Il y a 10 ans...CAYLUS

Il y a 10 ans (enfin, je ne sais plus quel mois c’était exactement) arrivait sur nos étals un des meilleurs jeux de pose d’ouvriers créés jusqu’à maintenant, à savoir Caylus. William Attia avait fait fort et Ystari sortait là leur deuxième grosse boîte après Ys, un jeu qui avait su se faire très honorablement remarqué.

Par la suite, Ystari a édité d’autres très bons jeux (Amyitis, Sylla, Myrmes, etc…), mais Caylus a quand même une place à part, car je doute que la société de Cyril Demaeged aurait tenue plus longtemps sans le succès de ce jeu pour joueurs confirmés. Je me souviens qu’à l’époque, Caylus était évoqué avec respect, envie… et même ceux qui débarquaient dans le monde du jeu souhaitaient « tester » (terme déplorable mais courant) ce jeu dont ils avaient inévitablement entendu parlé. Caylus leur apparaissait comme un sommet à gravir pour être considéré comme « un vrai », un dur, un tatoué du jeu. Caylus avait aussi sérieusement secoué le grand Puerto Rico de son piédestal.

Je me souviens avoir acheté ma boîte dés sa sortie (première édition donc, avec en couverture l’architecte dans une rue entre deux bâtiments qui déplie un plan devant le château). Le même jour, je fis l’acquisition de la réédition de T&E par Top Licence. Inutile de vous dire que les mois qui ont suivi ont été ludiquement intenses et excellents !

Ystari avait placé la barre très haut, au point qu’avec la sortie de Yspahan, l’éditeur avait essuyé quelques critiques car beaucoup de joueurs espéraient un jeu de la taille de Caylus. Yspahan était certes un jeu agréable, mais il était nettement plus léger et pas aussi prenant que son prédécesseur. Plus tard, les déçus ont retrouvé le sourire avec Amyitis.

Et puis Caylus a inspiré bien des auteurs qui se sont mis à faire de la pose d'ouvriers déclinée sur bien des thèmes, avec un succès parfois très... relatif.

Oui, 10 ans. Caylus est toujours là, mais beaucoup moins m’a-t-on dit… pas dans les boutiques non (il y a toujours des boites disponibles), mais dans l’esprit des joueurs. Pour moi, Caylus fait partie des jeux fondateurs de ses vingt dernières années, avec les Colons de Catane, El Grande, T&E, Puerto Rico,... Je serais quand même surpris si Ystari ne marquait pas un peu le coup…

Répondre au sujet

Il y a 2 commentaires

Le Zeptien
By soudeurbatteur | 28 juin 2015 14:47

Pour moi, Caylus fait partie des jeux fondateurs de ses vingt dernières années, avec les Colons de Catane, El Grande, T&E, Puerto Rico,... [/quote:1uq0pf7f]

Je suis complètement d'accord avec vous maître Zeptien !

[quote="Le Zeptien":1uq0pf7f]... Je serais quand même surpris si Ystari ne marquait pas un peu le coup…

- Le Zeptien

Les paris sont ouverts !

;)

Le Zeptien
By cyril83 | 1 juil. 2015 20:33

Pour moi Ystari a su justement investir sur sa renommé initiale pour nous proposer de véritables pépites ludiques.

Il y a en effet peu de déchet dans leurs jeux, même pour le ré-edition !

Myrmes, Witness et SHDC sont pour moi les exemples plutôt récents du succès continu des jeux Ystari, ils ont juste su ouvrir leur catalogue à des jeux différents pour des publics différents mais tout en gardant un qualité éditorial : moi je dis chapeau :D