Miyabi... l'élégance japonaise

Haba nous présente Miyabi dans sa gamme « soirée jeux », la dernière création ludique de l’auteur à succès Michael Kiesling.

Plus connu en tant que « deuxième K » du célèbre duo d’auteurs allemands KK (Kramer/Kiesling) avec deux distinctions au prestigieux Spiel des Jarhes : en 1999 pour Tikal et en 2000 pour Torres. Mais le monsieur sait aussi gagner des récompenses en étant seul à la création comme avec Azul, qui a remporté coup sur coup l'As d'Or et le Spiel des Jarhes la même année en 2018.

Alors si l'esprit et l'élégance des jardins japonais vous tentent, je vous propose de vous intéresser de plus près à ce Miyabi. Un jeu simple et tactique à découvrir.

Le matériel

La boite de Miyabi, dans la gamme Soirée Jeux (Karuba), est au format rectangulaire de 31x22 cm avec des illustrations de René Amthor.

A l’ouverture on trouve : 4 plateaux de jeu « jardin », 1 plateau « points », 1 fiche d’information, 24 lanternes en bois, 8 pions en bois, 6 tuiles bonus, 96 plates-bandes de jardin, 1 pion bonsaï (premier joueur), 1 marqueur « étape d’aménagement », 1 livret de règles en 2 langues et pour jouer avec les extensions : 5 cartes d’extension pour jardiniers experts, 4 marqueurs « grenouille », 16 plates-bandes zen et quelques sachets plastiques.

Les tuiles plates-bandes et le plateau « points » sont en carton très épais. Seuls les 4 plateaux de jeu « jardin » sont extrêmement fins et font un peu cheap selon les commentaires des différents joueurs autour de moi. Mais dans le cadre du jeu ce n’est pas un problème car ce plateau, certes très fin, ne sert au final que de support. Il n’y a aucune manipulation avec, on dépose juste dessus les tuiles plates-bandes qui elles sont pour le coup très épaisses.

En point plutôt positif, on notera l’effort de l’éditeur pour avoir pensé à mettre une vue d’ensemble (avec leurs nombres) de toutes les pièces plates-bandes sur l’insert au fond de la boite c’est assez pratique quand on joue. En point négatif, on regrettera que toutes les 96 pièces plates-bandes, une fois rangées, se baladent dans la boite.

La règle du jeu

But du jeu : 

Devenir le maître jardinier de la saison en créant le meilleur jardin japonais. Les joueurs devront placer astucieusement des plates-bandes sur leur plateau de jeu en respectant les règles du Miyabi (« élégance » ou « raffinement ») et en marquant le plus de points possibles.

Mise en place du jeu :

Chaque joueur prend devant lui son plateau jardin et toutes les lanternes à sa couleur, qu’il place au-dessus. En fonction du nombre de joueurs, on sort de la boite des tuiles de différentes tailles en s’aidant de la tuile informations (ex. à 3 joueurs on sortira 6 tuiles 1 case, 6 tuiles 3 cases, 3 tuiles 2 cases et 3 tuiles 3 cases en L).

Déroulement du jeu :

Pendant son tour de jeu, un joueur pose une plate-bande, place une lanterne et reçoit des points.

1/ Poser d’une plate-bande ou passer son tour

Chaque joueur choisit une tuile avec l’un des 6 symboles, qu’il pose sur son plateau, le symbole devant alors obligatoirement figurer dans la ligne correspondante. Au prochain tour, chaque joueur devra ensuite choisir une colonne non occupée par une lanterne pour pouvoir y scorer sa tuile (il sera bien entendu possible de monter en hauteur et de recouvrir d’autres symboles, si la tuile du dessus n’est pas dans le vide).

2/ Placer une lanterne

Chaque joueur pose une lanterne à sa couleur sur la case qui correspond à la colonne où le symbole figure. 

3/ Recevoir des points

Le joueur obtient ensuite des points pour la tuile posée : le nombre d’objets multiplié par le niveau auquel il l’a placé (ex. 3 pagodes au niveau 2 = 6 points). Il avance son pion sur le plateau points.

Bonus : le premier joueur qui parvient à poser une tuile au niveau 5 gagne les points bonus de l’objet (on retourne ensuite la tuile, elle ne sert plus de la partie). Il rajoute ses points en avançant immédiatement son pion sur le plateau points.

4/ Fin de l’étape d’aménagement

L’étape d’aménagement s’achève une fois que tous les joueurs ont placé des lanternes sur toutes les cases prévues ou ont passé leur tour.

On avance le marqueur « étape d’aménagement » d’une case et on recommence une nouvelle étape en remettant toutes ses lanternes dans sa réserve et en piochant de nouvelles plates-bandes (le nombre de tours, de 4 à 6) est variable selon le nombres de joueurs). Le marqueur bonsaï premier joueur passe alors au joueur suivant pour entamer une nouvelle manche.

Fin de la partie

Pour procédez au décompte final, les joueurs qui possèderont le plus grand nombre d’objets dans les différentes rangées gagnent des points pour le premier et le deuxième joueur (indiqués à gauche des lignes). En cas d’égalité pour le premier, les joueurs se partagent les points. En cas d’égalité pour le deuxième, les joueurs n’obtiennent aucun point.

Le joueur avec le plus de points à la fin de partie devient le maître jardinier de la saison et remporte la partie. En cas d’égalité, il y a plusieurs vainqueurs !


Miyabi propose des règles simples et efficaces. Le jeu se prend facilement en main et s’explique rapidement en jouant, ce le qui rend accessible à tout type de joueurs. Le livret de règles est bien aéré avec beaucoup d’illustrations pour expliquer le déroulement du jeu et le décompte des points et des bonus. Et une fois la première partie passée, nul doute que vous n’aurez plus besoin de vous replonger dans la règle (une page de résumé des règles du jeu en fin de livret suffira !).

La durée de vie

La mécanique centrale du jeu qui consiste à prendre une tuile et à la poser sur son plateau peut paraître simple au premier abord mais pour chaque partie, il faudra prendre en compte d’une part les plates-bandes qui sortent mais surtout surveiller ce que fait son adversaire. Il n’y a donc pas de stratégie toute faite à Miyabi. 

Pour les plus calculateurs il sera possible de consulter à tout moment l’aide de jeu en couleur insérée au fond du couvercle de la boite qui donne la répartition et le nombre de tuiles par formes et objets.

Avec des parties de quarante-cinq minutes et une mise en place rapide, le jeu pourra facilement ressortir de sa ludothèque pour le plus grand plaisir de tous.

A noter également que Miyabi est proposé avec 5 mini extensions, chacune apportant quelques règles supplémentaires : décompte des points différents avec ajout des cases adjacentes pour les objets ou les cases vides, points bonus, ajout de tuiles monocases, ou grenouille généreuse en points. Les joueurs, après plusieurs parties pourront donc s’amuser à les combiner entre elles pour renouveler leur plaisir de jeu ou tout simplement rester sur le jeu de base qui se suffit à lui-même.

Conclusion

Haba nous propose ici une belle édition avec des tuiles épaisses en quantité, des pions en bois colorés, des jetons et des plateaux (même si le plateau jardin est un peu fin…). Le jeu s’apparente à un jeu plutôt abstrait mais les illustrations de René Amthor donnent du sens au thème japonisant.

Au final, Miyabi rentre parfaitement dans la gamme «soirée jeux» d’Haba, et tout comme Karuba, c’est un jeu familial, simple et accessible, mais qui reste tactique avec un réel plaisir ludique.

Avis de la rédaction

avatar

Myiabi fait partie de ses jeux qui sont un peu passés sous le radar après les trop nombreuses sorties d’Essen en octobre 2019. C’est bien dommage car pour moi le jeu de Michael Kiesling n’a rien à envier à son prédécesseur AZUL, jeu multi primé c’est vrai.

Il est tout aussi facile à jouer et les joueurs à qui j’ai présenté le jeu ont pris beaucoup de plaisir à en enchainer les parties. Certes le matériel est moins clinquant que pour Azul mais l’auteur allemand a encore réussi son coup : apporter du plaisir ludique aux joueurs !!!

Réagir à cet article

Il y a 3 commentaires

bgarz
By cyril83 | 13 avr. 2020 10:59

Merci bruno pour ce beau coup de projecteur, sur un jeu en effet qui été passé sous mon radar :)
Comme tu le compares à Azul (que j'avais beaucoup aimé) et qu'il semble avoir une mecanique et un materiel sympa, tu as attisé ma curiosité : vivement la fin du confinement que je puisse également me faire une idée :)

bgarz
By bgarz | 13 avr. 2020 14:22

C'est vrai Cyril que ça pourrait être ta came car même si le jeu est simple il n'en demeure pas moins assez tactique, surtout si tu viens taquiner le voisin en lui piquant la bonne tuile...

Une de tes spécialités dans les jeux dits simples et familiaux que tu transformes en jeu de pourri ^^ 

Tu veux des exemples ???

bgarz
By cyril83 | 13 avr. 2020 14:37

Moi des coups de pourri???????

C'est un vrai procès d'intention!!!!!

Bon ok j'ai peut-être fait ça une ou deux fois sur tes jeux familiaux... Ok je fais ça tout le temps... 

Du coup oui il me dit bien;)