[impression] Le retour de la confrontation directe

C'est moi, où la confrontation directe reviens à la mode.

On a depuis 2 ans, de plus en plus de jeux là dessus, alors que depuis 2000, on était plus dans l'interaction indirecte à la j'te prend ta place ou ta carte pour la jouer avant toi ou sous forme d'enchère. Il y a certes, toujours eu quelques ameritrash basés là dessus, mais ils étaient loin d'être les gros hits de l'époque (on se souvient tout de même de Twilight imperium).

Déjà, il y a le retour de Vinci, sous une forme simplifiée et rethématisée qu'on appelera SmallWorld. Retour timide de l'agression directe.

L'an dernier, on a pu voir un certain ovni dans le genre avec le vas y que je te pousse nommé Hansa Teutonica, où un thème guerrier aurai très bien pu faire l'affaire.

Puis, on revois pousser des Civilization like où on attaque carrément de front, sans trop de complexe. Déjà, le dernier Sid Meiers Civilization, mais aussi Olympos. Evo qui ressort avec un look plus agressif.

Même les dominion like s'y mettent avec l'excellent NightFall...

Lancaster dont je suis moins fan est aussi de cette trempe là avec les chevaliers qui se battent (s'il n'y avait pas ces lois mal placées dans le tour, je pense que j'adorerai).

On sait aussi que Méditerranée va ressortir d'ici peu, qui n'est pas non plus des plus tendre du côté de la baston (uen bonne galère est une galère coulée).

Enfin, tous ça pour dire que le retour de la guerre dans les jeux de société, c'est pour maintenant. Fini les constructeurs de cathédral ou de chatal ! Aujourd'hui, on rase Gratis !

Répondre au sujet

Il y a 24 commentaires

Blue
By loic_425 | 19 juil. 2011 15:39

On voit également de la confrontation dans "mousquetaires du roy", ou encore dans "la cité des voleurs" mais aussi dans les jeux de Mac Gerdts également.

Je constate également ce phénomène.

Blue
By kevetoile | 19 juil. 2011 15:42

clairement, c'est le thème à la mode cette année !

Blue
By loic_425 | 19 juil. 2011 15:59

clairement, c'est le thème à la mode cette année !

- kevetoile

le mécanisme tu veux dire ;)

Blue
By cyril83 | 19 juil. 2011 20:30

Les petits jeux d'ambiances et les jeux plus tout publiques sont aussi a l'honneur je trouve avec des dixit, et Toc and co.

Je dirais surtout que la tendance est au jeu court que ce soir smallworld (qui est plus rapide que vinci) ou encore 7 wonders qui fait un pied de nez au jeux de civilisation.

C'est mon avis evidement uniquement mais les editeurs suivent le changement de publiques des jeux de société.

Blue
By Blue | 19 juil. 2011 21:05

Les petits jeux d'ambiances et les jeux plus tout publiques sont aussi a l'honneur je trouve avec des dixit, et Toc and co.

Je dirais surtout que la tendance est au jeu court que ce soir smallworld (qui est plus rapide que vinci) ou encore 7 wonders qui fait un pied de nez au jeux de civilisation.

C'est mon avis evidement uniquement mais les editeurs suivent le changement de publiques des jeux de société.

- cyril83

Houlla

Les "jeux" d'ambiance ont toujours été à l'honneur en fait (dans les hypermarché, on en a toujours trouvé, à côté du monopoly). De tout temps il y a eu des "jeux" qui n'avait que pour but de faire passer une soirée à des gens qui n'avait rien à se dire.

Smallworld, c'est moins long, mais terriblement pauvre à côté de Vinci. C'est l'effet Days of Wonder qui veut ça : Vinci, c'est pour les joueurs, SmallWorld, pour tout public. Il y a surtout que Vinci, c'était à une époque où il y avait pas mal de jeux de confrontation, et qu'en 10 ans, il n'y en a pas eu des masses en eurogames.

Comparer 7 wonders à Civilization, ça me fait un peu froid dans le dos. 7 Wonders est un très bon jeu de draft, mais en aucun cas, n'est comparable à un jeu de civilisation. On pourrait y planter des choux ou draguer des filles que ça serait aussi efficace. C'est exactement l'opposé de cette tendance qui revient en douceur, mais qui revient.

Blue
By titgarou | 20 juil. 2011 10:15

n'oublions pas Olympos qui se joue relativement vite

moi chui assez d'accord avec Cyril, les jeux plus courts sont à l'honneur mm si il reste des jeux un peu plus "Lourds" comme Troyes ou civ de sid meyers

Blue
By Blue | 20 juil. 2011 10:23

n'oublions pas Olympos qui se joue relativement vite

moi chui assez d'accord avec Cyril, les jeux plus courts sont à l'honneur mm si il reste des jeux un peu plus "Lourds" comme Troyes ou civ de sid meyers

- titgarou

Je ne vois pas trop le rapport avec le schmilblik :oops: .

Blue
By Crapaud-à-plumes | 12 sept. 2011 13:34

Que la confrontation réapparaisse dans les jeux de société est un constat intéressant.

Je pense que ça tient notamment au fait que la suprématie du jeu à l'allemande commence doucement à se réduire. J'ai l'impression que, niveau mécanismes, les auteurs tournent en rond et que d'un autre côté, les auteurs d'autres pays commencent à s'émanciper de l'influence allemande (les français et tous les auteurs d'Europe de l'est comme Vlaada Chvatil). Les derniers résultats du spiel de ces dernières années en témoignent d'ailleurs.

Quant au fait que les jeux s'ouvrent à un public plus large, cela tient plus à un phénomène de société qu'à la volonté d'un éditeur mais c'est un autre débat...

Un autre débat aussi la réduction de la durée des parties. Je dirais d'ailleurs plutôt la maîtrise de leur durée. Lorsque l'on commence une partie de mille bornes ou de monopoly, on ne sait jamais pour combien de temps on va en avoir (d'ailleurs, je ne pense pas qu'il y avait le nombre d'heures indiqué sur les boîtes à l'époque). Aujourd'hui, avec les jeux de société modernes, on sait déjà bien plus dans quelle échelle de temps on se situe.

Blue
By UltraLord | 12 sept. 2011 13:47

C'est assez amusant, parce que la confrontation directe, et le jeu familial restent pour grande part en opposition. Et tous les deux semblent se développer.

Pour la confrontation directe, je fais confiance aux connaisseurs. Par contre, pour le jeu familial, l'offre est pléthorique. Moi qui joue principalement avec des joueurs "familiaux" et qui suit un peu l'activité, les sorties sont légions.

Et cette aspect de gestion de la durée d'une partie est fondamentale avec des joueurs débutant. J'en veux l'exemple de notre première partie de Bohnanza de 2h30 ... On aurait arrêté à la seconde pioche, tout le monde aurait été ravi (mais j'ai tenté les 3 pioches, et du coup, c'était un peu trop long).

Le jeu s'adapte aux joueurs. Il fait son retour en force dans les foyers. Reste qu'il semble savoir rester fidèle aux gros joueurs. Tant mieux. Le jeu se démocratise sans oublier les joueurs plus exigeants.

Blue
By Bardatir | 12 sept. 2011 23:15

De mon coté la tendance que je ressens énormément c'est effectivement cette démocratisation qui colle aux rythmes de vie et propose des jeux de moins en moins long.

La plupart sont beaucoup moins profonds et il faut aujourd'hui pouvoir s'y plonger et s'y amuser dès la première ou seconde partie...

Cela vient du nombre croissant de jeux qui sortent... et du besoin de vendre pour vivre.

Tout cela manque cruellement de Tigre & Euphrate ou autres jeux dont la simplicité est aussi grande que sa richesse...