Caylus

5 juil. 2015 | par Le Zeptien

Spécifications de la partie


Nombre de joueurs
0
Date
5 juil. 2015

Spécifications du jeu


Nombre de joueurs
2 à 5 joueurs
Âge
à partir de 12 ans
Durée
120 minutes
Mécanismes
Combinaisons, Programmation, Pose d'ouvriers
Thèmes
Ville, Médiéval
Date de sortie
août 2011
Auteur(s)
William Attia
Illustrateur(s)
Arnaud Demaegd
Editeur(s)
Ystari Games

Photos

Réagir à cette partie de jeu

Il y a 2 commentaires

Le Zeptien
By Le Zeptien | 5 juil. 2015 13:02

Deux nouvelles parties de Caylus hier soir, config 3 cette fois. Suite à une première partie à suspense, nous avons eu envie de remettre ça… ce qui nous conduisit à jouer jusqu’à 2h du mat’, mais bon, Caylus, un samedi soir, avec en plus une bouteille de Jenlain, c'est permis...

Deux parties différentes dans leur déroulé respectif. En ce qui me concerne, je vais développer principalement la ligne des points dans la première et me lancer sur le château, négligeant un peu les bâtiments. Dans la seconde, je vais développer surtout la ligne des bâtiments si bien que de nombreuses constructions à ma couleur vont apparaitre sur la route de Caylus. Globalement, dans les deux parties, je vais jouer souvent tendu question deniers, si bien qu’à certains tours je vais poser 2 ou 3 ouvriers, quand mes adversaires en posaient 4, 5.. voir 6.

Nous avons marqué beaucoup de points dans la première partie, beaucoup moins dans la seconde : La vitesse de progression du prévôt y est sans doute pour quelque chose. Je remporte la première partie après une dure course-poursuite avec monsieur Marco : quand je marquais 4 ou 5 points grâce à la faveur du roi, il en marquait 5 ou 9 avec le Joailler. Cette belle mécanique de l'or va finir par s'enrayer et je vais parvenir à me détacher grâce aux faveurs et les lots au château, Monsieur Cormyr, un peu « out » dans cette partie, regardait les choses de loin.

Dans la partie suivante, on semblait s’orienter vers un duel identique à la partie précédente mais je vais connaître un sévère coup d’arrêt suite à quelques imprudences par rapport au prévôt. En installant la Cathédrale, monsieur Cormyr marqua 25 points qui lui permirent de me passer devant sans toutefois rattraper monsieur marco qui gagne donc la seconde session « caylusienne ».

Dix après sa sortie, et avec quand même quelques parties au compteur, on a constaté une nouvelle fois la richesse de ce jeu qui aura véritablement lancé la mode des jeux à « poses d’ouvriers ». Toutefois, comme me le disait un dealer ludique de par chez nous, la demande pour Caylus n’est plus ce qu’elle fut à une certaine époque : Si il a pris l’habitude d’en recommander toujours quelques boites, elles mettent plus de temps à partir maintenant. Cela dit, à part Agricola, je ne vois pas très bien quel jeu à poses d’ouvriers à eu autant d’impact que Caylus. Des suggestions ?

Les scores de la première partie :

Le Zeptien : 125

Monsieur Marco : 110

Monsieur Cormyr : 102

Les scores de la seconde partie :

Monsieur Marco : 89

Monsieur Cormyr : 80

Le Zeptien : 69

Le Zeptien
By joueurkiller | 5 juil. 2015 23:33

Caylus j'y ai joué une seule fois et j'ai pas accroché du tout, j'ai pas du tout comprendre ?, bref bravo monsieur le Leptien pour votre première partir et maintenant je veux parler à monsieur comyr, puisque monsieur le leptien est soit disant un fantome, un etre viruel, prennez un appareil photo virtuel et a votre prochaine partie ensemble une petite photo de cet etre magique me ferait EXTREMEMENT plaisir, en effet connaitre la personne qui depuis plusieurs mois vous fait rire et chaque description de partie apporte sa touche personnel unique, et mais si je commence à etre un LOURD et bien je m'en fou je veux connaitre mon héro ludique BOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOUUU !!!!!!