Stephenson's Rocket

7 /10 (2 notes)
Votre note

Votre avis Enregistrer une partie

Description

Stephenson's Rocket retrace les balbutiements du train en Angleterre.

Sur la carte existent 3 types de villes:

- Les villes de départ des différents compagnies ferroviaires

- Les villes industrielles contenant 3 jetons de produit manufacturés

- Les villes étapes

A son tour de jeu on peut faire 2 actions:

- Investir dans une compagnie ferroviaire. Dans ce jeu, les joueurs ne possédent pas chacun une compagnie mais ce sont des investisseurs. Investir dans une compagnie se traduit par l'agrandissement de la ligne ferroviaire et la pioche d'une action de cette ligne. Si à la suite d'un agrandissement deux lignes viennent à se toucher alors dans ce cas là, on à une fusion des deux compagnies. Et ce n'est pas la plus grosse qui mange la plus petite, mais c'est celle qui se 'connecte' à l'autre qui se fait absorber.

- Soit poser ou déplacer une gare. Mais attention on n'a pas le droit de poser une gare sur une ligne ferroviaire. Il faut poser sa gare sur un terrain vierge et se débrouiller pour que la ligne passe par la gare.

- Soit piocher un jeton manufacture dans une des villes (mais si a la fin du jeu, cette ville n'est reliée par aucune ligne alors le jeton est défaussé).

Quand un joueur agrandit une ligne, un adversaire peut proposer un veto. Dans ce cas le joueur qui propose le plus d'actions de cette compagnie peut décider de quelle façon va être agrandie la ligne.

Rédigé par : Finkel

Spécifications


Nombre de joueurs
2 à 4 joueurs
Âge
à partir de 12 ans
Durée
60 minutes
Mécanismes
Placement, Majorité
Thèmes
Transport ferrovière, Bourse & finances
Date de sortie
1 janv. 1999
Auteur(s)
Reiner Knizia
Illustrateur(s)
Doris Matthäus
Editeur(s)
Rio Grande Games, 999 Games, Pegasus Spiele

avatar

Un réseau ferroviaire trop parfait

| 18 mai 2017 | Ryleh
Voilà un jeu typique de Reiner Knizia. Vous avez deux actions à votre tour, et cela ne sera jamais assez (frustration !!!). Vous devez tout calculer, je dis bien tout, car le dernier décompte prendra en compte tout ce que ce que vous avez fait pour avancer dans le jeu. Et il n'y a pas un brin de hasard. Tout est sous votre nez, y compris le jeu de vos adversaires, qui n'est même pas caché. Soit vous aimez (comme moi), soit vous détestez, et je peux parfaitement le comprendre, tellement chaque action entreprise doit être pesée à tête reposée pour prendre la bonne décision. Surtout vers la fin. Le thème est bien présent pour une fois : on comprend qu'on est à la naissance du réseau ferré anglais, et que tout est bon pour faire fortune. C'est d'ailleurs le but du jeu. Le plus riche gagne. C'est d'ailleurs ce qui me fait baisser ma note. L'argent n'est là que comme but final. Il est engrangé et nullement capitalisé ou utilisé. C'est un peu dommage. On devrait racheter des actions, des ressources, bref l'utiliser à bon ou mauvais escient pour infléchir le cours du jeu. Bref. J'y rejouerai avec plaisir, mais je préfèrerai d'autres jeux du docteur...
Voir plus d'avis
Voir plus d'articles
cyril83

cyril83

cyril83

1 avr. 2012

Le jeu parait assez simple, 2 actions parmi 3 à chaque tour de jeu, jusque là ca va :) Mais les décomptes de revenus peuvent arriver de différentes manières en fonction de plein de condition....


En savoir plus
Le Zeptien

Le Zeptien

Le Zeptien

22 févr. 2009

Alors, Stephenson’s Rocket ! Aaaaaah ! Un jeu que j'avais envie d’essayer depuis un moment....enfin, config 4, car j’en avais joué une partie config 2 il y a pas mal de temps.... Zhor installe le jeu sur la table, puis il explique les...


En savoir plus
Voir plus de parties de jeu Enregistrer une partie