jeu de placement de dés très exigeant et tendu
  • Endeavor Age of Sail et Age of Expansion > pour moi, perso, l’un des meilleurs jeux , cette édition est une perfection
  • Genesia > notre prochaine grosse sortie prévue pour Cannes
  • Glory : a game of knights > le jeu est sorti en KS, un jeu de combat de chevaliers
  • Merchants Cove > comment dire … peut-être le plus gros jeu de 2020 
    un jeu totalement asymétrique, absolument incroyable
  • Rome and Roll > un roll & write pour gamers ! et par D. Turczi, rien que ça, l’auteur entre autres de Anachrony
  • Coloma > jeu qui se joue jusqu’à 6 joueurs dans le far west avec mécanique de planification des actions en simultané
  • Sans compter 2 Deckscape et sans doute 2 Decktective
  • Et encore quelques autres

Encore une selection très hetéroclite avec du gros jeu comme je les aime (Merchant Love, ça fait rêver, et endeavor fait regretter d'être rester sur la vieille version ystari ^^) et du jeu plus famillial comme a fistfull of meeple ou Rome and Roll. Faute de concourir pour le spiel (encore quele kennerspiel est possible avec couleurs de paris, mais pas sortie à la bonne époque), ils se placent bien sur le diamant d'or (déjà deux titres en lice cette année dont le grand favori). 
 

J'essaye toujours de faire du lobying sur le trop rare Mull+Money, qui mérite une belle édition (ça va encore faire un doublon dans ma ludo si ça sort :)).

 

 

 

Blue
By cyril83 | 27 déc. 2019 21:12

merci Blue pour ce bel article : j'ai deja rajouté un ou 2 jeux que j'avais loupé et qui me disent bien :D

Blue
By 6gale | 28 déc. 2019 10:51

Bonjour,

Manque l'excellent Crystal Palace :).

Blue
By Blue | 28 déc. 2019 20:58

Je n'y ai pas joué, difficile d'en parler, mais si tu as un avis sur crystal palace, je suis preneur ;)

Blue
By 6gale | 30 déc. 2019 12:57

Je profite de ce post pour donner mon avis sur Crystal palace (la fiche du jeu n'est pas disponible). C'est un jeu expert (mais pas si compliqué que ça) de pose d'ouvriers. Ceux-ci sont représentés par des dés. Le truc sympathique, est que l'on choisi la valeur de ses dés. Plus la valeur est haute, plus l'ouvrier est puissant mais il coûte cher (la gestion de l'argent dans ce jeu, est très tendue). Le jeu propose une forte intéraction entre les joueurs et je vous propose d'y jouer à 3 de préférence :). Un excéllent jeu séléctionné pour le diamant d'or.

Blue
By cyril83 | 30 déc. 2019 14:12

merci pour ton avis je viens de creer la fiche : https://jedisjeux.net/jeu-de-societe/crystal-palace

hesites pas a y mettre ton avis et/ou tes parties.

N'hesites pas à demander la creation d'une fiche :)