Critique de New York 1901

Des grattes-ciels, New-York : 1901, le décors est planté.

Vous venez d'hériter d'un premier petit immeuble au centre de Manhattan...

Votre but : devenir le plus grand architecte de New York, en apportant votre pierre à l'édifice et surtout en construisant les grattes-ciels les plus prestigieux !

Blue Orange signe ici son premier jeu dans une grosse boîte : allons un peu voir de quoi il en retourne...

Matériel

Les illustrations (de la boîte , des cartes et surtout du plateau) signées Vincent Dutrait ne laissent pas indifférentes...

On nous propose un matériel de grande qualité magnifiquement illustré :

- Un grand plateau épais superbement illustré, tout en restant parfaitement lisible (chapeau l'artiste!)

- De superbes gratte-ciels en formes de pièces de Tetris dans un carton bien épais également.

- Une multitude de mini-cartes titre de propriété (de 5 couleurs de district et de 2 tailles possibles : 1 pour chaque terrain de New-york).

- 5 grandes cartes Objectif Rue et 5 grandes cartes Bonus.

- 4 mini-plateaux individuels/aides de jeu

- Des ouvriers (jolis pions en plastique 3D : 4 de chaque couleur de joueurs)

- 4 pions (gratte-ciel plastique en 3D) compteurs de points.

On frôle la perfection... mais dommage que les couleurs de districts du plateau soient (pour 4 sur 5) les mêmes que les couleurs des joueurs, cela créé une ambiguïté et une difficulté de compréhension des règles pour les débutants : il aurait été beaucoup mieux d'utiliser 9 couleurs différentes...

A part ce léger détail malheureux, tout est superbe et parfaitement adapté pour entamer la reconstruction de New-York !

Règles

Les règles de New-York 1901 sont simples, sans être simplistes et rapidement (moins de 10 minutes) expliquées.

En effet, les joueurs incarnent des architectes souhaitant construire les plus beaux gratte-ciels de New-York afin d'obtenir un maximum de points de prestige.

A son tour un joueur devra choisir une des 2 actions possibles :

- Acheter un terrain (et éventuellement construire)

- Démolir pour reconstruire

Il n'y a pas d'argent dans NY 1901, seuls les points de prestige comptent.

Chaque gratte-ciel est unique et apporte un certain nombre de points lors de sa construction. Lorsque l'on démolit un gratte-ciel, on ne perd pas les points précédemment acquis, mais l'on peut reconstruire un nouveau gratte-ciel d'un âge plus récent (Argent ou Or sur un Bronze, ou bien Or sur un Argent), mais les nouveaux gratte-ciels d'un âge plus récent ne sont accessibles que lorsqu'un joueur est parvenu à obtenir un certain nombre de points (variables en fonction du niveau de difficulté choisi).

Il existe également des grattes-ciels légendaires uniques (de l'âge d'or) et communs à tous les joueurs, et on ne pourra en construire qu'un seul par partie : il faudra donc bien calculer son coup pour ne pas se faire voler un gratte-ciel convoité ou être dans l'impossibilité d'en construire un (en effet, ils rapportent beaucoup de points).

En plus des grattes-ciels, on gagnera également en fin de partie des points pour les majorités de gratte-ciels sur 3 des avenues (tirées au hasard parmi 5 en début de partie).

On pourra également gagner de points en fonction de la carte Bonus (1 parmi 5) tirée en début de partie et permettant de donner à chaque partie des sensations et des stratégies différentes.

En effet, en fonction de la carte Bonus, il faudra parfois essayer de garder un maximum de gratte-ciels de l'âge de Bronze, ou bien avoir un maximum de gratte-ciels biscornus, de chaque âge, ou bien de l'âge d'or par district, pour radicalement changer la façon de jouer.

On aura aussi à notre disposition 3 cartes à usage unique permettant une fois par partie de réaliser certaines actions particulières comme défausser les cartes proposées à la vente, construire 2 gratte-ciels durant son tour ou acheter 2 terrains en même temps.

Bref, vous l'aurez compris, malgré ces règles simples, NY 1901 offre véritablement beaucoup de possibilités et propose de véritables choix tactiques et des stratégies différentes.

Durée de vie

On nous propose de choisir lors de chaque partie 3 rues parmi 5 et qui changeront radicalement le placement sur le plateau.

Lors de chaque partie, on utilisera une carte Bonus parmi 5 ce qui offre une bonne diversité lors des parties. D'autant plus que chaque Bonus nécessite d'adapter radicalement sa stratégie à celui-ci sous peine de passer à coté d'important points.

New York 1901 se joue de 2 à 4 joueurs offrant ainsi de réelles sensations de jeu différentes.

A 2 joueurs, on ne joue pas sur le district rose ce qui change radicalement la physionomie du plateau, de plus on joue véritablement contre l'autre et ainsi il est parfois essentiel de le bloquer afin de lui éviter de marquer trop de points facilement.

A 3 joueurs, il ne faut rien négliger, tout en gardant une certaine souplesse de jeu, mais à 4 joueurs il n'y aura pas beaucoup de place, et il pourra être parfois difficile de parvenir à faire un gratte-ciel légendaire, il pourra également être moins intéressant de jouer les majorités si les autres se battent pour ceux-ci...

On aurait apprécié avoir d'avantage de rues (toutes par exemple) et surtout d'autres Bonus (10 par exemple) afin de véritablement obtenir une rejouabilité immense, mais celle-ci est déjà très bonne.

Au final NY 1901 propose beaucoup de possibilités et offrira de nombreuses expériences ludiques que l'on aura plaisir à renouveler encore et encore.

Le conseil de Jedisjeux

Les majorités sur les rues pourront faire la différence, ne les négligez pas.

Gardez toujours en tête le Bonus!

Anticipez le placement de vos gratte-ciels biscornus ou de grande taille.

Négocier habilement vos passages d'un âge à un autre peut être clé.

Garder un petit gratte-ciel (2 cases) en fin de partie peut permettre de reprendre une majorité in-extremis.

Bloquer un adversaire en achetant un terrain clé peut être très crucial (surtout à 2 ou 4 joueurs).

A 4 joueurs, ayez toujours en tête le gratte-ciel légendaire que vous visez et gardez un œil sur les autres.

Avis de la rédaction

avatar
Avec New-York 1901, Blue Orange signe ici un jeu parfaitement adapté à tout type de public et qui saura séduire par ses nombreuses possibilités et ses illustrations fabuleuses. En effet, NY 1901 propose des règles simples mais une véritable profondeur tactique et une très bonne rejouabilité via ses cartes rues et Bonus tirées au hasard lors de chaque partie. Ce jeu restera pour moi un gros coup de cœur, qui sans inventer de nouvelles mécaniques offre un doux mélange original et rafraichissant : je lui souhaite un grand succès.
Réagir à cet article

Il y a 3 commentaires

jedisjeux
By chris06 | 18 août 2015 10:11

Ça donne envie ton test.

On en fait une partie quand? :)

jedisjeux
By cyril83 | 18 août 2015 14:10

héhé, c'est à toi de me dire ;)

Sinon il est à la ludothèque si tu ne tiens plus... mais elle est fermé en Aout :P

jedisjeux
By chris06 | 18 août 2015 20:06

Regarde tes SMS :):)