Tash-Kalar : Preview

Tash-Kalar : Arena of Legends est le nouveau jeu de Vlaada Chvatil qui sera édité par Czech Game Edition lors du salon d'Essen 2013. Nous vous avions déjà un peu parlé du jeu et je vous avais promis de revenir avec plus d’informations sur le jeu.

Cette preview est basée sur les previews disponibles sur BGG, mais dans la langue de Shakespeare :)

A la base, le jeu était prévu pour 2 joueurs. Mais, au fur et à mesure des développements, le jeu a évolué en un jeu pour 2 à 4 joueurs, avec différents modes de jeu.

Il est à noter que Vlaada a tendance à nous proposer des jeux totalement différents les uns des autres : Through the Ages, Galaxy Trucker, Mage Knight, Pictomania, Dungeon Lord et Dungeon Petz, … On en retrouve pour tous les goûts!

Si ce jeu vous tente, sachez qu'il est possible de le précommander pour 35€, cependant sachez également que le jeu devrait sortir chez Iello, en français, mais après Essen...

Vue d’ensemble

Le mode standard de “Tash-Kalar” est joué en utilisant des cartes qui représentent certains objectifs que le joueur doit essayer d'atteindre. Quand un joueur obtient les conditions indiquées sur une carte, il l'annonce et gagne les points de victoire liés à l'objectif réussi. A la fin de la partie, le joueur (ou l'équipe dans une partie à 4 joueurs) qui a le plus de points de victoire gagne. La destruction des pièces ennemies ne vous garantit aucun point de victoire, excepté si c'est un de vos objectifs.

Le deuxième mode de jeu n'utilise pas ces cartes et, cette fois, les points de victoires sont donnés en fonction de la destruction des pièces ennemies. Donc, le but du jeu est totalement différent.

Un mode trois joueurs a également été mis en place. Il se joue sans les cartes objectifs, mais vous devez comptabiliser les points de victoire que vous gagnez contre chacun de vos adversaires séparément. Et, à la fin du jeu, votre score final est votre score le plus faible. Ce qui signifie que vous devez attaquer vos deux adversaires de façon équitable. Donc, un joueur ne peut pas se retrouver la cible des deux autres et être complètement bloqué.

La partie à 4 joueurs peut être jouée de différentes manières : en équipe avec des objectifs, en équipe dans le mode combat ou chacun pour soi et dieu pour tous dans un combat à mort.

Les Composants

Le jeu contient un plateau, l'arène, où vos créatures vont être invoquées et combattre pour vous. Comme vous pouvez le voir, le plateau est divisé en carrés, dont certains ont un impact spécial sur le déroulement de la partie.

Chacune des quatre factions (3 factions différentes et la quatrième est la même qu'une des 3 autres, pour des parties symétriques) possède un certain nombre de jetons qui pourront être placés sur le plateau, et un set de cartes que le joueur mélange pour créer son deck dans lequel il va piocher pendant la partie.

Il y a également des cartes « Légendaire » et « Renforcement », des decks communs où tout le monde peut aller piocher. De plus, si vous jouez avec les objectifs, il y a également un deck « Objectif ».

Déroulement du jeu

Les règles du jeu sont très simples, mais le déroulement de celui-ci est très profond. A votre tour, vous avez deux actions et il n'y a que deux choses différentes que vous pouvez faire avec ces actions :

  • Placer une pièce « Commune » sur un emplacement vide du plateau
  • Invoquer une créature en utilisant une carte de votre main

La première action ne nécessite pas d'explication. Par contre, la seconde action est le cœur même du jeu. Chaque carte « Créature » dans votre main montre un « schéma de pièces » dont vous avez besoin pour invoquer cette créature. Certains schémas sont assez simple à réaliser, mais d'autres sont beaucoup plus complexes.

Ce schéma indique le minimum requis.

Quand vous jouez une carte de votre main, une nouvelle créature est invoquée sur l'espace indiqué sur la carte, remplaçant éventuellement une pièce déjà présente (sauf si c'est une pièce plus puissante). Puis, vous appliquez le texte indiqué sur la carte. La carte est ensuite mise dans votre défausse et la pièce sur le plateau est maintenant une pièce comme les autres, qui pourra être utilisée dans un schéma pour invoquer une autre créature.

La carte « Werewolf » (un être Héroïque, comme indiqué dans le coin supérieur gauche de la carte) montre le schéma nécessaire minimum pour être invoquée. Si vous avez le schéma requis, vous placez un pion « Héroïque » sur le plateau sur la case blanche indiquée par la carte. Ensuite, vous appliquez l'effet de la carte, c'est-à-dire que si « Werewolf » n'est pas invoqué sur une case centrale verte ou rouge, il peut effectuer jusqu'à 3 déplacements. Sinon, il ne peut effectuer qu'un déplacement standard. Il est à noter que cette carte n'est pas la carte définitive à l'heure actuelle. Mais c'est un excellent exemple pour expliquer :)

Donc, quand vous placez des pièces et invoquez des créatures, vous devez prendre en compte ce que vous voulez faire, en fonction du mode de jeu choisi.

Vous avez également besoin de chaque mouvement obtenu en jouant une carte, pour placer vos pièces dans la bonne position pour vos futures invocations. D'autant plus que vous ne pouvez pas vous déplacer autrement que par l'effet de cartes.

Déplacement des pièces

Oui mais, comment se déplacer ?

Il y a plein de manières différentes pour déplacer les pièces dans le jeu, qui sont mentionnées sur les cartes. Les deux grandes classes de déplacements sont :

Déplacement standard : Déplacez votre pièce sur une case adjacente, détruisez la pièce présente sur cette case si elle est d'un rang inférieur. Sinon, vous ne pouvez pas vous déplacer sur cette case.

Déplacement de combat : Déplacez votre pièce vers une case adjacente, détruisez la pièce présente si elle est de rang identique ou inférieur. Sinon, vous ne pouvez pas faire ce déplacement.

Le commencement….

Bon c'est bien joli tout ça, mais comment démarre-t-on une partie?

Dans une partie standard, chaque joueur crée sa main de départ en piochant 3 cartes de son propre deck, 2 cartes du deck “légendaire” et 1 carte "Renforcement".

A la fin de son tour, le joueur pioche le même type de carte que celles qu'il a utilisé durant son tour. C'est-à-dire qu'il garde le même mix de cartes (3/2/1). Donc, si vous ne jouez aucune carte, vous n'en piochez aucune. Par contre, si vous jouez une de vos cartes et une carte “légendaire”, à la fin de votre tour vous piocherez une de vos cartes et une carte “légendaire”.

Quand vous jouez une partie en équipes, seul un des deux coéquipiers pioche des cartes “légendaire” et ces cartes sont partagées entre les deux joueurs (passant de main à la fin de chaque tour).

Le plateau, quant à lui, est vide en début de partie quand vous jouez avec des objectifs. En mode combat, chaque joueur commence avec une pièce “commune” sur un espace pré-défini du plateau, sauf dans la version à 4 joueurs, où il y a des instructions de mise en place particulières.

La Faction “Empire”

Il y a deux factions “Empire” dans le jeu : les Rouges et les Bleus. A part la couleur, les cartes des deux decks sont identiques, ce qui vous permettra de jouer des parties “symétriques”.

Chaque deck “joueur” est constitué de 18 cartes, dont 5 représentent des créatures communes et les 13 autres des créatures héroïques. Toutes ces cartes sont différentes : vous ne possédez pas deux créatures identiques. Le type de la créature peut être identifié sur le coin supérieur gauche de la carte. Pour l'Empire, c'est une épée pour les créatures communes et une double épée pour les créatures héroïques.

Voici quelques exemples de cartes...

Comme déjà dit précédemment, le schéma indiqué sur ces cartes représente le minimum requis pour invoquer la créature de la carte. C'est-à-dire que vous devez avoir au minimum les pièces indiquées (si c'est une pièce héroïque que vous possédez au lieu d'une pièce commune, c'est bon aussi) et que les espaces vides ne doivent pas obligatoirement l'être.

La case indiquée par un carré blanc correspond à la case où la créature doit être invoquée. Généralement, dans les schémas, cette case est vide, mais parfois ce n'est pas le cas (par exemple le “Cannon”), ce qui signifie que vous devez posséder une pièce à cet endroit et que la nouvelle pièce remplacera la précédente.

N'oubliez pas que vous pouvez placer le schéma dans le sens que vous voulez et vous pouvez également appliquer un effet miroir sur celui-ci.

Invoquer une pièce dans une case déjà occupée remplace toujours la précédente pièce (que ce soit une de vos pièces ou une pièce ennemie). Cependant, vous ne pouvez pas invoquer une pièce dans une case où il y a déjà une pièce plus puissante que celle que vous invoquez (donc, vous ne pouvez pas invoquer une pièce commune sur une pièce héroïque ou légendaire, qu'elle vous appartienne ou non).

Un exemple vaut mieux qu'un long discours :

Dans l'image ci-dessus, les cases indiquées par un “1” montrent les cases vides où vous pouvez invoquer un “Messenger”. Les cases indiquées par un “2” sont également des cases possibles, mais dans ce cas vous devrez remplacer vos pièces existantes par la nouvelle. La case “3” est également possible, et l'invocation du “Messenger” remplacera la pièce commune "Sylvan". Par contre, la case “4” n'est pas possible, étant donné que la pièce ennemie est d'un rang plus élevé que le “Messenger”.

Voici la description du pouvoir des cartes présentées pour cette faction :

- Le “Messenger” : Déplacez vos pièces est toujours quelque chose d'intéressant et cette créature vous permet de le faire. Vous pouvez déplacer une pièce sur une case adjacente ou à travers une ligne complète du plateau. Donc, si vous choisissez de déplacer une pièce héroïque et qu'il y a une ligne de pièces communes qui appartiennent à votre adversaire, vous pouvez faire un véritable carnage :)

- La “Bomb” : Si vous invoquez une bombe lors de votre dernière action, il ne se passe rien… sinon… BOUM… et toutes les pièces autour de la bombe (même les vôtres) sont détruites.

- Le “Cannon” : il s'agit d'une autre carte “explosive” du deck “Empire” (il y en a 3 au total). Vous devez choisir une direction, puis vous détruisez toutes les pièces communes dans cette direction (de nouveau, les vôtres aussi).

- Le “Gryphon Rider” : Vous pouvez effectuer un déplacement de combat, mais vers n'importe quelle case du plateau. Ensuite, soit vous vous posez avec le griffon et son pilote et vous posez une pièce héroïque, soit vous faites descendre le pilote et vous posez deux pièces communes côte à côte.

Et voici quelques cartes de l'Empire "rouge" :

- Le “Chronicler” : Améliorez une de vos pièces "commune" autre que le "Chronicler". Ensuite cette pièce peut faire un déplacement standard.

- Le “Time Mage” : Gagnez une action. S'il y a une pièce ennemie sur la case indiquée, détruisez là.

- Le “Hypnotist” : Vous pouvez choisir jusqu'à 3 "communes" ou 2 "héroïques" dans une couleur ennemie. Effectuez un déplacement de combat avec chacune d'entre elles.

La faction “Highland”

- Le “Ritual Keeper” : Si vous invoquez cette créature sur une case verte, améliorez une de vos pièces “commune”. Si vous l'invoquez sur une case rouge, vous pouvez faire un déplacement de combat avec une de vos pièces. Sinon, ben il ne se passe rien...

- Le “Clan Healer” : Vous pouvez placer jusqu'à deux pièces communes de votre couleur. Chacune d'entre elles doit être placée sur une case vide adjacente à une case verte. Une carte intéressante pour avoir des pièces en plus sur le plateau, par exemple pour préparer une invocation d'une autre créature pour sa deuxième action !

- Le “Eagle Lord” : Vous pouvez effectuer un déplacement de combat sur n'importe quelle case du plateau. Si vous observez bien le schéma à réaliser pour invoquer cette créature, vous verrez les ailes de l'aigle :)

- Le “Mountain Troll” : Détruisez toutes les pièces “communes” ennemies sur les cases adjacentes. Si, de cette manière, vous avez détruit au moins deux pièces, vous gagnez une action.

- Le “Blood Shaman” : Détruisez une pièce non légendaire. S'il est sur une case rouge, détruisez toutes les pièces "communes" adjacentes à cette case

- Le “Hill Giant” : Détruisez toutes les pièces non-légendaires sur les cases adjacentes orthogonales.

- Le “War Summoner” : Gagnez une action. Pour le schéma de la prochaine créature que vous invoquerez ce tour-ci, vous pouvez utiliser une pièce ennemie comme si c'était une de vos propres pièces.

La faction "Sylvan"

Voici 4 cartes de la faction “Sylvan” :

- "Sapling" : Une carte assez marrante. Quand vous l'invoquez, vous l'upgradez automatiquement en une pièce héroïque. Mais pourquoi la carte n'est pas directement une carte héroïque allez-vous me dire ?? Ben c'est pas pareil :p En effet, une créature commune ne peut pas remplacer une créature héroïque lorsqu'elle est invoquée. Alors que si la créature était héroïque dès le départ, il serait possible de remplacer une créature héroïque.

- "Centaur Spearman" : Le “Centaur Spearman” peut effectuer un déplacement de combat. S'il le réalise, il envoie sa lance pour tuer la pièce suivante dans la même direction que son déplacement, sauf si c'est une créature légendaire. Faut pas rêver quand même, on ne fait pas si facilement des brochettes avec une créature légendaire !

- "Kiskin Leafsplitter" : Jusqu'à deux fois, vous pouvez choisir une direction diagonale et détruire la première pièce présente dans cette direction.

- "Forest Mystic" : A la fin de ce tour, piochez une carte supplémentaire dans votre deck et une carte supplémentaire du deck “légendaire”.

Les cartes légendaires

Avant de parler des cartes légendaires, sachez que la règle du jeu vous suggère une règle spéciale pour votre première partie, qui n'inclut pas les créatures légendaires. Bien sûr, su vous décidez de ne pas suivre cette proposition, vous pouvez inclure ses cartes directement. A vous de voir :) Cependant, sachez que dans les parties de présentation du jeu, les cartes légendaires sont rarement utilisées par les joueurs. En effet, comme vous allez le voir, le schéma d'invocation de ces créatures légendaires est bien plus compliqué que celui des autres créatures.

Avant de vous montrer quelques cartes, je vais vous expliquer pourquoi l'invocation de créatures légendaires n'est pas simplement l'activation d'un énorme effet.

Dans une partie standard, celle où vous avez des tâches à accomplir, une pièce légendaire sur le plateau vous rapporte 1 point de victoire aussi longtemps qu'elle restera sur le plateau. Si elle meurt, vous perdez ce point. Dans une partie "combat pur", vous scorez un point pour l'invocation d'une créature (la foule applaudit), mais vous n'en perdez pas si celle-ci meurt. Bien entendu, votre adversaire marquera des points en tuant cette créature : la foule adore ça).

Maintenant, regardons quelques cartes...

- "Fire Dragon" : Choissisez une des directions indiquées sur le schéma et détruisez toutes les pièces non-légendaires jusqu'à une distance de 2 dans cette direction et dans chacune des directions à 45° de celle-ci.

Il est beau le dragon non ? Et puis son schéma donne l'impression de devoir former la tête du dragon, avec les deux yeux et la gueule dont vont sortir les flammes pour tout cramer... (non non je n'ai rien fumé) !

- "Angel of Death" : vous pouvez choisir n'importe quelle pièce autre que celle de l'Ange de la Mort (Angel Death) : upgradez-là et puis faites un saut de combat sur sa case avec l'Ange de la Mort. Pourquoi upgrader la pièce avant de la tuer ? Ben, parce que dans le mode combat, une pièce héroïque rapporte plus de points qu'une pièce commune ! Et dans le mode standard, vous devrez peut être détruire des pièces héroïques et non des pièces communes...

- "Time Elemental" : Après ce tour, vous effectuez un tour de plus (même si la fin du jeu a été déclenchée).

Les objectifs

Quand vous jouez une partie standard à 2 joueurs, ou à 4 joueurs par équipes, vous allez utiliser les cartes "Objectif". Ces cartes représentent des tâches spécifiques que les Maîtres de l'Arène vous ont confié. Ces objectifs sont de difficultés variables et rapportent entre 1 et 3 points. Votre but, dans ce mode, est d'avoir le plus de points et la principale manière d'avoir ces points, c'est en réalisant ces objectifs.

Trois cartes sont placées face visible au début de la partie et la carte suivante à piocher est visible. A la fin de votre tour, vous pouvez réaliser un des 3 objectifs disponibles. Pour ce faire, vous devez simplement "réclamer" la carte, en montrant que vous avez obtenu la condition, et vous replacez un nouvel objectif dans la liste des disponibles, sans oublier de révéler le prochain objectif qui sera disponible.

Voici quelques cartes objectifs :

Cartes objectifs

Cartes objectifs

- "Green Summoning" : Vous avez invoquez au moins deux êtres ce tour-ci, dont un sur une case verte. L'objectif rapporte 1 point.

- "Red Conquest" : Vous avez au moins trois pièces sur des cases rouges et au moins deux de ces pièces sont des pièces upgradées. L'objectif rapporte 2 points.

- "Side Chain" : Deux cases opposées du plateau sont reliées par une chaîne de vos pièces. L'objectif rapporte 3 points.

- "Heroic Destruction" : Vous avez détruit au minimum trois pièces ennemies ce tour ci, dont au moins une était une pièce upgradée. L'objectif rapporte 2 points.

La mécanique de renfort

Comme vous avez pu le voir plus haut, un joueur commence avec 3 cartes de son deck, 2 cartes "légendaires" et une carte de "renforcement".

Jouer cette carte de renforcement n'est pas une action et elle peut être jouée avant ou après n'importe laquelle de vos actions. Comme les autres cartes, si vous en jouez une, vous devrez, à la fin de votre tour, en piocher une nouvelle.

Chaque carte de renforcement a un critère supérieur et inférieur. Si vous ne rencontrez pas un de ces deux pré-requis, vous ne pouvez pas jouer cette carte. Sinon, vous pouvez la jouer et vous recevez l'effet, supérieur ou inférieur. Si vous rencontrez les deux pré-requis, vous recevez les deux effets.

Le critère supérieur est basé sur votre adversaire qui a X pièces upgradées de plus que vous. Les pièces upgradées reprennent autant les pièces héroïques que les pièces légendaires. Le critère inférieur est si le nombre de pièces de votre adversaire sur le plateau est supérieur de X que vous.

Ces cartes sont utilisées dans tous les modes de jeu. Cependant, dans les parties "à mort" (c'est-à-dire sans les objectifs), elles fonctionnent différemment. A chaque fois que vous invoquez une carte de renforcement, votre adversaire gagne un point. Cela peut sembler désavantageux du coup, mais c'est souvent nécessaire.

Et voilà, vous en savez plus sur ce jeu :) Si vous voulez encore en savoir plus, un guide et les règles du jeu, tout deux en anglais, ont été mit à disposition.

Et voilà, vous en savez plus sur ce jeu :) Si vous voulez encore en savoir plus, un guide et les règles du jeu, tous deux en anglais, ont été mis à disposition.

Réagir à cet article

Il y a 6 commentaires

jedisjeux
By Shanouillette | 21 oct. 2013 18:52

Preview très complète merci Krissou!

jedisjeux
By titgarou | 21 oct. 2013 18:54

Oui, vraiment top. Ca donne très envie. Je me suis proposé pour le tester et je ne regrete pas.

jedisjeux
By Krissou | 22 oct. 2013 15:43

héhé :) Perso il me tente, très envie de le tester mais j'ai peur que le temps d'une partie l'univers s'envole et qu'on se retrouve avec un jeu abstrait

jedisjeux
By titgarou | 23 oct. 2013 08:30

Oui, c'est un risque.

Mettre des figurines à la place des marqueurs ça peut aider peut être.

jedisjeux
By brokoli | 24 oct. 2013 19:24

Merci Krissou. Pas sûr que le jeu va me plaire mais je suis fan des illustrations :shock:

jedisjeux
By Floss | 29 oct. 2013 23:35

Super preview ! Merci.